À la une...

Consultez les articles de VOTRE JOURNAL en primeur!

Le Salon de Noël du Cercle de Fermières Sainte-Geneviève-de-Sainte-Foy -...

(JB) Comme chaque année, le Cercle de Fermières Sainte-Geneviève-de-Sainte-Foy présente son Salon de Noël. L’événement se tient à la mi-novembre et attire toujours une foule de gens intéressés par les créations faites à la main par les artisanes.

Cartes de vœux, vêtements, porcelaine et denrées sucrées, il y a de tout pour satisfaire les goûts des amoureux d’articles fabriqués ici. Le Journal de Sainte-Foy a fait le tour de la salle et a découvert les trésors d’inventivité des artisanes.

Qui a dit que les Fermières étaient âgées? Comme elles sont « jeunes de cœur », le temps n’a pas d’emprise sur elles. Certaines autres ont eu la piqûre de bonne heure. C’est le cas de Catherine Lavertu, une jeune femme de 27 ans qui s’adonne au tricot avec un plaisir non dissimulé. « C’est ma première année en tant que membre du Cercle de Fermières Sainte-Geneviève-de-Sainte-Foy, mais je tricote depuis plusieurs années. Je me suis dit que je n’allais sûrement pas attendre à ma retraite pour apprendre des trucs et parfaire mon travail. Ce milieu est très inspirant. Nous nous réunissons une fois par mois et je me sens soutenue par les autres Fermières qui me donnent de bons conseils pour améliorer ma technique. Et elles sont très gentilles et patientes avec moi ».

Ventre affamé n’a pas d’oreilles

« Ventre affamé n’a pas d’oreilles », dit le proverbe. Et si ledit ventre affamé a la dent sucrée, il ferait bien d’aller à la table de Lise Rousseau, une Fermière qui prépare des petites douceurs avec tout l’amour du monde : Turtles maison, cornets au sucre d’érable, biscuits et autres délices attendent gourmets et gourmands. « C’est un réel plaisir pour moi de préparer ces petites sucreries et je remarque que de moins en moins de gens ont le temps de les préparer. Mes produits connaissent beaucoup de succès! », affirme-t-elle.

Cartes et tricots d’une jeune de cœur

Aux tables de Carmel Provençal, les cartes de vœux et les tricots sont à l’honneur. Cette dame de 88 ans, qui a toujours « bon pied bon œil » ne raterait pas cette fin de semaine pour tout l’or du monde. Manifestement, elle y trouve beaucoup de plaisir. « Les gens aiment les cartes originales et se lassent vite de celles qui sont usinées. Les miennes sont faites à la main et sont plus chaleureuses. Aussi, je fais des tricots dans l’esprit de Noël. Être Fermière, c’est une façon agréable et utile de passer du bon temps », déclare celle qui est mère de deux autres Fermières.

Jacynthe et les flocons de neige

La confection de flocons de neige de papier est présente depuis toujours dans les mœurs québécoises. « Nous en avons tous fabriqué lorsque nous étions enfants, à l’école », se souvient Jacynthe Derome, responsable des communications du Cercle de Fermières Sainte-Geneviève-de-Sainte-Foy. Lorsque les visiteurs passent près du sapin, ils sont invités à découper leur propre flocon et l’installer dans l’arbre. « Ça donne une touche de participation au salon et ça nous rappelle les années passées ».

Édition 2017 des prix du FADM de la Caisse Desjardins...

(JB) Cette année, 14 organismes ont été choisis dans le cadre de la remise des prix du Fonds d’aide au développement du milieu (FADM). Ces sommes sont tirées des ristournes de la Caisse et versées à des organismes qui en font la demande.

Du nouveau dans la cour d’école! Cœur-Vaillant-Campanile se dote de...

La cour d’école de Cœur-Vaillant-Campanile a connu récemment une véritable métamorphose. Le Journal de Sainte-Foy a assisté à l’inauguration de la phase II d’un projet qui en comprend trois. Ce vaste chantier a été entamé par
M. Simon Germain et complété par Mme Valérie Gauthier, directrice adjointe de l’école.

« Nous avons commencé notre projet par un plan de verdissement. Nous avons planté une centaine d’arbres sur le terrain de l’école. Ensuite, ça a été au tour des modules de jeu, qui ont été installés il y a une semaine et dont on fait l’inauguration officielle aujourd’hui. Enfin, nous lançons la campagne de financement pour la phase III, un terrain de soccer synthétique, dont l’objectif est de 200 000 $. Présentement, nous avons accumulé la moitié de cette somme. Nous comptons avoir atteint notre objectif en septembre 2019. Si on réussit à l’attendre avant, c’est tant mieux! Nous sommes également à la recherche de donateurs généreux », explique
Mme Michelle Frenette, enseignante en troisième année à l’école Cœur-Vaillant-Campanile.

Présente à l’événement, Mme Ihssane El Ghernati, attachée politique au bureau provincial de la circonscription de Louis-Hébert, a rappelé les nombreuses contributions de M. Sam Hamad à l’école Cœur-Vaillant-Campanile lorsqu’il était en poste. « Pour M. Hamad, l’éducation a toujours été une priorité », nous a-t-elle confié.

Avant la coupure du ruban, quelques intervenants ont pris la parole, dont M. Alain Fortier, président de la Commission scolaire des Découvreurs et président de la Fédération des commissions scolaires du Québec. « Ces installations, qui permettront aux enfants de jouer entre les périodes de classes, sont très appréciées, tant du côté des élèves que des enseignants et des parents. Je tiens à saluer la présence de M. Sébastien Proulx, que je considère comme un Découvreur. Vous serez toujours chez vous ici ».

Pour sa part, le député de Jean-Talon et ministre Sébastien Proulx n’a pas caché son plaisir de voir ces modules de jeux aux couleurs vives. « Bravo pour ce beau projet! C’est avec des réalisations comme celles-ci qu’on rend les cours d’école agréables à vivre. Comme père de famille, je suis à même de constater que ce genre d’amélioration amène les jeunes à mieux apprécier le milieu dans lequel ils reçoivent une formation qui va leur durer toute la vie ».

Mme Anne Corriveau, conseillère de district de la Pointe-de-Sainte-Foy a déclaré : « La Ville de Québec a à cœur la réussite des enfants. À ce titre, elle a accordé 40 000 $ pour ce projet. Aussi, j’aimerais saluer le travail des enseignants et des enseignantes auprès des élèves. Pour moi, le secret de la réussite des élèves repose sur la communication entre l’école et les parents ».

Précédent123Suivant
Consultez la dernière publication!
Placement publicitaire

Votre représentante :

Ginette Demers
Développement des affaires
418 871-1274
ou par courriel :
gdemers@journal-local.ca


Formats et spécifications techniques

Territoire de distribution et calendrier


Aller au haut