JOURNAL-LOCAL.CA

Dévoilement officiel de la plaque commémorative du Tracel de Cap-Rouge

(MS) En présence de plusieurs dignitaires, la Société historique du Cap-Rouge a dévoilé le 7 novembre dernier la plaque commémorative du Tracel de Cap-Rouge au pied du Tracel face au parc nautique de Cap-Rouge.

ecr 11 2017 article une

Le Tracel de Cap-Rouge a été reconnu au Canada comme étant un « site historique national de génie civil » par la Société canadienne de génie civil en 2012. Par la suite, la Société historique du Cap-Rouge a travaillé au courant des quatre dernières années afin de faire installer cette plaque commémorative importante qui rappelle et rappellera continuellement la force et la beauté du Tracel de Cap-Rouge. 

Kim Lajoie président de la section Québec de la Société canadienne de génie civil (SCGC), Gilles Hébert du Comité d’histoire de la Société canadienne de génie civil, Oliver Quenneville, directeur des affaires publiques pour le Québec au Canadien National et Régis Labeaume, maire de Québec ont respectivement pris la parole durant cette cérémonie pour faire part de leur histoire respective et leur implication dans ce projet d’envergure pour la Ville de Québec.

« Quand j'ai entamé mon mandat de président, la reconnaissance du Tracel de Cap-Rouge en tant que site historique national de génie civil avait déjà été octroyée par le Comité historique de la SCGC à l'occasion du 100e anniversaire de l'ouvrage. C'était d'ailleurs la deuxième fois qu'un ouvrage de la région recevait un tel honneur, le premier étant le pont de Québec », a précisé monsieur Lajoie, président de la section Québec de la SCGC.

Depuis les quatre dernières années, il a donc poursuivi sa route avec pour mandat de matérialiser cette reconnaissance, c'est-à-dire en produisant une plaque commémorative qui a été officiellement installée à proximité de l'ouvrage lors des célébrations du 7 novembre dernier.

Pour sa part, le maire Labeaume a tenu à préciser l’importance du Tracel au sein du paysage de la Ville de Québec. « Au-delà de leurs fonctions utilitaires, le pont de Québec et le Tracel du Cap-Rouge sont deux véritables symboles de notre identité distinctifs », a-t-il précisé avant de remercier l’ensemble des acteurs qui ont permis de concrétiser ce projet d’envergure. 

La présidente de la Société historique du Cap-Rouge, Linda Even a tenu à remercier toutes les personnes impliquées dans le projet ainsi que l’ensemble des membres de la SHCR qui ont pris part activement à ce résultat majeur pour Cap-Rouge. 

Lors de cette matinée de commémoration, André Déry a fait une prestation devant la cinquantaine de personnes présentes en interprétant sa création musicale Un cochon de Sable au Tracel de Cap-Rouge, une chanson dédiée à son père, Jean Déry, fondateur de la Société historique du Cap-Rouge (SHCR). 

Découvrir le Tracel de Cap-Rouge

Au début de sa construction en 1906, le Tracel a été le premier viaduc ferroviaire à chevalets d’importance au Canada et il a entré en service en 1913. D’une longueur de 1 017 mètres et d’une hauteur de 52,4 mètres à marée basse, il s’agit d’une œuvre de génie en acier qui se distingue par des poutres à treillis, appelées poutres Eiffel ou poutre rivetées, ainsi que par sa technique de fonçage à air comprimé de ses fondations de béton jouxtant la rivière. 

Le Tracel de Cap-Rouge fait partie intégrante du grand plan de Sir Wilfrid Laurier qui souhaitait relier le Canada d’un océan à l’autre. Il a d’ailleurs permis le lien entre les deux rives du fleuve Saint-Laurent par le pont de Québec, qui souligne cette année ses 100 ans d’existence.

Édition 2017 des prix du FADM de la Caisse Desjardins de Sainte-Foy : Quatorze organismes choisis

(JB) Cette année, 14 organismes ont été choisis dans le cadre de la remise des prix du Fonds d’aide au développement du milieu (FADM). Ces sommes sont tirées des ristournes de la Caisse et versées à des organismes qui en font la demande.

jsf 11 2017 article une

Plantation de tulipes de la Société de Parkinson à travers la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures

(MS) La Société de Parkinson a offert 8 000 tulipes Île-de-France à la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures pour la plantation de tulipes à travers plusieurs endroits stratégiques de la municipalité le 27 octobre dernier. 

jsa 11 2017 article une

Selon les membres de la Société de Parkinson, il s’agit d’un geste concret qui fait découvrir les actions de Parkinson Région Québec Chaudière-Appalaches (PRQCA) aux citoyens de la ville. 

« Je suis très heureux de participer à cette sensibilisation qui se fait concernant la maladie de Parkinson. Les Augustinois seront au cœur de 8 000 tulipes rouges qui nous rappellent que c'est une maladie à laquelle il faut y porter attention. Très content qu'on collabore à ça depuis trois ans », a précisé de son côté le maire sortant de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau lors de la plantation officielle de tulipes rouges Île-de-France. 

La tulipe : un symbole fort 

Avant d’effectuer la plantation des tulipes devant l’hôtel de ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, Robert d’Entremont, conseiller horticole et bénévole à PRQCA a pris la parole afin de faire découvrir le processus de l’opération des tulipes rouges pour le Parkinson. Lancée en 2014, par Parkinson Région Québec Chaudière-Appalaches, l’Opération des tulipes rouges pour le Parkinson se déroule à l’automne et au printemps. En octobre, les bénévoles du PRQCA procèdent à la corvée de plantation de milliers de bulbes de tulipes sur plusieurs sites de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches qui regroupent 25 000 tulipes chaque année. Par la suite, au printemps, les tulipes fleurissent et dessinent le paysage des jardins et des parcs du Québec, notamment à Saint-Augustin-de-Desmaures. Ces deux moments représentent une occasion idéale pour la Société de Parkinson d’informer la population sur la réalité de cette maladie neurodégénérative et de faire connaître PRQCA, qui a pour mission première d’assurer des services particuliers aux besoins des personnes atteintes de cette maladie et leurs proches.

Une fleur qui pousse l’hiver 

Les bulbes de la tulipe Île-de-France sont plantés au courant de l'automne considérant le fait que la tulipe pousse durant toute la durée de l'hiver. « Ça travaille tout l'hiver. Pendant l'hiver, les racines descendent poussent et commence à sortir. Très souvent, les fleurs sont déjà sorties de terre quand la neige fond. C’est une fleur qui fleurit très tôt au printemps. Après la floraison, on coupe le feuillage quand c'est jaune et le processus est reparti pour deux à trois ans », a expliqué Larry Hodgson, chroniqueur horticole et auteur, aux personnes présentes durant la plantation des bulbes.

À la rencontre de l’école du Joli-Bois

(MS) Située à Valcartier, l’école du Joli-Bois compte près de 200 élèves. Soucieuse d’inculquer les bienfaits de l’activité physique auprès de leurs élèves, l’école initie depuis près de 10 ans, la mise en place du programme de santé globale. Ce programme vise la pratique de l’activité physique et l’exploitation des richesses de son milieu naturel, par ses nombreuses activités de plein air. 

jdr 11 2017 article une

Dans le cadre de ses cours d’éducation physique et de son offre d’activités parascolaires, l’école a intégré une activité de boxe accessible à l’ensemble de ses 190 élèves. En plus d’être une activité très attrayante, la pratique sécuritaire de la boxe sportive est un excellent moyen d’augmenter la pratique d’activité physique chez les élèves.

Les avantages de la pratique de la boxe sont nombreux : une grande dépense énergétique, l’augmentation de la vigueur musculaire, de la capacité cardiovasculaire, de la concentration et des résultats scolaires en plus d’une amélioration du respect de l’adversaire et de l’éthique du sport et une influence positive sur le sentiment d’appartenance à l’école. 

Dans le cadre du programme de santé globale, plusieurs autres activités sont organisées. Elles ont pour but de développer les habiletés physiques et de donner le goût de bouger aux élèves, grâce notamment à leur participation aux tournois de la Commission scolaire de la Capitale (course à pied, tchoukball, basketball, volleyball, athlétisme, volleyball et soccer). La Course-O-Thon (activité où les élèves doivent collectivement courir 1 000 km), l’existence des équipes sportives interscolaires de basketball, de volleyball et de badminton, la participation à des projets de bonnes habitudes de vie : Défi moi j’croque et le Grand défi Pierre Lavoie, une expédition au Mont-Castor, plusieurs midis sportifs tout au long de l’année en plus d’un volet plein air incluant la raquette à neige, le ski de fond, le ski alpin, la planche à neige et la construction de queenz (abri de neige) permettent aux élèves de profiter entièrement de ce programme.

Sur le plan sportif, l’école prône la participation empreinte de respect de l’adversaire et de l’arbitre. L’école compte déjà trois bannières de championnat et est actuellement première dans sa catégorie au basketball. 

Le volet plein air du programme compte également plusieurs jeunes adeptes qui profitent des équipements de ski de fond, de la raquette à neige, du ski alpin, de la planche à neige, etc.

Le soutien de la Caisse s’est traduit par une contribution permettant à l’école de faire l’achat d’équipement de boxe en plus de l’équipement plein air pour maximiser leur programme de santé globale. Par ce geste concret, la Caisse s’unit à l’école afin d’encourager la passion du sport et l’importance de maintenir un mode de vie sain dès le jeune âge.

 

Plantation de tulipes de la Société de Parkinson à la Maison de la culture de L’Ancienne-Lorette

La Société de Parkinson a offert 1 000 tulipes d’Île de France à la Ville de L’Ancienne-Lorette pour la plantation de tulipes devant la Maison de la culture de la municipalité le 13 octobre dernier en matinée. Selon les membres de la Société de Parkinson, il s’agit d’un geste concret qui fait découvrir les actions de Parkinson Région Québec Chaudière-Appalaches (PRQCA) aux citoyens de la ville.

jal 11 2017 article une

Pour l’occasion, le maire sortant de L’Ancienne-Lorette, Émile Loranger était présent avec deux de ses conseillers municipaux, Gaétan Pageau du district de Saint-Paul et Sylvie Papillon, du district de Saint-Jean-Baptiste. 

La tulipe : un symbole fort

Avant d’effectuer la plantation des tulipes au-devant de la Maison de la culture, Robert d’Entremont, conseiller horticole et bénévole à PRQCA a pris la parole afin de faire découvrir le processus de l’opération des tulipes rouges pour le Parkinson. Lancée en 2014, par Parkinson Région Québec Chaudière-Appalaches, l’Opération des tulipes rouges pour le Parkinson se déroule à l’automne et au printemps.

En octobre, les bénévoles du PRQCA procèdent à la corvée de plantation de milliers de bulbes de tulipes sur plusieurs sites de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. Par la suite, au printemps, les tulipes fleurissent et dessinent le paysage des jardins et des parcs du Québec, notamment à L’Ancienne-Lorette. Ces deux moments représentent une occasion idéale pour la Société de Parkinson d’informer la population sur la réalité de cette maladie neurodégénérative et de faire connaître PRQCA, qui a pour mission première d’assurer des services particuliers aux besoins des personnes atteintes de cette maladie et leurs proches. 

Une fleur qui pousse l’hiver

Les bulbes de la tulipe Île-de-France sont plantés au courant de l'automne considérant le fait que la tulipe pousse durant toute la durée de l'hiver. « Ça travaille tout l'hiver. Pendant l'hiver, les racines descendent poussent et commence à sortir. Très souvent, les fleurs sont déjà sorties de terre quand la neige fond. C’est une fleur qui fleurit très tôt au printemps. Après la floraison, on coupe le feuillage quand c'est jaune et le processus est reparti pour deux à trois ans », a expliqué Larry Hodgson, chroniqueur horticole et auteur, aux personnes présentes durant la plantation des bulbes. 

Une implication nécessaire

Micheline Roberge, président de la Société de Parkinson pour la région Québec Chaudière-Appalaches a remercié chaleureusement les personnes présentes durant cette plantation. Elle a pris la parole pour faire découvrir plusieurs parties de la mission de la Société Parkinson.

« On essaie d'aider les gens par l'entremise de différents services comme l'activité physique, yoga, et des conférences chaque mois afin de mieux vivre avec cette maladie », a précisé madame Roberge.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard impressionné de l’initiative du Prix Créateurs d’emplois du Québec

(MS) Dans le cadre de la toute première édition du Prix Créateurs d’emplois du Québec, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard a assisté à cette soirée le 4 octobre dernier en compagnie de plus de 800 convives. Politiciens, entrepreneurs et invités étaient tous au rendez-vous pour souligner le travail des entreprises à travers la province de Québec. Cette soirée a été remplie d'émotion et chargée d’histoires plus intéressantes les unes que les autres concernant les entreprises lauréates. 

jne 11 2017 article une 1

« Vous savez, c'est un honneur et un plaisir de me retrouver parmi vous. Vous qui créez les emplois en réalité sur le terrain et surtout partout dans nos régions. J'apprécie beaucoup que cet événement ait une couleur régionale. On ne peut pas surestimer ni sous-estimer le rôle d'un gouvernement dans la croissance économique et la création d'emplois », a mentionné le premier ministre au début de la cérémonie du 4 octobre dernier. 

Il a tenu à souligner l’importance du gouvernement en termes d’emplois et d’économie. « Faut pas le surestimer, il y a des leviers qui sont extérieurs au Québec, il y a des circonstances internationales et avant tout encore une fois, c'est à vous que revient le rôle et vous le faites très bien de créer de l'emploi. Mais il ne faut pas non plus le sous-estimer », a précisé monsieur Couillard. Il a souligné les efforts effectués de la part du gouvernement du Québec afin d’offrir un environnement fiscal favorable à une évolution positive. Il a également mentionné l’allégement de la réglementation et la création d’un climat plus que favorable pour l’investissement. 

« On est déjà sur la bonne voie, alors il faut continuer. Ce que je peux vous dire c'est que maintenant la perception est devenue la réalité ou la réalité est devenue la perception », a précisé monsieur Couillard, visiblement fier de la place du Québec à l’échelle nationale et internationale. En s'adressant aux dirigeants d'entreprises et représentants d'entreprises présents dans la salle, le premier ministre du Québec a mentionné que grâce à eux la création d'emplois est possible. 

« La plupart de ces emplois proviennent du secteur privé, la majorité des emplois sont à temps plein et la rémunération au Québec croît plus vite que dans d'autres régions au Canada. Je tiens à féliciter les organisateurs de cette soirée, quelle belle idée », a ajouté
le premier ministre à la fin de son allocution.

De la grande visite et une belle dose d’énergie pour l’ensemble des employés de la Caisse populaire Desjardins du Piémont Laurentien!

Le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, M. Guy Cormier, était en visite à Québec en septembre dernier, notamment du côté de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, où il a animé un déjeuner-causerie devant une salle comble du Château Frontenac.

jvb 11 2017 article une

Toutefois, avant de remplir ses engagements publics, c’est à la Caisse populaire Desjardins du Piémont Laurentien que le président a fait un arrêt, afin de rencontrer l’ensemble des employés, réunis pour l’occasion à leur place d’affaires de Val-Bélair. En toute simplicité, dans une atmosphère décontractée et agréable, cette rencontre entre un président visionnaire inspirant et des employés passionnés a laissé place à des échanges fort enrichissants. Ce fut entre autres l’occasion de parler des forces et défis du Mouvement Desjardins, le plus grand groupe financier coopératif au Canada. Le président en a également profité pour souligner l’excellence du service offert par la Caisse populaire Desjardins du Piémont Laurentien, un service hors pair qui s’appuie sur la grande expertise et l’engagement soutenu de ses employés.

Le patient au cœur du changement - La succursale Maguire des Pharmacies Champagne + Ouellet : rénovée et plus accessible

(MS) Les pharmaciennes propriétaires Sylvie Champagne et Stéfanie Ouellet des Pharmacies Champagne + Ouellet, ont dévoilé le 11 octobre dernier leur succursale nouvellement agrandie et rénovée de la rue Maguire.

jssf 11 2017 article une

Le déménagement de la clinique médicale et la revitalisation de la rue Maguire ont fait en sorte que la décision de rénover la succursale s’est faite naturellement. « Les mises à niveau ont toutes été réfléchies pour améliorer la santé et le bien-être des patients et de la clientèle. C’est ce dont nous sommes les plus fiers », a mentionné Stéfanie Ouellet, pharmacienne propriétaire. 

Parmi les différentes améliorations apportées, l’agrandissement et la réorganisation du laboratoire et l’aménagement d’un espace de consultation plus intime pour favoriser la conversation et l’échange d’information avec les pharmaciens en font partie.

D’autres améliorations structurelles ont été effectuées afin d’offrir une meilleure accessibilité. À cet effet, les étagères ont été abaissées pour aider les clients à atteindre les produits sans effort et permettre au personnel de repérer plus facilement les personnes qui nécessitent une aide particulière. « D’ailleurs, j’en profite pour souligner l’excellente collaboration et la confiance de notre équipe. Comme toujours, leur professionnalisme et leur patience durant les phases de rénovation font partie du succès de cette opération », a précisé madame Ouellet.

Deuxième randonnée pédestre sous le signe du succès

(MS) Le Club Optimiste de Cap-Rouge inc. a tenu le 1er octobre dernier sa deuxième randonnée pédestre au sein de la Plage-Jacques-Cartier. Les fonds recueillis, soit 6 600 $, lors de cet événement et pendant la campagne de sollicitation auprès des commanditaires permettent aux écoles primaires et secondaires de la Commission scolaire des Découvreurs, notamment dans l’arrondissement de Cap-Rouge, de pouvoir développer des projets adaptés aux besoins de chacune des écoles. 

ecr 10 2017 article une

Cette levée de fonds a été organisée par le Club Optimiste de Cap-Rouge inc. en partenariat avec Desjardins Caisse populaire de Cap-Rouge, la Commission scolaire des Découvreurs ainsi que le Collège des Compagnons  et le Groupe d’entraide pour les victimes d’intimidation.

Cette activité a eu lieu sous la présidence d’honneur de Joël Lightbound, député de la circonscription fédérale de Louis-Hébert et secrétaire parlementaire du ministre des Finances.

Les randonneurs ont reçu la visite de Francine Charbonneau, ministre responsable des Aînés et de la Lutte contre l'intimidation, et de Sébastien Proulx, ministre de la Famille et ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport pour l’occasion. 

Une initiative appréciée

Les écoles sont invitées à présenter un projet simple et des fonds pouvant aller jusqu’à 500 $ par initiative seront alloués pour sa mise en œuvre. Cette action s’inscrit en continuité avec le plan d’action contre la violence et l’intimidation de l’école. 

Les écoles qui ont été représentées par un minimum de 20 jeunes lors de la randonnée pédestre se verront automatiquement remettre une somme pour développer un projet dans leur école.

Tout au long du parcours, plusieurs kiosques étaient animés par des jeunes et des éducateurs spécialisés pour aller à la rencontre des randonneurs, et ce, grâce au Centre Cyber-aide avec la chaire de recherche du département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage de l’Université Laval.

Cette activité a rassemblé plus de 150 enfants accompagnés de leurs parents. Le succès de cette deuxième édition pousse l’organisation à renouveler l’expérience l’année prochaine.

Un succès immense pour les créateurs d’emplois à la grandeur du Québec

(MS) La toute première édition du Prix Créateurs d’emplois du Québec a pris vie le 4 octobre dernier au Centre des congrès de Québec. Lors de ce premier rendez-vous d’envergure pour les créateurs d’emplois de l’ensemble des régions du Québec, élus, entrepreneurs et passionnés de la réussite économique du Québec étaient réunis lors de ce gala. 

jpi 10 2017 article une

Plus de 800 personnes ont assisté à la remise officielle des 36 premiers prix de cet événement, qui sera récurrent dans les prochaines années. Véritable vitrine pour les entreprises qui enrichissent l’économie de l’ensemble de la province, les créateurs d’emplois ont tous reçu des encouragements chaleureux de la part des personnes présentes. 

Trente-six prix d’importance

Avec l’aide d’un jury d’excellence, ce sont 36 prix qui ont été remis à des entreprises, qui ont réussi à se démarquer dans la création et le maintien d’emplois au cours de l’année 2015-2016. En effet, peu importe la région administrative, les projets ont été très appréciés de la part des membres du jury. 

Dans chacune des régions administratives du Québec, 17 prix dans la Catégorie Champion du Prix Créateurs d’emplois du Québec ont été remis. Les gagnants ont reçu ce prix considérant le nombre important d’emplois qu’ils ont réussi à créer au courant de la période 2015-2016. D’autre part, 17 prix dans la Catégorie Coup de cœur du Prix Créateurs d’emplois du Québec ont été remis à des entreprises qui ont su se distinguer aux yeux des cinq membres du jury par leur innovation, leur stratégie d’emploi, leur type d’entreprise et le milieu dans lequel elles évoluent.

De plus, deux grands prix nationaux ont été attribués à deux entreprises qui ont su largement se distinguer d’une manière ou d’une autre. 

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a pris la parole afin de féliciter la tenue de cet événement majeur et nécessaire à la pérennité du Québec et de son économie.

Lors de la soirée du 4 octobre dernier : 

• 36 lauréats ont été récompensés pour leur travail dans la création et le maintien d’emplois

• Au total, ce sont plus de 9 000 emplois* qui ont été créés et maintenus au courant de l’année 2015-2016 pour les 36 entreprises lauréates à la grandeur du Québec

*chiffre exact : 9 628

Page 1 sur 8

Aller au haut