(JB) Lors de la soirée de la première édition du Gala des Prix Créateurs d’emplois du Québec, le premier ministre, M. Philippe Couillard, a livré une allocution où il a salué les entrepreneurs de tout le Québec et reconnu le bien-fondé de célébrer leur succès par l’entremise d’un événement prestigieux. Voici quelques extraits de son allocution.

jpi 03 2018 article une

« Créateurs, créatrices d’emplois, c’est un honneur et un plaisir pour moi que de me retrouver parmi vous, vous qui créez des emplois sur le terrain, et surtout, partout dans nos régions. J’apprécie beaucoup que cet événement ait une couleur régionale et je salue les gens du Saguenay – Lac-Saint-Jean qui sont dans la salle. Je suis particulièrement heureux de vous voir ici et également ceux et celles de toutes nos régions.

Vous savez qu’on ne peut ni surestimer ni sous-estimer le rôle d’un gouvernement dans la croissance économique et la création d’emplois. Il ne faut pas le surestimer parce qu’il y a des leviers extérieurs au Québec, il y a des circonstances qui sont internationales. Mais, avant tout, c’est à vous que revient la tâche de créer de l’emploi et vous le faites très bien. Mais il ne faut pas sous-estimer non plus le rôle du gouvernement. Lorsqu’on crée un environnement fiscal favorable, quand on allège la réglementation (et je salue Lise Thériault qui effectue ce travail depuis quelque temps et les résultats sont là) et quand on crée un climat favorable à l’investissement, on retrouve la confiance. On est déjà sur la bonne voie et il faut continuer.

Ce qui me fait plaisir, c’est de voir de quelle façon on me parle du Québec quand je me déplace à l’extérieur de nos frontières. Je peux vous dire que la perception est devenue la réalité. Fini le Québec des déficits chroniques, de l’endettement. Fini le Québec du chômage, le Québec né pour un petit pain. Bonjour le nouveau Québec des moyens retrouvés, des entrepreneurs dynamiques et la prospérité pour tous nos concitoyens et concitoyennes. (…)

Je veux féliciter les organisateurs de cette belle soirée. Quelle belle idée! (…) J’ai hâte d’entendre l’histoire de ces entreprises. C’est ce qui m’intéresse le plus dans ce genre d’événement. Entendre l’histoire d’une entreprise, comment l’idée a jailli, comment l’idée est devenue réalité et comment on amène la réalité encore plus loin. Je vous souhaite une très bonne soirée dans ce nouveau Québec de la prospérité
partagée ».

(MS) Plus de 10 000 festivaliers ont participé à la neuvième édition du Festival des neiges de L’Ancienne-Lorette les 16 et 17 février derniers au parc de la Rivière. De nombreuses activités étaient offertes aux citoyens qui s’étaient déplacés pour l’occasion. 

jal 03 2018 article une

Les petits et les grands ont pu profiter d’une carriole tirée par des chevaux qui transportait les festivaliers de la rue Notre-Dame/du passant à l’entrée du parc. De plus, les festivaliers ont pu profiter de quelques jeux de société grâce à la présence de La Revanche, qui a amené ses jeux créatifs et surdimensionnés. 

Les festivaliers ont pu profiter d’une initiation au Fat-bike grâce à l’entreprise Olympe Sport qui a mis à la disposition des citoyens une dizaine de modèle. La présence du foodtruck de Nourcy a été remarquée durant toute la journée de samedi. De plus, à proximité, la Caisse populaire Desjardins du Piémont Laurentien était présente afin d’offrir de la soupe à ceux qui souhaitaient se réchauffer. 

De surcroît, les Chevaliers de Colomb de L’Ancienne-Lorette en collaboration avec la Ville ont connu un grand succès avec près de 240 invités lors du brunch des festivaliers. Il est à noter que la température a été des plus clémentes lors de la deuxième journée d’activité, malgré le temps doux des derniers jours. 

Des classiques toujours au rendez-vous 

Le Festival a offert ses classiques le samedi comme les promenades en traîneaux à chiens ou en poney, les structures gonflables, les trottinettes des neiges, les glissades sur tubes, une fermette, la pratique du patin et du hockey, les clowns, les mascottes, le maquillage, une activité libre de sculptures sur neige, etc. L’une des activités majeures de l’événement a été, bien entendu, le Concours de sculptures sur neige de L’Ancienne-Lorette. La thématique du concours de 2018 était « À l’aventure! ». Les détails concernant les vainqueurs de ce concours sont disponibles à la page 28 de cette édition.

Plus de photographies de la neuvième édition du Festival des neiges sont disponibles en page 5 du Journal de L’Ancienne-Lorette.

(MS) Pour la toute première fois, l’avenue Maguire a célébré le Carnaval en soutien à la Duchesse de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge, Marie-Ève Sévigny, dans ses efforts pour devenir la Reine du Carnaval de Québec. Selon les organisateurs et les commerçants participants, cette édition a été une réussite sur toute la ligne.

jssf 03 2018 article une 

Au programme : les plus curieux ont pu profiter de décoration de terrasses carnavalesques en collaboration avec des étudiants du quartier, du Tailgate du Carnaval, du souper à la bougie et action solidaire des commerçants de Maguire afin de partager la tradition de la Bougie du Carnaval.

Plusieurs représentants politiques du secteur de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge étaient présents, notamment Joël Lightbound, député fédéral de Louis-Hébert et secrétaire parlementaire du ministre des Finances, Émilie Villeneuve, conseillère municipale du district de Sillery-Saint-Louis-de-France, Marie-Josée Savard, conseillère municipale du district de Cap-Rouge-Laurentien et Rémy Normand, conseiller municipal du district du Plateau. 

« Notre Duchesse Marie-Ève Sévigny, une jeune femme très dynamique, est allée à la rencontre de nos commerçants et leur a présenté plusieurs initiatives intéressantes en matière de programmation et de financement pour sa campagne de Bougies. Les commerçants de Maguire sont fiers d’organiser une journée carnavalesque en son honneur afin d’inviter les familles du quartier à venir rencontrer Bonhomme Carnaval, leur Duchesse et à profiter de l’ambiance des 15 terrasses animées pour l’occasion », a affirmé Camil Lacroix, président de la SDC Maguire. 

Les festivités ont débuté le 19 janvier dernier avec « Le souper à la bougie ». En effet, la Bougie a été proposée aux clients de tous les restaurants participants, dès leur arrivée. Par cette initiative, tous les commerçants ont été invités à tamiser les lumières afin de faire profiter les clients d’un souper dans une ambiance carnavalesque des plus chaleureuses et intimes. La Duchesse a évidemment pris part à la soirée en effectuant notamment la tournée des restaurants participants pour remercier les clients personnellement de leur soutien. 

Pour la première fois, un brunch du Carnaval a été créé et il a eu lieu le 20 janvier dernier au Café Krieghoff sur l’avenue Maguire. De 11 h à 12 h 30, petits et grands ont pu déjeuner en compagnie de Bonhomme et de ses Duchesses. Plusieurs terrasses ont été aménagées et décorées pour le Tailgate du Carnaval. En effet, les commerçants ont préparé un happening hivernal pour aider leur Duchesse à devenir la prochaine Reine du Carnaval dans un dernier blitz de vente de Bougies. 

Lors de cette journée familiale, les Duchesses et Bonhomme ont rendu visite aux participants et plusieurs surprises étaient au rendez-vous pour le grand bonheur de tous. Les visiteurs ont pu également se réchauffer en participant au Cardio Plein air Desjardins à la place publique de l’avenue Maguire, juste avant l’arrivée de Bonhomme. 

Un couronnement espéré

Samantha-Kim Cantin du Duché de Charlesbourg a été couronnée Reine du Carnaval pour cette nouvelle édition. La cérémonie d’ouverture se voulait une célébration du travail accompli par les sept Duchesses au cours des derniers mois, au sein de leur Duché respectif, mais également auprès des associations qu’elles avaient choisi de représenter. C'est par voie de tirage que la Reine a été élue : les capsules furent tirées une à une jusqu’à ce que le nom d’une même Duchesse soit tiré cinq fois.

(MS) La Fondation québécoise du cancer offre la possibilité à ceux qui le souhaitent de sillonner les routes du Québec : de Notre-Dame-du-Cap à Sainte-Anne-de-Beaupré, afin d’offrir un appui aux femmes et aux hommes touchés par le cancer avec le défi du Chemin des Sanctuaires qui est de retour cette année, et ce, sous la même formule tant appréciée des marcheurs.

jvb 03 2018 article une

Du 2 au 9 juin 2018, 20 personnes emprunteront un chemin longeant le fleuve, croisant sur leur passage champs, villages pittoresques, vues spectaculaires et points d’intérêt de toutes sortes comme l’ont fait Denis Bernard et France Gagnon lors de la deuxième édition, en 2017.

« Le défi du Chemin des Sanctuaires a été très significatif pour moi. L'été précédent ma participation au défi, j’avais visité le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap avec ma conjointe, qui était alors atteinte d’un cancer. Une phase de la maladie lui a fait perdre temporairement l’usage de ses jambes. Ceci m'a alors doublement convaincu de marcher pour elle sur ce Chemin, et d'y amasser des dons pour la Fondation québécoise du cancer afin de soutenir au quotidien les personnes faisant face à l’épreuve difficile du cancer. Considérant que ma conjointe avait reçu beaucoup d’aide de la Fondation pendant ses traitements, je me suis senti interpellé et ceci donnait un sens à ma marche », a mentionné Denis Bernard.

De son côté, France Gagnon a motivé sa participation en raison de sa motivation à venir en aide aux personnes atteinte d’un cancer et leurs proches. « Cette cause me touche puisque ma mère est décédée des suites d’un cancer il y a un an, l’une de mes sœurs il y a deux ans, mon frère a été atteint d’un cancer de la prostate, et une autre de mes sœurs du cancer du sein. Ma famille partage une longue histoire avec le cancer. J’ai donc marché pour tous ces gens qui me sont précieux, et pour profiter d’un ressourcement personnel. L’idée de cheminer entre des lieux saints m’a permis cette quête spirituelle. J’ai souvent l’impression que les pensées voyagent. Sur le Chemin, j’ai remercié la vie de m’avoir épargnée à ce jour de cette terrible maladie, mais aussi pour l’existence d’un organisme comme la Fondation québécoise du cancer qui soutient, à chaque étape, les personnes qui en ressentent le besoin », a soutenu la principale intéressée pour qui l’expérience a été forte en émotions. 

Ces récits de participants font état de l’aspect inoubliable et mythique de cette aventure partagée avec des personnes au bagage unique, mais qui ont tous comme but d’apporter leur soutien aux personnes atteintes d’un cancer et leurs proches. Celles et ceux qui souhaitent vivre cette aventure, peuvent s’inscrire dès à présent en visitant le site Internet : chemindessanctuaires.ca ou en communiquant avec Suzanne Létourneau au 418 657-5334 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Page 3 sur 4
Aller au haut