(MS) Le début de la nouvelle saison s’amorce et les membres du Club Volkssport Nord-Sud invitent les citoyens à se joindre à eux afin de partager leurs activités. Bien que la marche soit l’activité première du Club, de nombreuses autres activités sont proposées. 

jdr 10 2017 article une

Le Club Volkssport Nord-Sud propose en effet à ses membres du vélo, de la randonnée pédestre, du ski de randonnée et de la raquette. Dans leur programmation, plusieurs marches de groupe hebdomadaires dans différents secteurs de la Ville de Québec ainsi que des randonnées de vélo sont intégrées. De plus, le Club organise une cinquantaine d’activités et événements se divisant en plusieurs catégories telles que : les marches guidées culturelles pouvant être présentées sous forme de rallye, des randonnées pédestres, des marches dans les petits boisés ou dans les marais, des marches suivies d’un repas festif. De plus, chaque année, le Club organise un ou deux voyages de marches et un voyage de vélo. La devise du Club est « Pour le plaisir, la bonne forme physique et l’amitié ». 

Recommandations et horaires

Le conseil d’administration du Club Volkssport Nord-Sud conseille aux membres du Club de porter des vêtements de couleur claire ou avec des bandes réfléchissantes, un brassard clignotant, et même une lampe de poche pour être plus visibles aux yeux des automobilistes lors des marches en soirée. Il est à noter que lorsqu’il y a une journée fériée, les marches sont retirées de l’horaire.

Les lundis à 13 h, départ du Colisée de Loretteville (l’Aréna), au 86, boulevard des Étudiants. La distance proposée est de 5 km. 

Les lundis à 18 h 45, départ du dépanneur Couche-Tard de Saint-Émile, au 1435, rue de la Faune. Les distances proposées sont de 5 et 10 km. 

Les lundis et jeudis dès 19 h, départ du restaurant Patates Plus, au 1111, boulevard Pie X1 Nord à Val-Bélair. La distance proposée est de 5 km. 

Les mercredis dès 18 h 30 à compter du 4 octobre prochain, départ du Colisée de Loretteville (l’Aréna), au 86, boulevard des Étudiants. Les distances proposées sont de 5 et 10 km. 

Les jeudis jusqu’au 12 octobre prochain, les randonnées vélo se poursuivent, départ à 10 h du Colisée de Loretteville au 86, boulevard des Étudiants. Les distances proposées varient entre 27 et 70 km. Les destinations varient selon les journées. 

Plusieurs activités événements

Lors des différentes activités événements, le Club de marche invite les membres à se présenter 30 à 40 minutes avant l’heure du départ afin d’effectuer les inscriptions, de prendre connaissance des consignes de sécurités et d’effectuer la division des groupes.

Les 7, 8, 9 octobre prochains, 85 membres feront une escapade à Rimouski pour découvrir les splendeurs du Parc National du Bic et le Canyon des Portes de l’Enfer. Ce voyage est complet et réservé aux membres seulement.

Dimanche 15 octobre, randonnées pédestre, les Chutes Larose au Mont-Sainte-Anne. 

Dimanche 22 octobre, randonnée pédestre à Duchesnay. 

Jeudi 26 octobre, marche guidée suivie de l’assemblée générale annuelle secteur Loretteville. 

Dimanche 29 octobre, marche guidée la Grande plée Bleue à Pintendre.

Dimanche 5 novembre, marche guidée sur les Plaines d’Abraham et le lacet de la côte Gilmour. 

Dimanche 12 novembre, marche guidée à l’Art public à Québec. 

Dimanche 19 novembre, marche guidée dans le Parc de l’Escarpement. 

Si certaines personnes désirent se joindre au Club et devenir membres par la même occasion, elles peuvent se déplacer lors de l’une des activités du Club Volkssport Nord-Sud ou en visitant le site Internet du club : volkssport-nordsud.qc.ca.

(JB) C’est sous un ciel constellé d’une pluie fine que s’est tenue une grande partie de la 18e édition de la Classique de golf des gens d’affaires de L’Ancienne-Lorette et du boulevard Wilfrid-Hamel. Malgré le temps maussade, les sourires ont ensoleillé la journée.

JAL 10 2017 article une

(MS) En présence du maire de Québec, Régis Labeaume, de leaders importants de la communauté d’affaires de la région et des partenaires et donateurs du projet, la YWCA Québec a inauguré le 7 septembre dernier son Pavillon sports et loisirs. 

jssf 10 2017 article une

L’imposant chantier qui avait pris vie 15 mois auparavant a nécessité un investissement de 6 M$ de la part de la Ville de Québec et de la contribution de généreux donateurs privés. Piscine remise à neuf avec l’ajout d’un nouveau bassin et d’une pataugeoire, nouveaux gymnases et salles de cours dernier cri : tout a été organisé et mis en place pour accueillir la population dès cet automne.

« Nous sommes emballées de faire enfin découvrir aux résidents de Québec une YWCA revampée, offrant une gamme élargie d’activités dans des installations de grande qualité », a précisé la directrice générale, Katia de Pokomandy-Morin, lors de l’inauguration officielle des installations. 

« De tels projets apportent beaucoup au dynamisme de la ville », a tenu à préciser le maire de Québec, Régis Labeaume. Selon lui, ce type de projet offre une meilleure qualité de vie à tous les citoyens par l’ajout d’installations modernes et améliorées. « Nous sommes fiers d’être aux côtés de la YWCA Québec depuis le début dans la concrétisation de ce projet majeur d’agrandissement et de rénovation »,
a-t-il ajouté. 

Des nouvelles installations pour l’avenir

Les nouvelles installations sportives incluent : une piscine, un bassin en eau peu profonde, une pataugeoire, deux grands gymnases, trois salles de cours et des bureaux administratifs. Plus de 60 cours figurent au programme, une offre aussi variée que des cours de yoga, tai-chi, Zumba, méditation, cours de langues et cours prénataux en piscine, aqua jogging, natation pour enfants et adultes, etc.

Au-delà de cette étape d’envergure, l’équipe de la YWCA poursuit l’amélioration des installations en vue de l’inauguration du pavillon sociocommunautaire prévue dans quelques mois. Un pavillon qui abritera l’hébergement pour femmes en difficulté de la YWCA Québec. L’organisation souhaite ainsi offrir aux femmes un lieu réconfortant, rassurant et rempli d’espoir. Près de 300 femmes, avec et sans enfants, sont hébergées en moyenne chaque année.

De l’énergie et du cœur

Ce projet, qui aura mis plus de 10 ans à se réaliser, a pu voir le jour grâce au soutien, à l’engagement et la passion de nombreuses 

personnes. « Nous sommes très fières de livrer un bâtiment magnifiquement et durablement rénové, dans le respect des coûts et des échéanciers et de la vision inclusive qui nous anime. Nous tenons à remercier chaleureusement toutes celles et ceux qui ont cru en la mission de la YWCA et en son impact sur les femmes et les filles de la grande région de Québec. Merci à la Ville de Québec et à tous les donateurs de notre grande campagne de financement », a tenu à souligner Marie-France Poulin, présidente du conseil d’administration de la YWCA Québec.

Les donateurs ont été nombreux à se mobiliser pour ce projet : près de 50 entreprises, fondations et organisations et plus de 110 donateurs individuels ont contribué à une hauteur de 1,575 M $ à ce projet d’envergure.

(MS) L’école de la Myriade, sur la rue Etna à Val-Bélair a ouvert officiellement ses portes à ses élèves le 25 août dernier afin de leur faire découvrir leur tout nouvel environnement pour la ou les prochaines années. Annie Lestage, directrice de l’école de la Myriade était très enthousiaste de les accueillir avant le coup d’envoi officiel de la rentrée scolaire. 

jvb 10 2017 article une

Nouvelles installations, équipements neufs, livres neufs et enseignants et personnel motivés étaient au rendez-vous lors de cet après-midi découverte pour les jeunes accompagnés de leurs parents respectifs. Lors de la rentrée officielle, le 29 août dernier, la directrice de l’école a accueilli ses 380 premiers élèves.

Quelques jours avant la rentrée scolaire, lors de la visite officielle avec les jeunes élèves, ces derniers ont foulé le tapis rouge et ont pu enfin découvrir leur école en participant à un rallye. Jeux gonflables, musique, hot-dogs et gâteaux étaient au rendez-vous.

Une rentrée progressive

Les enseignants ont intégré le nouvel établissement quelques jours seulement avant le début de la rentrée des classes, soit le 23 août dernier. Selon leur directrice, ils ont eu le temps de prendre place au sein de leurs classes respectives pour accueillir adéquatement les élèves dès le jour J, et cela a été le cas.

Chaque classe a sa propre disposition et sa propre couleur représentant le dégradé du logo de l’établissement. Les enseignants ont pu créer leur classe en plaçant les chaises et les tables des enfants de la manière dont ils le souhaitaient. La directrice de l’école se dit choyée d’avoir accès à du matériel 100 % neuf. Elle soutient d’ailleurs que c’est une opportunité en or dans une carrière comme la sienne. « Ça n’arrive qu’une seule fois », a-t-elle mentionné lors de la visite officielle de l’établissement. 

Deux locaux de services de garde sont disponibles pour les élèves de l’école de la Myriade afin qu’ils puissent dîner le midi et également rester sur place après la fin des cours. Actuellement, 260 enfants sont inscrits au service de garde pour le dîner sur les 380 élèves inscrits.

« Le fait que ce soit une école neuve, [les personnes ressources] prévoient les rangements déjà intégrés, ce ne sont pas des meubles qui sont ajoutés ou achetés. Des fois, on doit en ajouter », précise la directrice de l’école.

L’origine du nom de la Myriade

Un comité formé de cinq représentants des écoles du secteur de Val-Bélair s’est réuni afin de trouver un nom pour le nouvel établissement. Une cinquantaine de suggestions ont été recueillies en provenance de la communauté pour finalement arrêter sa recommandation sur le nom d’école de la Myriade, soumis par Maggie Tremblay, enseignante à l’école L’Odysée. « Le mot myriade évoque la quantité. À l’image d’une constellation, d’une myriade de couleurs, l’école primaire offre une multitude de possibilités pour l’avenir de ses élèves, une myriade d’expériences, une myriade d’opportunités d’apprentissage », précise la Commission scolaire de la Capitale. 

Une œuvre d’art : symbole de l’école

À l’extérieur de l’établissement, l’école a installé l’œuvre « Suivre son cours », réalisée par le duo d’artistes Cooke-Sasseville. Elle représente un pissenlit, un crayon de plomb et un collier de serrage en plastique. Ces trois éléments représentent un message important pour les élèves et les parents. En effet, le crayon devient le tuteur d’une fleur sur le point de disséminer ses aigrettes en raison du vent qui souffle. Cela réfère au fait que l’école soutient le développement des jeunes de manière proactive. Une autre œuvre d’art sera intégrée à l’intérieur de l’école dans les prochains mois. 

Un projet d’envergure à Val-Bélair

Le début des travaux de l’établissement avait débuté en septembre 2016 afin d’en ouvrir officiellement les portes en septembre 2017. Un an et 13 M$ plus tard, l’établissement accueille 380 élèves allant de la maternelle à la sixième année. Les installations neuves sont adaptées à tous les besoins et nécessités des élèves de nos jours. Plusieurs classes sont munies d’outils technologiques comme un tableau blanc interactif. 

D’une superficie de 4 460 m2, l’établissement a une capacité d’accueil totale de 21 classes pour 505 élèves.

Page 3 sur 3
Aller au haut