(DL) La 39e édition du Tournoi provincial de hockey Pee-Wee Sainte-Foy/Sillery se déroulait au centre sportif de Sainte-Foy du 5 au 9 décembre dernier. En tout, pas moins de 44 équipes provenant de partout en province et réparties dans les catégories AA, BB, A et B se sont affrontées au cours de cette activité qui demeure l’un des deux plus importants tournois annuels se déroulant à cet endroit. Desjardins était encore une fois l’un des fiers partenaires de l’événement.

JSSF 2019 02 article une

 

La soirée du 5 décembre a d’ailleurs été l’occasion pour les Caisses Desjardins de Sainte-Foy et de Sillery–Saint-Louis-de-France, partenaires Platine du tournoi, d’offrir un accueil digne de ce nom aux joueurs ainsi qu’à leurs supporteurs. Une cinquantaine de billets VIP ont ainsi été distribués à des membres Desjardins et tous les visiteurs ont pu se sucrer le bec à la table gourmande.

De plus, tous les joueurs qui participaient à l’une ou l’autre des parties prévues au programme ce soir-là ont reçu une serviette de bain. Il s’agit pour Desjardins d’une belle façon d’encourager la relève sportive. 

Le tournoi n’aurait pu connaître de succès sans la participation des joueurs, des entraîneurs, des supporteurs, des membres de l’organisation du hockey mineur Sainte-Foy/Sillery ainsi que de nombreux bénévoles.

(JB) En ce lundi matin d’octobre qui amorçait la Semaine de la coopération, les membres de la Caisse Desjardins de Sainte-Foy ont eu l’occasion de se procurer des pots de l’excellent miel récolté sur la toiture de l’édifice. Par la suite, le Journal de Sainte-Foy a pu s’entretenir avec M. Pascal Samonini, directeur général de la Caisse depuis le 17 septembre dernier. Il était accompagné par M. Louis Babineau, président du conseil d’administration.

jsf 12 2018 article une

Pour M. Samonini, cette nouvelle affectation signifie un retour au bercail. « Pour moi, c’est un retour aux sources puisqu’il y a 18 ans, la Caisse Desjardins de Sainte-Foy a cru en moi et c’est avec elle que j’ai commencé ma carrière. Je reviens à la maison, en quelque sorte, et je remarque que la culture de cette institution financière est restée la même et c’est ce que je veux continuer à développer. »

Originaire de Québec, M. Samonini a débuté sa carrière en services financiers à la Caisse de Neufchâtel comme caissier. Par la suite, c’est à titre de planificateur financier qu’il a fait un court passage à la Caisse de Sainte-Foy, en 1999, avant de poursuivre sa carrière dans la grande région de Montréal pour finalement s’établir en Mauricie en 2008. Il a occupé diverses fonctions et c’est à titre de directeur général de la Caisse Laviolette qu’il a conclu ce chapitre dans cette belle région. C’est avec beaucoup de bonheur et d’enthousiasme qu’il est de retour pour relever de nouveaux défis à la Caisse, qu’il saura relever avec brio. Passionné des membres et des clients et visionnaire, M. Samonini saura assurément exercer son rôle de leader afin de faire évoluer notre milieu. 

La Semaine de la coopération

Le président du conseil d’administration de la Caisse mentionne que la Semaine de la coopération constitue un moment privilégié pour toutes les composantes du Mouvement Desjardins de démontrer avec fierté notre différence coopérative et son impact positif sur les personnes et les communautés. 

Le directeur général de la Caisse mentionne également que ce moment nous permet de valoriser les actions que nous posons dans notre milieu. « D’ailleurs, plusieurs actions seront mises de l’avant tout au long de la Semaine en assurant une présence quotidienne de la part de nos employés, gestionnaires et dirigeants auprès de plusieurs organismes de notre milieu. Sous le thème Agissons ensemble pour les jeunes, c’est tout Desjardins qui sera en action pour appuyer les jeunes par des initiatives en appui à l’éducation et à l’entrepreneuriat. Enfin, il nous faut être présents pour les organismes communautaires dont la mission est de pallier certains services qui n’existeraient pas sans eux. Nous nous devons également d’être à leur écoute », conclut Louis Babineau.

(DL) Une soirée-spectacle reconnaissance a été organisée à la salle Albert-Rousseau, le 28 octobre dernier, afin de récompenser les nombreux bénévoles qui œuvrent au sein des organismes situés sur le territoire de l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles. 

jdr 12 2018 article une

La sixième édition du Gala Méritas était organisée par l’arrondissement et avait pour objectif de rendre hommage aux quelque 1638 personnes qui offrent gratuitement de leur temps au sein de l’un des 78 organismes répartis sur le territoire, que ce soit dans les domaines du sport, du loisir, de la culture, de la vie démocratique ou de l’entraide communautaire.

De nombreux prix ont été décernés tout au long de la soirée afin de souligner le travail et le parcours inspirant de ces citoyens ainsi que de mettre en lumière les organismes qui se sont illustrés au cours de la dernière année.

Prix et distinctions

Le prix Hommage a ainsi été remis à Jacques Parent, membre des Chevaliers de Colomb du conseil de Montcalm.

Le prix Organisme de l’année a ensuite été décerné au Club Rotary Québec-Val-Bélair.

Les Chevaliers de Colomb du conseil de Montcalm ont une fois de plus été à l’honneur alors que leur Marché aux puces a remporté le prix Événement de l’année.

Nathalie Plourde a remporté le prix Administratrice de l’année pour son travail au sein du 156e Groupe scout Sainte-Anne de Val-Bélair.

Le prix Bénévole de la relève de l’année est revenu à Adam Bouchard Leblond du Club Optimiste de Saint-Émile.

Enfin, le prix Bénévole de l’année a été remporté par deux personnes, soit Line Lévesque du Cercle de Fermières de Lac-Saint-Charles et Michel Vachon des Chevaliers de Colomb du conseil de Montcalm.

Chacun a reçu une lithographie de l’œuvre intitulée « Beauté » de l’artiste peintre Monique Pézolet, membre de la Société artistique de La Haute-Saint-Charles.

Les élus de l’arrondissement étaient présents lors de l’événement et tous ont tenu à remercier les bénévoles présents et à souligner l’apport indispensable de ceux-ci qui offrent leur cœur, leur temps et leur énergie pour le mieux-être de leurs concitoyens et pour l’amélioration de la qualité de vie de leur communauté.

(DL) Une nouvelle cohorte de diplômés du Campus Notre-Dame-de-Foy (CNDF) a reçu des félicitations dignes de mention, le dimanche 28 octobre dernier, lors d’une cérémonie spéciale qui s’est déroulée à l’auditorium Jean-Pierre Tremblay.

jsa 12 2018 article une

Les 372 étudiantes et étudiants nouvellement diplômés en enseignement régulier et en formation continue ont été honorés par le directeur général de l’établissement d’enseignement Guy Dufour et de la directrice des études, Sonia Gaudreault.

Ces deux derniers ont aussi remis la Médaille du Gouverneur général du Canada à Stéphanie Lavoie, étudiante au double DC sciences de la nature et musique. Cet honneur a été décerné à la personne qui a obtenu la note la plus élevée pour l’ensemble des formations du CNDF et qui a complété le programme dans le délai prescrit, sans échec.

Deux mentions d’excellence ont aussi été remises à l’enseignement régulier et 29 mentions d’honneur ont été décernées aux étudiants qui ont obtenu les résultats les plus élevés pour l’ensemble des cours suivis dans leur programme, sans échec.

Le CNDF est un établissement d’enseignement privé de niveau collégial reconnu pour la qualité de son enseignement, de son environnement humain et de son encadrement personnalisé. Pour connaître tous les programmes qui y sont offerts, il suffit de visiter le cndf.qc.ca.

(DL) La dernière année n’aura pas été de tout repos pour le maire de la ville de L’Ancienne-Lorette, Émile Loranger. Des 36 années qu’il a passées à la tête de la ville, il admet que ce fut la plus décevante, pas à cause des citoyens ni à cause de la plainte déposée contre lui. Mais comme il se plaît à le dire, il est une personne qui tente de toujours faire ressortir le positif de chaque situation.

jal 12 2018 article une

« Avec tous les bouleversements qui se sont produits au cours des derniers mois, je me suis rendu compte que je m’étais malheureusement éloigné des citoyens et de leurs intérêts et que j’étais devenu trop près de la machine administrative. Mais là, je retourne vers les gens ».

Même s’il affirme ne pas abuser des promesses électorales, le maire de L’Ancienne-Lorette se dit très heureux de la victoire de sa municipalité contre la ville de Québec dans le dossier de la surfacturation de certains services d’agglomération. « Ce dossier me tenait particulièrement à cœur ».

En octobre dernier, la Cour supérieure a condamné la Ville de Québec à rembourser un montant de 34 M$ à L’Ancienne-Lorette et Saint-Augustin-de-Desmaures. Une première somme de 4,5 M$ a déjà été versée à la ville et utilisée en entier pour couvrir une part des frais encourus depuis sept ans.

Toutefois, la Ville de Québec a porté la cause en appel et avec les délais nécessaires dans ce genre de causes, il pourrait se passer encore deux ans avant que le dossier ne soit définitivement clos. « Ça ne nous inquiète pas du tout, on est convaincus de gagner, mais on ne sait jamais. Ce dossier est semé d’embûches, mais les embûches, j’en fais mon affaire ! »

Une ville bien équipée

Pour Émile Loranger, il n’y a pas de limite à ce qu’on peut faire pour améliorer la qualité de vie des citoyens. Mais L’Ancienne-Lorette est déjà pas mal bien équipée ! « On a les rues les mieux entretenues de l’agglomération, tant l’hiver que l’été, nous avons un service d’horticulture très efficace et on essaie d’en donner le plus avec les moyens que l’on a. »

La municipalité a fait un sondage l’an dernier « Ma ville mon idée » au cours duquel les gens étaient appelés à dire ce qu’ils voulaient pour leur ville. « On a eu 2 000 répondants, mais aucun irritant n’est ressorti. C’était des demandes très particulières ».

(DL) C’est le mercredi 14 novembre dernier qu’avait lieu le souper dinatoire organisé par le Club Rotary Québec Val-Bélair au profit de l’entreprise d’insertion sociale Le Piolet. L’activité qui avait lieu sous la présidence d’honneur de Pierre Martin du Groupe Martin, propriétaire des restaurants St-Hubert, a attiré plus de 300 personnes et a permis d’amasser la somme record de 49 000 $ grâce aux dons et à un encan silencieux.

jvb 12 2018 article une

«De nombreux invités de marque avaient répondu à l’appel, dont le maire de Québec Régis Labeaume, les conseillers municipaux Sylvain Légaré, Steeve Verret, Raymond Dion et Vincent Dufresne, ainsi que le député provincial Sylvain Lévesque et le député fédéral Gérard Deltell, de nombreux gens d’affaires, des membres Rotary et plusieurs représentants d’organismes communautaires du milieu. La fondatrice du restaurant-école Le Piolet, sœur Madeleine Bélec, était également présente.

Le succès de cette soirée a grandement ravi le président du Club Rotary Québec Val-Bélair, Marc Rondeau. « Notre collaboration avec le restaurant Le Piolet a débuté en 2010 et nous sommes fiers de contribuer à sa mission ».

Un partenaire d’affaires, Marc Rousseau d’Intermax, a également annoncé que son entreprise contribuerait en offrant à l’organisme un produit de haute technologie développé chez lui, soit une hotte haute performance qui permettra des économies de l’ordre de 4 000 $ annuellement au Piolet.

(DL) Les électeurs de la circonscription Jean-Talon ont à nouveau accordé leur confiance au député libéral sortant lors des dernières élections provinciales, le 1er octobre dernier, Sébastien Proulx. Ce dernier avait été élu une première fois lors des élections partielles qui avaient eu lieu le 8 juin 2015.

jssf 12 2018 article une

Sébastien Proulx a été assermenté au poste de député de la circonscription de Jean-Talon lors d’une cérémonie officielle qui s’est déroulée le 15 octobre dernier à la salle du conseil législatif à l’hôtel du Parlement.

M. Proulx occupe présentement les postes de leader parlementaire de l’opposition officielle, de porte-parole de l’opposition officielle responsable de la région de la Capitale-Nationale et de porte-parole de l’opposition officielle en matière d’institutions démocratiques.

(DL) La députée de Louis-Hébert, Geneviève Guilbault, a été réélue le 1er octobre dernier lors des élections provinciales. Son assermentation a eu lieu le 16 octobre dernier et deux jours plus tard, le premier ministre François Legault lui confiait également le rôle de ministre de la Sécurité publique, ainsi que de vice-première ministre.

ecr 11 2018 article une

Mme Guilbault a toutefois assuré les électeurs de Louis-Hébert qu’elle est d’abord et avant tout leur députée et qu’elle entend demeurer très présente dans la communauté et souhaite assister le plus souvent possible aux activités qui se déroulent dans sa circonscription.

Sa première apparition publique fut d’ailleurs à l’occasion de la Grande marche Pierre Lavoie qui s’est déroulée le 20 octobre dernier dans la municipalité voisine, Saint-Augustin-de-Desmaures. Elle a pris la parole devant une centaine de courageux marcheurs et marcheuses pour les encourager.

Le 27 octobre dernier, la députée visitait les maisons des jeunes de Cap-Rouge et de Saint-Augustin-de-Desmaures afin de constater le travail accompli par les jeunes dans la conception de décors halloweenesques. « Encore une fois cette année, nos jeunes ont réussi à se surpasser en concoctant d’impressionnantes, et effrayantes, maisons hantées dans Louis-Hébert! Bravo à la Maison des Jeunes de Cap-Rouge la Symbiose et à la Maison des jeunes de Saint-Augustin-de-Desmaures L’Intrépide et l’Illusion pour le travail et l’incroyable prestation! », a tenu à commenter Mme Guilbault.

Activités provinciales

Outre ses apparitions publiques dans sa circonscription, Geneviève Guilbault a participé à diverses activités provinciales, comme lorsqu’elle a accompagné le premier ministre à Gatineau, le 19 octobre dernier, pour annoncer la création d’un nouveau programme d’aide financière du ministère de la Sécurité publique, plus simple et plus rapide. Une aide immédiate de 2 M$ pour les sinistrés a également été annoncée à la suite des dégâts survenus lors d’épisodes de vents violents.

Le 23 octobre, Mme Guilbault a eu l’honneur de présider la 22e cérémonie de remise du Mérite québécois de la sécurité civile. Cette soirée a pour objectif de reconnaître les actions méritoires de ceux et celles qui se sont démarqués par leur travail remarquable en gestion des risques et des sinistres.

Enfin, le 29 octobre dernier, Geneviève Guilbault a représenté le gouvernement du Québec lors de la soirée commémorative en mémoire des victimes de la tragédie de Pittsburgh. « Face à la haine et à la violence, demeurons unis et solidaires », fut le message qu’elle a voulu délivrer, avec beaucoup d’émotion.

La neuvième édition de remise des prix du Fonds d’aide au développement du milieu s’est tenue dans une salle de la Caisse Desjardins de Sainte-Foy. L’événement s’est déroulé dans le cadre de la Semaine de la coopération Desjardins sous le thème Agissons ensemble pour la jeunesse.

jsf 11 2018 article une

Parmi les gestes qui ont suscité l’intérêt des membres du jury, mentionnons le théâtre, l’engagement communautaire en aide aux personnes ayant un problème de santé mentale, l’aménagement extérieur et l’aide aux jeunes en difficulté et aux enfants lourdement handicapés, pour ne mentionner que ceux-là. Le jury a également salué deux boursières de la Fondation Desjardins. Nous vous présentons les jeunes boursières, les organismes lauréats ainsi que ces membres dirigeants de la Caisse Desjardins de Sainte-Foy.

Le comité Jeunesse a eu le plaisir de remettre une bourse de la Fondation Desjardins à un membre de la Caisse lors du Happening Jeunesse. 

jsa 11 2018 article une

M. Samuel Cabral Cruz (à gauche sur la photo), étudiant au baccalauréat en Sciences et ingénierie, a reçu une bourse de 1 500 $ de la Fondation Desjardins. Le boursier oriente sa carrière vers l’ingénierie logicielle et souhaite avoir la chance de participer à la croissance de ce domaine, au niveau tant provincial que pancanadien. La Caisse avait la chance de compter une deuxième boursière de la Fondation Desjardins parmi ses membres. Mme Catherine Denis, étudiante à la maîtrise en orthophonie, a reçu une bourse de 3 000 $. Cette dernière souhaite travailler auprès des adultes ayant des difficultés langagières à la suite d’un traumatisme crânien ou d’un accident vasculaire cérébral.

Bravo aux deux boursiers et joignez-vous à nous pour leur souhaiter bon succès dans leurs études. 

 

Page 2 sur 10

Vos représentants :

M. Alain Lepage
Développement des affaires
581 986-4530
ou par courriel :
alepage@journal-local.ca

Ginette Demers
Développement des affaires
418 871-1274
ou par courriel :
gdemers@journal-local.ca


ou notre téléphoniste au :
418 780-0999


Formats, spécifications techniques, territoire de distribution et calendrier


Vos représentants :

M. Alain Lepage
Développement des affaires
581 986-4530
ou par courriel :
alepage@journal-local.ca

Ginette Demers
Développement des affaires
418 871-1274
ou par courriel :
gdemers@journal-local.ca


ou notre téléphoniste au :
418 780-0999


Formats, spécifications techniques, territoire de distribution et calendrier


Aller au haut