Solidarité famille et sécurité routière - Grande mobilisation pour le 10e anniversaire de l’organisme

(DL) L’organisme sillerois Solidarité famille et sécurité routière (SFSR) lançait sa 10campagne de sensibilisation le 11 mai dernier sur les terrains de l’école Saint-Yves en présence de nombreux dignitaires et partenaires de la première heure. L’organisme a même eu l’honneur de recevoir une distinction de l’Assemblée nationale, remise par le député de Jean-Talon, Sébastien Proulx, ainsi que de la Chambre des communes, remise par le député fédéral de Louis-Hébert, Joël Lightbound.

jssf 06 2019 article une

La Ville de Québec était également représentée par la conseillère du district Saint-Louis–Sillery, Émilie Villeneuve, et par le chef de l’Opposition, Jean-François Gosselin. Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, qui est un partenaire de premier plan depuis quelques années déjà, Sylvain Juneau, ainsi que le conseiller municipal Yannick Le Brasseur étaient aussi présents pour confirmer leur engagement pour les prochaines années.

« Il s’agit avant tout d’un travail d’équipe et sans l’appui de nos nombreux partenaires, dont Desjardins qui est là depuis le début, les représentants politiques, les collaborateurs, comme le Service de police de la Ville de Québec et les nombreux bénévoles, nous ne pourrions agir aussi efficacement », commente Nancy Gilbert, fondatrice et directrice générale de SFSR.

Le lancement a aussi été l’occasion d’annoncer le partenariat d’Assurances Mouvement Desjardins.

Vent de changement

Dame Nature n’a pas été clémente lors du lancement. Comme l’a si bien illustré Isabelle Garant, membre du conseil d’administration, SFSR veut du changement pour sa 10e année d’existence. Si on se fie aux rafales, il n’y a pas de doute que ce sera le cas!

L’organisme souhaite opérer un virage axé sur la qualité de vie et sur l’importance du « vivre ensemble ». La porte-parole de la 10e  campagne de sensibilisation est d’ailleurs Dre Johanne Blais, qui était appuyée par le doyen de la Faculté de médecine de l’Université Laval, Dr Julien Poitras.

« Tout est relié. Nous enfants sont de plus en plus malades jeunes, ils sont aux prises avec des problèmes d’obésité et de diabète et si nous voulons les encourager à adopter des moyens de transport actifs comme la marche ou le vélo, nous devons leur garantir une sécurité accrue », précise encore Nancy Gilbert.

Mme Gilbert lance en terminant l’invitation à toute municipalité qui le désire de contacter SFSR pour l’organisation de diverses activités de sensibilisation à la sécurité routière dans leur milieu.

Aller au haut