(YG) Des représentants de la commission scolaire de la Capitale, de l’école, de la Ville de Québec et du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur viennent d’inaugurer l’agrandissement de l’école des Écrivains qui comporte huit nouvelles classes et un gymnase double. Un investissement de 4 M$, dont 1,9 M$ provenait de la Ville de Québec pour notamment la construction du gymnase double. 

jdr 11 2019 article une

Cet agrandissement était devenu nécessaire au fil du temps, parce que la population
était en forte croissance dans le secteur et que le bâtiment ne répondait plus aux besoins avec ses locaux exigus. Au cours des dernières années, on avait ajouté des classes mobiles pour accueillir les nouveaux élèves. 

Le gymnase double profitera à l’ensemble de la collectivité, et ce, dans le cadre de leur mission et leur rôle respectif auprès de la collectivité.  Pour l’école, les élèves pourront bénéficier du gymnase durant le jour et pour la Ville, elle pourra desservir la population afin d’offrir des activités de loisirs le soir et les fins de semaine, ainsi que l’utiliser durant la période estivale pour le Programme vacances-été. La corporation des Loisirs Duberger-Les Saules assurera la gestion des activités en dehors du calendrier scolaire.

Cette école située dans le quartier Les Saules accueille plus de 250 élèves de la maternelle à la 6e année. Elle offre également des classes spéciales pour répondre aux besoins particuliers de certains élèves. Elle compte quatre classes d’élèves ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA), le service Le Petit Prince s’adressant aux élèves ayant un trouble envahissant du développement. Elle offre également un programme d’anglais intensif (modèle 50/50), dont la moitié de l’année est consacrée à l’apprentissage de la langue anglaise, tandis que l’autre moitié de l’année est consacrée à l’enseignement des autres matières.

Une grande variété d’activités est proposée dans cette école située dans un environnement sécuritaire et animée par un personnel engagé et passionné!

(JB) C’est dans un lieu qui unit élégance et convivialité que la Caisse Desjardins de Sainte-Foy a procédé à la remise des prix du Fonds d’aide au développement du milieu (FADM). La salle La Margelle du Cégep de Sainte-Foy a été aménagée de façon à faciliter les échanges entre les organismes, les bénévoles, ainsi que leur famille et leurs amis.

jsf 11 2019 article une

Cette année, le FADM a versé la somme de 100 000 $ à dix organismes du secteur de Sainte-Foy et a souligné le travail et le dévouement de plus de 65 bénévoles provenant de 25 organismes différents. Ces organismes se sont partagé une somme de 50 000 $. Ce fut également l’occasion de présenter M. Renaud Bergeron, membre du conseil d’administration de la Caisse depuis avril 2018 et président du comité VCRMM qui inclut le FADM. Mme Marie-Claude Arsenault, conseillère stratégique en communication à la Caisse Desjardins de Sainte-Foy, assurait également l’animation de cet événement. Notons que la Fondation Desjardins a remis cinq bourses et deux boursiers ont pu se joindre aux célébrations.

La Caisse Desjardins de Sainte-Foy, une présence tangible dans sa communauté

Depuis 2014, la Caisse Desjardins de Sainte-Foy a remis plus de 1,2 M$ grâce à la confiance de ses membres. À l’échelle du Mouvement, Desjardins remet plus de 1 M$ par jour à sa communauté, et ce, 365 jours par année. 

Au fil des pages suivantes, les lecteurs du Journal de Sainte-Foy seront à même de mieux connaître ces femmes et ces hommes qui investissent le meilleur d’eux-mêmes afin d’encourager le sens de la solidarité et du partage entre les citoyens de la communauté.

38 lauréats Créateurs d’emplois à la grandeur du Québec ont été honorés au Centre des congrès de Québec le 15 octobre dernier.

jpi 10 2019 article une

La réunion des organisateurs et des partenaires sans qui rien ne serait possible. Une belle démonstration de la force économique du Québec, et ce, dans un événement se déroulant dans la Capitale-Nationale. 

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité, la Fondation de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) souhaite sensibiliser la population sur les mythes et réalités entourant l’obésité sévère.

jssf 11 2019 article une

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les maladies chroniques sociétales (maladies cardiovasculaires, affections respiratoires, diabète et cancer) sont responsables de 63 % des décès dans le monde. L’obésité, qui a atteint les proportions d’une épidémie mondiale, constitue l’un des plus importants facteurs de risque de ces maladies.

Quelques données intéressantes

La Fondation de l’IUCPQ révèle qu’un Québécois sur trois a un excès de poids et qu’un Québécois sur cinq souffre d’obésité. De plus, on estime à environ 40 %, la proportion de la population bariatrique atteinte de diabète de type 2 et l’on considère de plus en plus que la chirurgie représente un traitement de choix pour cette condition chez la personne atteinte d’obésité sévère.

Les résidents de la Maison Lémerveil Suzanne Vachon (MLSV) ont désormais un espace de jeux extérieurs. Ce projet, qui a nécessité un investissement de 165 820 $, a été réalisé grâce au Fonds de 100 M$, instauré par Guy Cormier, chef de la direction et président du conseil d’administration du Mouvement Desjardins. À cet événement de prestige s’ajoutaient les célébrations du premier anniversaire de l’ouverture de la MLSV.

jsf 10 2019 article une

Lors de son allocution, Kathleen Baker, directrice de la MLSV, a rappelé la volonté de la direction de faire de cette activité un événement festif. « Cette maison, elle est à vous. Vous êtes ici chez vous. Nous sommes extrêmement fiers du travail accompli jusqu’à maintenant. Nous avons la preuve que notre projet novateur permet de rassembler les forces vives de plusieurs partenaires. Ce projet fonctionne et rayonne. Je remercie tous ceux qui ont travaillé de près ou de loin à ce projet. »

Un projet qui rejoint les valeurs de Desjardins

Pour Marc Villeneuve, vice-président Services aux membres pour le compte du Mouvement Desjardins, l’idée de participer à ce projet émane, entre autres, du caractère unique de la vocation de la Maison. « La région de Québec est choyée de bénéficier des services de la Maison Lémerveil Suzanne Vachon. Nous avons puisé à même le Fonds de 100 millions de dollars, créé en 2016 par le nouveau président, monsieur Guy Cormier, pour investir dans des projets porteurs dans les communautés où Desjardins est présente, soit au Québec et en Ontario. J’ai travaillé sur plusieurs projets de ce programme, mais je dois vous dire que celui-ci revêt une connotation particulière parce qu’il rejoint les valeurs de Desjardins, soit la famille, l’entraide, la collaboration et — évidemment! — la coopération. Comme papa de trois garçons, c’est sûr que ça vient me chercher quand je me retrouve dans un lieu comme celui-ci. C’est avec une immense fierté que Pascal (Samonini) et moi annonçons une contribution de 165 000 $ pour le projet. J’ai eu la chance de côtoyer Michel (Dallaire) dans des dossiers et de rencontrer monsieur Jules, son père, au cours de ma carrière chez Desjardins. Je reconnais la générosité, l’empathie et le désir de donner au suivant de la famille Dallaire, je salue votre travail et je vous dis bravo pour ce projet! Quant aux enfants qui utiliseront cette aire de jeux, je suis sûr qu’ils auront de beaux moments de bonheur. »

S’épanouir chaque jour à la Maison Lémerveil Suzanne Vachon

Sandra Lambert, présidente de la MLSV et directrice générale de Laura Lémerveil, un organisme qui a pour mission d’accompagner les enfants polyhandicapés et leurs parents afin de les soutenir et les accompagner dans leur parcours de vie, a entamé son allocution sur le slogan de la Maison. « S’épanouir chaque jour à la Maison Lémerveil Suzanne Vachon, voilà ce qui décrit la raison d’être de ce lieu où les familles peuvent vivre des moments uniques avec toute la douceur, l’accompagnement et la tendresse que cela requiert. Aujourd’hui, nous fêtons la première année de la Maison, mais si l’on revient aux débuts du projet, autour de l’année 2010, ce sont deux médecins spécialistes et pédiatres, Hélène et Julie, qui ont proposé de créer un milieu propice à apporter des soins de grande qualité. Durant cette même période, monsieur Michel Dallaire et sa famille, dans l’esprit de générosité de ses chers parents, feu monsieur Jules Dallaire et madame Suzanne Vachon, qui est devenue, en quelque sorte, la marraine du projet puisque la Maison porte son nom. Ils ont choisi d’ouvrir les portes de leur maison familiale pour que les familles de l’est du Québec puissent bénéficier de soins particuliers et uniques. Je me dois également de parler de mon propre rêve, moi qui suis la maman de Laura, ma fille grandement malade, décédée depuis bientôt 16 ans. Au moment de son décès, je rêvais déjà d’un endroit comme celui-ci, où l’on peut vivre les dernières étapes de la vie. Quel privilège que de pouvoir assurer des soins qui mènent vers la dernière étape de la vie! Je termine en disant merci à ceux qui ont cru à ce projet d’être ici avec nous pour le présenter au grand jour. »

(YG) Encore cette année, c’est près de 50 événements qui ont été présentés sur le site extérieur de la Maison O’Neill. Ce fut une saison record quant au nombre de personnes qui se sont déplacées cet été sur les lieux pour l’une ou l’autre des activités offertes.

jdr 10 2019 article une

En plus d’offrir des spectacles réguliers les dimanches et mardis soir durant la période estivale, l’organisme a réalisé, à la mi-juin, et ce, depuis quelques années, un week-end rétro où on a eu droit à la prestation de plusieurs artistes connus. Les responsables ne cessent de vouloir innover et d’offrir de nouvelles offres en matière culturelle. Comme nouveauté cette année, une fin de semaine de théâtre a été ajoutée à la programmation Espace Passion Théâtre (marionnettes, improvisation, pièces de théâtre et ateliers d’écriture). Cinq samedis soir en juillet et août, des soirées de danse ont été animées par Monique Beaupré. 

En collaboration avec Les Loisirs Duberger-Les Saules, des séances de Zumba et de yoga pour tous se déroulaient les samedis matin. D'autres activités se tenaient sur le terrain en collaboration avec des organismes, dont « pêche en herbe » organisée par Pêche en Ville, qui s’est tenue le 18 mai. Durant toute l’année et renouvelée chaque mois, une nouvelle exposition prend place à l’intérieur de la Maison. Toutes ces activités sont offertes gratuitement et les responsables de la Société de la Maison O’Neill tiennent à ce que cela demeure. Ils veulent que ce lieu demeure accessible à tous, peu importe leur condition.

Le succès des soirées est sans doute dû à la diversité des spectacles offerts qui répondent à un large public, mais, au-delà de tout cela, c’est aussi dû à une équipe de bénévoles passionnées qui vous accueillent toujours avec le sourire et qui ont le souci de vouloir que votre visite soit une expérience agréable. Le président de l’organisation, M. Mario Vien, n’est pas non plus étranger à ce succès. Il a su rallier plus d’une cinquantaine de bénévoles réguliers autour de lui qui offrent généreusement de leur temps. 

La Ville de Québec contribue financièrement à l’animation de ce lieu, mais si ce site est si animé, c’est en grande partie grâce à l’apport important de bénévoles, de partenaires comme la Caisse Desjardins Les Rivières de Québec et autres commanditaires et par les sommes recueillies lors de la vente des produits  (rafraîchissements et grignotines) qui sont réinvesties dans ce site.

Ce n'est pas parce que la saison estivale est terminée qu'il ne se passera plus rien. L'automne et l'hiver qui s'en viennent déborderont d'activités à la Maison O'Neill. Suivez-les sur leur site Facebook et Internet pour plus d'informations.

(YG) Le compte à rebours est débuté pour la présentation du plus grand rendez-vous économique sur la création d’emplois au Québec, les Prix Créateurs d’emplois du Québec le 15 octobre prochain au Centre des congrès de Québec. Lors de ce gala, 38 entreprises ayant le plus contribué à la création et au maintien d’emplois dans toutes les régions du Québec seront honorées. La troisième édition de cet événement prestigieux permettra donc, une fois de plus, de souligner les grands créateurs et mainteneurs d’emploi de la province, notamment dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre qui sévit actuellement au Québec. 

jne 10 2019 article une

Près de 1 000 gens d'affaires, entre-preneurs, gestionnaires, représentants gouvernementaux et chefs d’entreprises provenant de toutes les régions du Québec sont attendus à l’événement qui sera animé par Pierre Gingras, chroniqueur au Journal de Québec. Quatre grands prix nationaux seront remis au terme de la soirée : le Grand Prix Créateur d’emplois et de prospérité du Québec, le Grand Prix Coup de cœur et Créateur de prospérité du Québec, le Grand Prix Créateur d’emplois – Innovation et Productivité et, en nouveauté cette année, un Grand prix spécial Bâtisseur et Créateur d’emplois - 50 ans du Conseil du patronat du Québec.

Deux prix régionaux seront également décernés pour chacune des 17 régions administratives. Les prix « Champions » récompenseront les plus importants créateurs d'emplois dans une région donnée, tandis que les prix « Coups de cœur » seront remis à des entreprises s'étant démarquées pour leur contribution exemplaire en matière d’innovation, de stratégie ou d’impact de la création ou du maintien d'emplois dans son secteur au cours de l'année 2018. 

Au cours des derniers mois, un jury indépendant de haut niveau a évalué chaque candidature en fonction du nombre d’emplois créés au cours de l'année 2018, du nombre d’emplois maintenus, des approches utilisées qui ont mené à cette réussite et de la prise en compte du développement durable dans le maintien et la création d'emplois.

Les Prix Créateurs d'emplois du Québec sont la plus prestigieuse célébration annuelle de reconnaissance de la création et du maintien d'emplois et de prospérité au Québec dans une perspective de développement durable. L'emploi étant le moteur de la prospérité, ces Prix ont été créés par la Corporation des parcs industriels du Québec, en collaboration avec deux membres fondateurs, Fondaction et le Conseil de patronat du Québec pour souligner la contribution remarquable des créateurs d'emplois en faveur du développement durable du Québec et de toutes ses régions.

(JB) C’est le 17 septembre dernier que la résidence La Champenoise a soufflé ses 50 bougies. Pour l’occasion, plusieurs invités de marque sont venus célébrer ce glorieux événement. Parmi ces derniers, le représentant indépendant du district de Montcalm — Saint-Sacrement, Yvon Bussières, qui a déridé la foule avec des anecdotes savoureuses, et Jean-Yves Duclos, ministre sortant et candidat libéral dans la circonscription de Québec.

jssf 10 2019 article une

Au cours de cet événement, les convives ont pu entendre sœur Rose Bédard, de la congrégation de Notre-Dame, qui a relaté les grandes lignes de l’histoire de La Champenoise, avec des notes biographiques de Cécile Dugal, instigatrice et cofondatrice de cette résidence pour personnes âgées. Une plaque commémorative en aluminium rappelant son œuvre a d’ailleurs été installée à l’extérieur de l’édifice.

Kathleen Bilodeau, directrice générale de la Caisse Desjardins Sillery — Saint-Louis-de-France, commanditaire de l’événement, était présente.

(YG) Il y a quelques années, il était reconnu que l’ensemble des zones et parcs industriels de la région de Québec représentait plus de 3 000 entreprises, générait 58 000 emplois et versait 76 M$ en taxation à la seule ville de Québec. Inutile de dire que ces chiffres n’ont pu que gonfler au cours des dernières années compte tenu de l’excellente performance connue par notre région, qui est pratiquement en situation de plein emploi. 

jpi 09 2019 article une

Pour le président de la Corporation des parcs industriels du Québec (CPIDQ), M. Pierre Dolbec, cela représente un moteur économique important pour la région de Québec, qu'il qualifie même de poumon donnant de l’air à la région.

(DL) Pour la troisième année consécutive, Journal.ca a reçu au restaurant Le Tuscanos de Sainte-Foy des représentants de quelque 320 organismes communautaires répartis sur les territoires desservis par ses journaux, dont Le Journal de Sainte-Foy, afin de leur rendre hommage et de les remercier du travail extraordinaire qu’ils accomplissent quotidiennement dans leur milieu.

jal jvb jdr jcrsa 09 2019 article une

De nombreux élus de tous partis confondus étaient présents, dont la ministre de la capitale nationale, Geneviève Guilbault, le ministre François-Philippe Champagne, le député de Québec, Jean-Yves Duclos, le maire de L’Ancienne-Lorette, Émile Loranger, des représentants du bureau d’Éric Caire, député de La Peltrie, le député de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell, pour joindre leurs voix à Pierre Cassivi, cofondateur et éditeur de l’entreprise, pour souligner l’engagement des bénévoles.

Des partenaires d’affaires de Journal.ca, dont fait partie entre autres la Caisse populaire Desjardins du Piémont Laurentien, se sont aussi joints aux festivités. 

Le maire de L’Ancienne-Lorette, Émile Loranger, a adressé quelques mots à l’assistance, afin de remercier les bénévoles présents, mais aussi la direction de Journal.ca qui leur permet d’annoncer leurs activités dans les pages de journaux à saveur positive. Pierre Cassivi a également mentionné que M. Loranger est un partenaire de la première heure dans l’aventure de Journal.ca.

L’éditeur de Journal.ca a également profité de l’occasion pour annoncer la fusion dès octobre du Journal de L’Ancienne-Lorette et du Journal de Val-Bélair, ainsi que la décision de la direction de faire désormais imprimer ses journaux à Québec par l’entreprise Québecor, prenant du coup le format des quotidiens de la capitale.

Page 1 sur 12

Vos représentants :

M. Alain Lepage
Développement des affaires
581 986-4530
ou par courriel :
alepage@journal-local.ca

Ginette Demers
Développement des affaires
418 871-1274
ou par courriel :
gdemers@journal-local.ca


ou notre téléphoniste au :
418 780-0999


Formats, spécifications techniques, territoire de distribution et calendrier


Vos représentants :

M. Alain Lepage
Développement des affaires
581 986-4530
ou par courriel :
alepage@journal-local.ca

Ginette Demers
Développement des affaires
418 871-1274
ou par courriel :
gdemers@journal-local.ca


ou notre téléphoniste au :
418 780-0999


Formats, spécifications techniques, territoire de distribution et calendrier


Aller au haut