JOURNAL-LOCAL.CA

La YWCA Québec a inauguré ses nouvelles installations sportives

(MS) En présence du maire de Québec, Régis Labeaume, de leaders importants de la communauté d’affaires de la région et des partenaires et donateurs du projet, la YWCA Québec a inauguré le 7 septembre dernier son Pavillon sports et loisirs. 

jssf 10 2017 article une

L’imposant chantier qui avait pris vie 15 mois auparavant a nécessité un investissement de 6 M$ de la part de la Ville de Québec et de la contribution de généreux donateurs privés. Piscine remise à neuf avec l’ajout d’un nouveau bassin et d’une pataugeoire, nouveaux gymnases et salles de cours dernier cri : tout a été organisé et mis en place pour accueillir la population dès cet automne.

« Nous sommes emballées de faire enfin découvrir aux résidents de Québec une YWCA revampée, offrant une gamme élargie d’activités dans des installations de grande qualité », a précisé la directrice générale, Katia de Pokomandy-Morin, lors de l’inauguration officielle des installations. 

« De tels projets apportent beaucoup au dynamisme de la ville », a tenu à préciser le maire de Québec, Régis Labeaume. Selon lui, ce type de projet offre une meilleure qualité de vie à tous les citoyens par l’ajout d’installations modernes et améliorées. « Nous sommes fiers d’être aux côtés de la YWCA Québec depuis le début dans la concrétisation de ce projet majeur d’agrandissement et de rénovation »,
a-t-il ajouté. 

Des nouvelles installations pour l’avenir

Les nouvelles installations sportives incluent : une piscine, un bassin en eau peu profonde, une pataugeoire, deux grands gymnases, trois salles de cours et des bureaux administratifs. Plus de 60 cours figurent au programme, une offre aussi variée que des cours de yoga, tai-chi, Zumba, méditation, cours de langues et cours prénataux en piscine, aqua jogging, natation pour enfants et adultes, etc.

Au-delà de cette étape d’envergure, l’équipe de la YWCA poursuit l’amélioration des installations en vue de l’inauguration du pavillon sociocommunautaire prévue dans quelques mois. Un pavillon qui abritera l’hébergement pour femmes en difficulté de la YWCA Québec. L’organisation souhaite ainsi offrir aux femmes un lieu réconfortant, rassurant et rempli d’espoir. Près de 300 femmes, avec et sans enfants, sont hébergées en moyenne chaque année.

De l’énergie et du cœur

Ce projet, qui aura mis plus de 10 ans à se réaliser, a pu voir le jour grâce au soutien, à l’engagement et la passion de nombreuses 

personnes. « Nous sommes très fières de livrer un bâtiment magnifiquement et durablement rénové, dans le respect des coûts et des échéanciers et de la vision inclusive qui nous anime. Nous tenons à remercier chaleureusement toutes celles et ceux qui ont cru en la mission de la YWCA et en son impact sur les femmes et les filles de la grande région de Québec. Merci à la Ville de Québec et à tous les donateurs de notre grande campagne de financement », a tenu à souligner Marie-France Poulin, présidente du conseil d’administration de la YWCA Québec.

Les donateurs ont été nombreux à se mobiliser pour ce projet : près de 50 entreprises, fondations et organisations et plus de 110 donateurs individuels ont contribué à une hauteur de 1,575 M $ à ce projet d’envergure.

Une nouvelle école a ouvert ses portes à Val-Bélair

(MS) L’école de la Myriade, sur la rue Etna à Val-Bélair a ouvert officiellement ses portes à ses élèves le 25 août dernier afin de leur faire découvrir leur tout nouvel environnement pour la ou les prochaines années. Annie Lestage, directrice de l’école de la Myriade était très enthousiaste de les accueillir avant le coup d’envoi officiel de la rentrée scolaire. 

jvb 10 2017 article une

Nouvelles installations, équipements neufs, livres neufs et enseignants et personnel motivés étaient au rendez-vous lors de cet après-midi découverte pour les jeunes accompagnés de leurs parents respectifs. Lors de la rentrée officielle, le 29 août dernier, la directrice de l’école a accueilli ses 380 premiers élèves.

Quelques jours avant la rentrée scolaire, lors de la visite officielle avec les jeunes élèves, ces derniers ont foulé le tapis rouge et ont pu enfin découvrir leur école en participant à un rallye. Jeux gonflables, musique, hot-dogs et gâteaux étaient au rendez-vous.

Une rentrée progressive

Les enseignants ont intégré le nouvel établissement quelques jours seulement avant le début de la rentrée des classes, soit le 23 août dernier. Selon leur directrice, ils ont eu le temps de prendre place au sein de leurs classes respectives pour accueillir adéquatement les élèves dès le jour J, et cela a été le cas.

Chaque classe a sa propre disposition et sa propre couleur représentant le dégradé du logo de l’établissement. Les enseignants ont pu créer leur classe en plaçant les chaises et les tables des enfants de la manière dont ils le souhaitaient. La directrice de l’école se dit choyée d’avoir accès à du matériel 100 % neuf. Elle soutient d’ailleurs que c’est une opportunité en or dans une carrière comme la sienne. « Ça n’arrive qu’une seule fois », a-t-elle mentionné lors de la visite officielle de l’établissement. 

Deux locaux de services de garde sont disponibles pour les élèves de l’école de la Myriade afin qu’ils puissent dîner le midi et également rester sur place après la fin des cours. Actuellement, 260 enfants sont inscrits au service de garde pour le dîner sur les 380 élèves inscrits.

« Le fait que ce soit une école neuve, [les personnes ressources] prévoient les rangements déjà intégrés, ce ne sont pas des meubles qui sont ajoutés ou achetés. Des fois, on doit en ajouter », précise la directrice de l’école.

L’origine du nom de la Myriade

Un comité formé de cinq représentants des écoles du secteur de Val-Bélair s’est réuni afin de trouver un nom pour le nouvel établissement. Une cinquantaine de suggestions ont été recueillies en provenance de la communauté pour finalement arrêter sa recommandation sur le nom d’école de la Myriade, soumis par Maggie Tremblay, enseignante à l’école L’Odysée. « Le mot myriade évoque la quantité. À l’image d’une constellation, d’une myriade de couleurs, l’école primaire offre une multitude de possibilités pour l’avenir de ses élèves, une myriade d’expériences, une myriade d’opportunités d’apprentissage », précise la Commission scolaire de la Capitale. 

Une œuvre d’art : symbole de l’école

À l’extérieur de l’établissement, l’école a installé l’œuvre « Suivre son cours », réalisée par le duo d’artistes Cooke-Sasseville. Elle représente un pissenlit, un crayon de plomb et un collier de serrage en plastique. Ces trois éléments représentent un message important pour les élèves et les parents. En effet, le crayon devient le tuteur d’une fleur sur le point de disséminer ses aigrettes en raison du vent qui souffle. Cela réfère au fait que l’école soutient le développement des jeunes de manière proactive. Une autre œuvre d’art sera intégrée à l’intérieur de l’école dans les prochains mois. 

Un projet d’envergure à Val-Bélair

Le début des travaux de l’établissement avait débuté en septembre 2016 afin d’en ouvrir officiellement les portes en septembre 2017. Un an et 13 M$ plus tard, l’établissement accueille 380 élèves allant de la maternelle à la sixième année. Les installations neuves sont adaptées à tous les besoins et nécessités des élèves de nos jours. Plusieurs classes sont munies d’outils technologiques comme un tableau blanc interactif. 

D’une superficie de 4 460 m2, l’établissement a une capacité d’accueil totale de 21 classes pour 505 élèves.

Mario Girard, président d'honneur de la 14e édition de la Classique de golf inter-parcs industriels, le mercredi 6 juin 2018

(JB) Une fois de plus, le pari est gagné. Pour cette 13e édition, la Classique fracasse un record de participation, à guichets fermés, avec plus de 160 personnes inscrites. Et même la météo était de la partie pour rendre la journée encore plus agréable. Après le tournoi, les participants se sont dirigés vers la salle à manger pour un cocktail, qui a été suivi d’un repas.

jpi 09 2017 article une

Les yeux tournés vers la 14e édition de la Classique de golf inter-parcs industriels, le mercredi 6 juin 2018
À peine les clubs de golf rangés dans les sacs que l'on songe déjà à la 14e édition, qui devrait être encore plus spectaculaire. Pour cette 13e édition, la Classique fracasse un record de participation, à guichets fermés, avec plus de 160 personnes inscrites. La présidence d’honneur de cet événement prestigieux a été confiée à M. Mario Girard, président-directeur général du Port de Québec.

En poste depuis 2011, M. Girard a étudié en administration à l’Université Laval, de 1986 à 1992, de même qu’au Massachusetts Institute of Technology – Sloan School of Management.

Il est le fondateur de deux entreprises spécialisées en technologies de l’information, soit Gespro (de 1985 à 2001) et Nstein Technologies (de 2001 à 2007). Il a également été le président-directeur général de la Classique de golf inter-parcs industriels du Québec (de 2008 à décembre 2010), administrateur de l’École d’entrepreneurship de Beauce (de 2008 à 2013) administrateur de la Fondation de l’École d’entrepreneurship de janvier 2011 à aujourd’hui.

Cap-Rouge : un arrondissement en pleine expansion

(MS) Au sein de la Ville de Québec, le secteur de Cap-Rouge connaît une revitalisation dans plusieurs de ses secteurs. De prime abord, le mail Cap-Rouge entame des rénovations importantes d’ici les prochains mois pour offrir un nouvel emplacement chaleureux et convivial pour les habitants de Cap-Rouge. De plus, le Vieux Cap-Rouge est devenu une artère incontournable du secteur pour ceux qui apprécient l’alliage entre la nature, les habitations et le Tracel de Cap-Rouge. 

ecr 09 2017 article une

Chaque année, de nombreuses activités ont lieu dans le secteur afin de faire découvrir non seulement la beauté de Cap-Rouge, mais également les artistes locaux qui font découvrir le secteur sous un autre jour.  Les quatre saisons permettent la tenue de nombreuses activités dans le secteur, ce qui en fait le dynamisme. 

Rémy Normand, membre du comité exécutif, président du conseil de l’arrondissement de Sainte-Foy – Sillery – Cap-Rouge et conseiller du district électoral du Plateau convient que le vieux Cap-Rouge a subi un développement plus que positif depuis les dernières années.

Le Centre de recherche de l’IUCPQ a accueilli 18 nouveaux étudiants dans le cadre du programme Emplois d’été Canada

(JB) Grâce à une subvention de plus de 41 000 $ dans le cadre du programme Emplois d’été Canada, 18 étudiants ont eu la chance d’intégrer l’équipe du Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) – Université Laval pour la période estivale.

jsf 09 2017 article une

L’objectif de ce programme est de permettre à des étudiants d’acquérir de l’expérience de travail dans leur domaine d’études. Ils ont ainsi pu compter sur l’expertise des chercheurs, en plus d’avoir accès à de l’équipement à la fine pointe de la technologie. Le programme Emplois d’été Canada accorde du financement pour aider les organismes sans but lucratif, les employeurs du secteur public et les petites entreprises à créer des possibilités d’emplois d’été pour les étudiants de 15 à 30 ans.

Réussite totale pour le retour de la criée estivale

(MS) Près de 400 personnes ont participé à la troisième édition de la criée estivale et aux différentes activités prévues lors de cette occasion sur la place de l’église le 27 août dernier. L’animation de la criée a été assurée par Joseph Sanfaçon, crieur public, en compagnie des Filles du Roy et des soldats du régiment Carignan-Salières.

jsa 09 2017 article une

La criée a eu lieu après la messe dominicale sur le parvis de l’église de Saint-Augustin. Il s’agit d’une vente aux enchères de produits locaux, comme aux premiers temps de la paroisse Saint-Augustin. Cette criée s’inscrit dans le cadre de la fête patronale de Saint-Augustin.

« C’est un succès. C’était très bien », soutient le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, qui a profité des activités en plus de rencontrer les citoyens présents. 

Cette vente à l’enchère de lots variés, originaux et alléchants est organisée par la Société d’histoire de Saint-Augustin-de-Desmaures en collaboration avec de nombreux partenaires :

Fabrique de la paroisse de Saint-Augustin

Équipe d’animation locale

Cercle de fermières de Saint-Augustin

Comité d’embellissement Saint-Augustin fleuri

Société d’histoire des Filles du Roy

Soldats du régiment Carignan-Salières

• Regroupement des gens d’affaires de Saint-Augustin-de-Desmaures

Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures

Et de généreux producteurs locaux.

Le Prix Créateurs d’emplois du Québec - Un lancement attendu

(JB) Au cours de la matinée du 9 août dernier, la fébrilité était palpable dans les bureaux de Québec de Jobillico. Des gens d’affaires et des journalistes, sans oublier les artisans de ce concours national, se côtoyaient dans une ambiance de franche camaraderie. Lors de cette conférence de presse, on allait dévoiler les noms des membres du jury, de même que les deux trophées qui seront remis lors de la soirée de gala, qui se tiendra le 4 octobre prochain au Centre des congrès de Québec.

jne 09 2017 article une

Les trophées

Conçus par René Déry, président de la firme Résultats Communication & Marketing, les trophées du Prix Créateurs d’emplois du Québec (PCEQ) symbolisent la stabilité engendrée par la force du travail. Les angles droits évoquent un bâtiment aux assises solides. Il y a un trophée pour le Grand Prix et un pour le Coup de cœur. C’est également à M. Déry que l’on doit la signature corporative de l’organisme, les normes graphiques, la conception des certificats ainsi que la coordination visuelle.

Les membres du jury

Aucun effort n’a été épargné pour choisir les membres qui composent le jury des Prix Créateurs d’emplois du Québec et les personnes retenues se distinguent par leur haut niveau de compétences. Le comité de sélection a pris soin de choisir des jurés issus de différents horizons économiques.

La présidence du jury de cette première édition du PCEQ a été confiée à l’honorable Éric Forest, sénateur, ancien président de l’Union des municipalités du Québec et ancien maire de Rimouski. Il sera accompagné de Mme Mariepier Tremblay, professeure agrégée au département de management à la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval et titulaire de la Chaire en entrepreneuriat et motivation.

Coquetel-bénéfice porteur d’espoir pour les jeunes de Vanier

(MS) Le lancement d’une campagne de financement pour « Mobilisation Vanier », qui permettra à des jeunes de l’école secondaire de Vanier de bénéficier d’un soutien technique et matériel, a eu lieu le 21 août dernier en compagnie de nombreuses personnalités politiques.

jdr 09 2017 article une

Le coquetel-bénéfice au profit de « Mobilisation Vanier » aura lieu le 19 septembre prochain à la brasserie La Voie Maltée. Cet événement-bénéfice met en évidence que grâce au sport, cela peut aider les jeunes à réussir leur année scolaire en évitant le décrochage. Le maire de Québec, Régis Labeaume et Pierre Dolbec, président et chef de la direction de Dolbec International et président de la Corporation des parcs industriels de Québec ont accepté d’être les coprésidents d’honneur.

« La cause des jeunes me tient à cœur et le projet de Mobilisation Vanier est une initiative qui donne des résultats concrets, comme le prouvent les plus récentes données du ministère de l’Éducation. À l’école Vanier, en cinq ans, grâce aux nombreux efforts déployés, le taux de décrochage est passé de 57 % à 23 % », a précisé le maire de Québec, Régis Labeaume.

La 12e édition du Festival Lorettain - Une fête familiale réussie!

Après onze années d'expérience, le Festival Lorettain reste un succès incontournable au cours du mois d’août auprès des familles. Le mélange météorologique n'a pas empêché les familles de plusieurs régions de venir découvrir les nombreuses activités gratuites proposées tout au long de la journée du 12 août dernier.

JAL 09 2017 article une

Lors de cette occasion, près de 10 000 personnes se sont présentées malgré un cocktail météorologique instable. « Si ça n'avait pas été de la température, ça aurait été l'une des éditions record du Festival Lorettain », soutient le maire de L'Ancienne-Lorette, Émile Loranger.

« Le Festival Lorettain c'est une fête familiale et cette partie-là, à compter de 12 h jusqu'à la fermeture a été un véritable succès », précise-t-il. Le maire convient que la raison d’être du festival est l’ensemble des activités présentées dans la journée pour les jeunes et les familles. Les autres animations s’avèrent être une plus-value supplémentaire pour le Festival Lorettain.

Une popularité grandissante

Le Festival est très attendu par les habitants de la Ville de L'Ancienne-Lorette, de la grande région de Québec et d'ailleurs. 

Après 12 ans d'existence, l'équipe de la Ville de L'Ancienne-Lorette en charge de la programmation du festival tente d'apporter des nouvelles couleurs et des activités variées pour convenir aussi bien aux jeunes, qu'aux adolescents, qu'aux adultes, mais également aux personnes âgées. L’équipe de la programmation cherche toujours à répondre aux besoins des festivaliers, d’année en année.

Toutes les activités et animations ont lieu dans la meilleure des ambiances sur le terrain de la Polyvalente de L’Ancienne-Lorette. Le maire apprécie que les organismes et les entreprises dynamisent leurs tentes pour divertir les citoyens qui se déplacent au sein du festival. Les feux d'artifice ont été arrêtés pour la sécurité en raison des conditions météorologiques et le DJ n'a pas non plus fait sa prestation. « Nous avons d'ailleurs eu des demandes pour qu'il soit là l'année prochaine », précise monsieur Loranger qui ajoute que l’équipe fera son possible pour l’accueillir de nouveau.

Une programmation complète

Spectacles pour les enfants, spectacles musicaux, jeux gonflables, aire gourmande, zone familiale, mini-ferme, essais sportifs, et tant d’autres choses ont été au menu de cette 12e édition. Cette année, le festival a accueilli dix foodtrucks, présents pour offrir des mets à ceux qui le souhaitaient. De plus, une dégustation de produits gratuits a été offerte par des commerçants comme Métro avec son fumoir, BBQ Québec, des dégustations de fromages, etc.

Paul Shoiry invite les citoyens à faire la fête sur l’avenue Maguire

À l’approche de la 5e édition de Maguire en fête, présentée par la Caisse Desjardins Sillery-Saint-Louis-de-France, le conseiller municipal du district, Paul Shoiry, un habitué des commerces et services de l’avenue Maguire, est fier d’inviter les citoyens et citoyennes à participer à cet événement, le 27 août prochain, qui vise à mettre en valeur les atouts de l’avenue, mais également à faire valoir la qualité des commerces et des services locaux.

JSSF 09 2017 article une

En effet, fort de son succès des années précédentes, avec plus de 3 000 personnes s’étant déplacées l’an dernier, l’événement reviendra en force avec des activités pour toute la famille. Une programmation des plus variée est offerte à l’ensemble des citoyens de la ville.

Paul Shoiry croit que c’est le moment idéal pour l’ensemble des citoyens et citoyennes de venir découvrir les produits des commerçants en venant échanger avec eux, tout en profitant d’une ambiance dynamique et éclatée. « L’avenue Maguire a toujours été une destination de choix non seulement parce qu’on y trouve des produits uniques, mais surtout parce qu’on y rencontre des gens d’affaires passionnés qui sont heureux de rencontrer leurs clients », précise le conseiller municipal.

Paul Shoiry, qui représente le secteur depuis plus de 20 ans, tient encore une fois à féliciter les commerçants et la SDC Maguire pour leur initiative qui a mené à la création de l’événement il y a cinq ans. Du point de 

vue du conseiller, ce genre d’initiative contribue grandement à dynamiser l’artère commerciale en plus de faire connaître l’avenue Maguire. L’événement est offert gratuitement à ceux qui souhaitent découvrir cette avenue dynamique au sein de l’arrondissement de Sillery-Saint-Louis-de-France.

Page 1 sur 6

Aller au haut