(RSPR) La 34e édition du Concours de musique de la Capitale a eu lieu le 12 mai dernier, en compagnie de 400 spectateurs, à la salle Dina-Bélanger du Collège Jésus-Marie de Sillery.

jssf 06 2018 article une

À la suite de sélections préliminaires en avril dernier, 46 participants ont pris part à la finale du concours. Lors de cette soirée, ils ont été évalués par trois juges de renommée internationale : Linda Dumont, en chant, Nicole Trotier, au violon et Michel Franck, au piano.

Tous les participants ont reçu des bourses d’une valeur totale de plus de 10 000 $. Les organisateurs de ce concours tiennent à remercier le président d’honneur, Roger Dubois, président du Groupe Canimex, les bénévoles ainsi que tous les commanditaires.

Découvrir les lauréats

Plusieurs participants ont remporté des bourses dans chaque catégorie, mais huit lauréats se sont distingués en remportant les coupes.

Dans la catégorie « Piano 7 à 10 ans – Classe régulière », la Coupe Gagné-Faucher, dont les bourses sont offertes par la famille Gagné-Faucher, remises par Linda Faucher, présidente du conseil d’administration (CA) du Concours de musique de la Capitale, a été remise à Antonin Loiselle, 10 ans, de Québec.

Quant à lui, Louis Bellemare, 11 ans de Saint-Basile, est le lauréat de la coupe Reconnaissance, dont les bourses sont offertes par le Concours de musique de la Capitale, remises par Georgette Sinclair-Desgagné, membre du conseil d’administration du Concours, dans la catégorie « Piano 10 à 12 ans – Classe régulière ».

Pour la catégorie « Instrumental et chant classique, 10 à 16 ans – Classe régulière », les bourses, remises par Georgette Sinclair-Desgagné, étaient offertes par les Restaurants Saint-Germain. La lauréate pour la coupe Saint-Germain est Alexine Giroux, 14 ans, en violon, de Lac-Beauport.

Mia Lessard, 10 ans, de Stoneham, pour sa performance en chant, a reçu la coupe Ville de Québec dans la catégorie « Piano et chant 9 à 15 ans – Catégorie populaire ». Offertes par la Ville de Québec, ces bourses ont été remises par Linda Faucher, présidente du CA du Concours.

La coupe Groupe Banque TD a, quant à elle, été remise à Simone Têtu, 16 ans, de Québec dans la catégorie « Piano 14 à 16 ans – Classe régulière ». Émilie Vaillancourt et Amélie Moncion, du Groupe Banque TD, étaient présentes pour remettre les bourses.

De son côté, Geneviève Marceau, 14 ans, de Saint-Augustin-de-Desmaures, s’est mérité la coupe Caisse Desjardins de Sillery – Saint-Louis-de-France, pour la catégorie « Piano 12 à 15 ans – Classe régulière ». Les bourses ont été offertes par la Caisse et Gilles Jobin, administrateur au conseil d’administration de la Caisse était sur place pour les remettre aux jeunes.

Anaïs Saucier-Lafond, 18 ans, de Québec, pour sa performance au violon, a reçu la coupe Céline-Saucier, dans la catégorie «  Instrumental et chant classique 13 à 24 ans – Classe défi ». Ces bourses étaient offertes et remises par Céline Saucier.

Finalement, Rosemary Mantchev, 14 ans de Montréal a reçu les bourses de la coupe Groupe Canimex dans la catégorie « Piano défi et piano concerto 12 à 19 ans ». Louis Dallaire, directeur du Conservatoire de musique de Québec et représentant de Roger Dubois, du Groupe Canimex, était sur place pour lui remettre sa coupe.

Différentes bourses remises

En plus des huit coupes et des bourses, les participants pouvaient obtenir d'autres bourses pour leur performance :


Bourse Fondation SSQ – 1 500 $ : Rosemary Mantchev 


Prix Club musical de Québec – billets de saison 2018-2019 : Christophe Angers


Bourse de l’Académie du Domaine Forget de Charlevoix – 950 $ : Frédéric Pouliot


Prix de la Fondation des Violons du Roy – 500 $ : Anaïs Saucier-Lafond

(MS) En compagnie de plusieurs dignitaires, les résidences pour retraités Chartwell et leurs partenaires Bâtimo-EMD ont fait le lancement officiel et la première pelletée de terre le 9 mai dernier annonçant ainsi le début des travaux de construction de la résidence Chartwell L’Envol, au cœur de Cap-Rouge.

ecr 05 2018 article une

Pour l’occasion, la conseillère municipale de la Pointe-de-Sainte-Foy, Anne Coriveau était présente, afin de représenter le maire de la Ville de Québec, Régis Labeaume et sa collègue, conseillère municipale de Cap-Rouge – Laurentien, Marie-Josée Savard. Elle s’est dit très heureuse de voir un tel projet s’établir dans ce secteur de la municipalité. 

La députée provinciale de Louis-Hébert, Geneviève Guilbault était également présente. Elle soutient que la présence de cette future résidence au sein d’un milieu aussi stimulant représente une véritable fierté pour le comté de Louis-Hébert. « C’est un fabuleux projet », a ajouté la députée, très heureuse de voir ce secteur en pleine effervescence.

Francis Charron, président de Bâtimo et Maxime Camerlain, vice-président, Stratégies d’intrégration, immobilier chez Chartwell ont mentionné leur amour pour ce projet. Chacune des résidences, signées Chartwell possède sa propre identité et ce projet est relié à la thématique du voyage.

Une résidence pas comme
les autres

Cette nouvelle résidence sera collée au Mail Cap-Rouge, une particularité qui la distingue d’entrée de jeu des autres types de résidences qui peuvent se trouver dans les environs de Cap-Rouge. Les futurs résidents auront accès à une multitude de commerces de proximité, en plus de pouvoir profiter d’un environnement chaleureux, moderne et dynamique, à l’image des retraités.

Au total, 360 logements seront dispo-nibles, dont près de 246 appartements, 78 appartements de prestige et 36 studios de soins. De plus, les futurs résidents pourront profiter d’un environnement dynamique avec une piscine intérieure, des lieux qui permettront plusieurs échanges entre les habitants, salle de conditionnement physique, salle à manger, espaces verts, etc. Cette résidence a été conçue et réalisée pour les personnes retraitées qui souhaitent rester actives, qu’elles soient autonomes ou qu’elles nécessitent des soins particuliers.

Des conseillères impliquées

Depuis novembre dernier, un bureau occupe le Mail Cap-Rouge afin de permettre aux plus curieux de découvrir le projet majeur de la résidence Chartwell L’Envol. Deux conseillères à la location sont présentes sur place afin de répondre aux questions, de présenter l’ampleur du projet et surtout pour mettre en évidence les attraits exclusifs de cette résidence. Andrée Simard et Céline Garon sont présentes au centre de présentation pour ce faire.

Actuellement, le taux d’occupation est de 22 % alors que la résidence n’ouvrira que ses portes à l’été 2019. L’équipe mentionne avec bonheur que l’engouement est plus que présent pour cette résidence.

Céline et Serge Lafleur font partie des premiers résidents à avoir signé pour vivre dès l’été 2019 au sein de la résidence. Résidents de Cap-Rouge depuis 47 ans, c’était important pour eux de rester dans ce secteur et l’arrivée de cette résidence a été un véritable signe. « On est enchantés de voir ce projet chez nous », a précisé monsieur Lafleur. 

Les horaires d’ouverture sont de 9 h à 17 h du lundi au vendredi et de 11 h jusqu’à 16 h durant la fin de semaine. Afin d’obtenir plus de détails, ceux qui le désirent peuvent se rendre sur le site Internet de la future résidence : https://chartwell.com/

(MS) La neuvième assemblée générale annuelle de la Caisse Desjardins Des Rivières de Québec a eu lieu le 30 avril dernier à la salle Albert-Rousseau en compagnie des dirigeants de la Caisse, des employés et d’une foule de près de 280 personnes. 

jdr 05 2018 article une

Au terme de son exercice 2017, la Caisse Desjardins Des Rivières de Québec affiche des excédents d’exploitation de 12,1 M$, en hausse de 3,8 % par rapport à ceux de 2016. Son volume d’affaires a augmenté de 5,7 %, pour s’établir à 4,60 G$. « Ces résultats sont un indicateur de la saine gestion de la Caisse ainsi que de la fidélité de ses membres », a mentionné Jacques Jobin, président du conseil d’administration lors de la présentation du rapport du CA.

Pour sa part, le directeur général de la Caisse, Jean-Paul B. Lachapelle a soutenu que les résultats pour l’année qui vient de s’écouler sont très positifs et démontrent la force de la Caisse grâce à la confiance de ses membres. Il soutient notamment que la Caisse est en bonne position dans son marché. 

Près de 625 000 $ ont été investis dans la communauté grâce au Fonds d’aide au développement du milieu (FADM) et des dons et commandites pour permettre la réalisation de projets stimulants, qui font vibrer la vie communautaire, culturelle et sportive du secteur.

Cette performance a permis à la Caisse de poursuivre sa mission et son engagement. Elle a retourné, en 2017, plus de 1,4 M$ à ses membres et à la collectivité, soit près de 625 000 $ par le biais de son Fonds d’aide au développement du milieu et de ses dons et commandites, et 800 000 $ au moyen de ristournes individuelles.

« Nous procéderons, en 2018, au versement de ristournes totalisant 2,6 M$ et au dépôt de 600 000 $ dans notre Fonds d’aide au développement du milieu. Ce dernier est une forme de ristourne collective nous permettant d’appuyer des projets porteurs dans la communauté. C’est grâce à la fidélité de nos membres et clients que Desjardins est en mesure d’enrichir la vie des personnes et des communautés », a précisé Jacques Jobin.

L’évolution de la ristourne a été l’un des sujets abordés lors du 23e Congrès du Mouvement Desjardins à l’automne 2017. Les délégués ont convenu qu’à compter de 2019, la ristourne des membres tiendra compte de l’ensemble de leurs produits et services de Desjardins, par exemple, les produits d’assurance et les cartes de crédit.

Découvrir la Caisse Desjardins Des Rivières de Québec

Avec un actif global de 2,16 G$, la Caisse Desjardins Des Rivières de Québec contribue au développement économique et social de ses quelque 66 800 membres et de la collectivité où elle est présente. Elle offre toute la gamme de produits et service du Mouvement Desjardins, dont elle fait partie intégrante. Premier groupe financier coopératif du Canada, le Mouvement Desjardins est reconnu parmi les institutions financières les plus solides au monde et comme une entreprise citoyenne d’exception.

(JB) Les Aidants scolaires est une organisation qui a pour mission d’aider les écoles à structurer leur bénévolat afin d’offrir à leur personnel de l’aide au bénéfices des élèves.

jsf 05 2018 article une

L’organisme est allé à l’école Saint-Mathieu pour rencontrer l’une de ses enseignantes, Anne St-Pierre, qui a profité de la Semaine de l’action bénévole pour souligner la contribution des élèves qui s’engagent bénévolement au sein de leur école.

Page 2 sur 3
Aller au haut