18e édition du concours La carte de Noël régionale - Michel Beaulieu salue le talent de la MRC

(CR) C’était le 8 novembre dernier, entourés des finalistes, de leur famille et d’élus que M. Michel Beaulieu, préfet de la MRC de La Jacques-Cartier et maire de Lac-Beauport dévoilait les lauréats de la 18e édition du concours La carte de Noël régionale. Au total, 135 toiles ont été soumises cette année, confirmant ainsi la pertinence d’un tel concours.

edl 12 2018 article une

C’est l’œuvre collective Courtepointe, des étudiants du Service de garde de l’école Alexander-Wolff de Shannon, qui a remporté les grands honneurs et qui représentera la carte de Noël que la MRC de La Jacques-Cartier remettra à ses partenaires et collaborateurs. L’œuvre fera d’ailleurs l’objet d’une exposition itinérante aux côtés des autres toiles décorées, en plus d’être aussi exposée en permanence dans les bureaux de la MRC.

« C’est la première fois qu’une œuvre de la catégorie Service de garde est choisie grande gagnante », s’est réjoui Michel Beaulieu.

La municipalité des cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury s’est particulièrement illustrée, alors que quatre artistes ont été récompensés. Les jeunes Félix Therrien et Matilde Sousa se sont distingués dans les catégories Apprentis 5-7 ans et Artistes en herbe 8-9 ans. Alors que l'œuvre de l’adolescente Léonie Bourassa a séduit le comité de sélection dans la catégorie Jeunes talents 12-16 ans, l’artiste expérimentée Suzanne Lemieux a ravi les juges avec son oeuvre « Dernière livraison », dans la catégorie Artistes initiés.

Quant aux artistes Ariane Rémillard et Marilyne Bombardier, elles ont vu leur talent récompensé pour une deuxième année consécutive, la première dans la catégorie Artistes juniors 10-11 ans et Mme Bombardier dans la catégorie Artistes de loisir 17 ans et plus.

Le prix Coup de cœur voté par le public a quant à lui été remis à Mme Marielle Rioux de Saint-Gabriel-de-Valcartier.

Visitez le www.mrc.jacques-cartier.com pour connaître les dates de l’exposition mettant en vedette les oeuvres récompensées. 

Aller au haut