Le Journal L'Écho du Lac

Le Journal L'Écho du Lac

(CR) C’est le 12 avril dernier que la MRC de La Jacques-Cartier et le gouvernement du Québec annonçaient une aide financière de 322 200 $ pour la réalisation de trois projets dans le cadre du Fonds de la région de la Capitale-Nationale (FRCN). Pour les années 2017 à 2022, notre MRC dispose d’une enveloppe de 5 958 798 $ provenant du Secrétariat à la Capitale-Nationale afin de soutenir financièrement des projets dont les retombées sont considérables sur le territoire.

edl 05 2019 article une

Reconnue pour son milieu de vie de qualité et son offre touristique exceptionnelle, la MRC de La Jacques-Cartier est aussi une région entrepreneuriale. Les deux projets retenus à Lac-Beauport auront des retombées sur le milieu de vie des citoyens. « Grâce à une subvention de 10 200 $, Ti-Mousse dans Brousse pourra accroître son offre avec de nouvelles activités plein air qui feront découvrir nos sites naturels d’exceptions », a souligné Michel Beaulieu, préfet de la MRC et maire de Lac-Beauport. Quant au soutien financier de 12 000 $ accordé au Centre national d’entraînement de ski acrobatique Yves Laroche pour une étude de faisabilité pour la reconstruction des rampes de ski acrobatique, il s’agit là du premier pas pour le maintien d’infrastructures uniques et novatrices dans ce lieu où la relève en ski acrobatique peut côtoyer l’élite.

On annonçait aussi une aide financière de 300 000 $ pour la réalisation d’un pavillon d’accueil et l’amélioration des sentiers du parc de la forêt ancienne du mont Wright à Stoneham. Pour Claude Lebel, maire de Stoneham-et-Tewkesbery, « le parc de la forêt ancienne du mont Wright est un lieu propice aux activités de plein air pour les familles et excursionnistes et attire de plus en plus de visiteurs. L’amélioration des infrastructures d’accueil et des sentiers permettra d’améliorer l’expérience et assurer la préservation et la mise en valeur de ce site exceptionnel. »

« Cette contribution financière permet la réalisation de projets ayant des répercussions bénéfiques majeures sur le développement et le rayonnement de notre région. Je suis persuadé que cette annonce aura des retombées positives sur nos travailleurs, sur nos entreprises et sur nos collectivités », a fait valoir Sylvain Lévesque, député de Chauveau, au nom de la vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

« Ces projets contribueront certainement à la croissance socioéconomique de notre région et permettront aussi à La Jacques-Cartier de poursuivre son développement. Les projets soutenus dénotent bien le dynamisme et l’effervescence qui caractérisent notre territoire », a conclu Pierre Dolbec, président de la Société de développement économique de La Jacques-Cartier et maire de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier.

(JB) Journal.ca a récemment commandé un sondage pour mieux connaître les lecteurs et les lectrices des journaux qu’il publie. À la lecture des résultats, force est d’admettre que nos journaux sont grandement appréciés. L’Écho du Lac s’est entretenu avec Caroline Roy, vice-présidente du bureau de Québec de la firme Léger Marketing pour connaître les grandes lignes de cette consultation effectuée auprès de 500 répondants de la région de Québec.

sondage leger marketing 2019 photo

Un contenu qui satisfait les lecteurs

Le sondage de Léger Marketing rapporte que 89 % des lecteurs apprécient la qualité du papier et 88 %, le format de nos journaux. Quant à la qualité des photos, elle est aimée par 86 % des lecteurs et la mise en page du journal (ce que l’on appelle le visuel) fait la joie de 85 % de ceux et celles qui nous lisent. Enfin, le contenu des articles est apprécié de 83 % des lecteurs et 85 % d’entre eux optent la variété des sujets couverts par les journalistes. Autre donnée intéressante : 63 % des gens qui lisent nos journaux le consultent en entier ou presque, une donnée qui a eu de quoi surprendre agréablement Caroline Roy. « C’est chose rare de constater que les lecteurs d’un journal le lisent d’un couvert à l’autre. Ces données sont donc de très bonnes nouvelles pour la direction des journaux. Ils ont non seulement un grand bassin de lecteurs et de lectrices, mais ils connaissent également une forte popularité auprès de ces derniers », relève Caroline Roy.

Mieux connaître les habitudes de lecture

Le but de cette consultation était de mesurer plusieurs aspects auprès du lectorat de différents journaux de Journal.ca. L’entreprise a mandaté Léger Marketing afin de mener une étude dont l’objectif était de connaître les habitudes de lecture, les intérêts et la satisfaction des lecteurs au sujet de ses publications.

Parmi les objectifs, quatre éléments ont été choisis. Léger Marketing a évalué la notoriété et le lectorat des journaux locaux de Journal.ca, mesuré leur appréciation de plusieurs aspects de ceux-ci ainsi que leur appréciation globale. Léger a également fait part des habitudes des lecteurs et lectrices des journaux et, finalement, a présenté une analyse différenciée selon les variables sociodémographiques de la région. « Nous avons ciblé les répondants en fonction des territoires couverts par les dix journaux, explique Mme Roy. Le sondage a été réalisé du 8 au 17 février 2019, ce qui signifie que les données sont très récentes. » Caroline Roy ajoute que l’échantillon de 500 répondants permet de brosser un portrait juste de la situation.

Une grande notoriété et un taux de lectorat élevé

En matière de notoriété, le sondage estime que 87 % des citoyens sondés connaissent au moins une des publications de Journal.ca. De plus, cette popularité est encore plus élevée chez les 65 ans et plus. Il y a également une constatation qui a de quoi réjouir l’équipe de Journal.ca puisque le taux de lectorat est de 82 %. « Cela signifie que vos journaux ont une grande portée auprès des lecteurs. Les gens qui les reçoivent les lisent. De plus, les différentes publications sont très appréciées puisque 86 % des lecteurs ont déclaré qu’ils les aiment. »

Journal.ca, le reflet des lecteurs

À l’affirmation : « Je lis mon journal pour m’informer sur la communauté », 84 % des personnes consultées ont répondu être d’accord et 73 % d’entre elles ont été d’accord avec l’affirmation suivante : « Mon journal local est un journal qui est proche de ma réalité. » Enfin, 59 % des lecteurs sont d’accord avec l’affirmation qui se lit comme suit : « Je lis mon journal local surtout pour me divertir, me détendre.

Égal ou supérieur aux autres

Les personnes qui ont participé au sondage se sont fait demander si elles considéraient que la qualité de nos journaux était inférieure, égale ou supérieure aux autres publications régionales (comme le Journal de Québec, le Soleil, etc.). Globalement, elles estiment, à 59 %, qu’elle est égale ou supérieure à ces dernières.

Des lecteurs plus heureux que d’autres!

En plus de nous apprendre de très bonnes nouvelles sur les habitudes de lecture de notre lectorat, la firme Léger Marketing a conclu sa consultation avec ce que l’on pourrait décrire comme « la cerise sur le sundae » : l’indice de bonheur de nos lecteurs. « Celui des lecteurs de Journal.ca est en moyenne de 79,77 % alors que l’indice moyen des gens résidant dans la ville de Québec est de 75,94 %, ce qui donne à vos lecteurs un pourcentage légèrement supérieur. Comme quoi les journaux de Journal.ca se portent très bien », conclut Caroline Roy.

(CR) Le 12 février dernier, l’école Montagnac a eu toute une vitrine avec la présence en ses murs du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, et la ministre déléguée à l’Éducation et de la ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest. Tous deux étaient là pour annoncer que dès la rentrée 2019, les écoles du Québec devront offrir quotidiennement deux périodes de récréation d'au moins 20 minutes chacune, et ce, afin de favoriser le développement global, la santé et la réussite scolaire des élèves du primaire.

edl 03 2019 article une

« Les enfants ont besoin de jouer dehors, de bouger et de se détendre pour bien réussir à l’école. Nous sommes fiers de mettre les conditions en place pour qu’ils puissent développer leur plein potentiel. Avec cette annonce, nous donnons également suite à un engagement de longue date de notre formation politique », soulignait le ministre Jean-François Roberge. 

« La réussite scolaire dépend d’une foule de facteurs. Il ne fait aucun doute pour moi que des récréations d’au moins 20 minutes favoriseront la mémoire et l’attention des enfants, sans parler de leur motivation et de leur plaisir d’aller à l’école! », a pour sa part appuyé la ministre Isabelle Charest.

Belle reconnaissance pour Montagnac

On ne se le cache pas, cette annonce faite à l’école Montagnac (bâtiment de la montagne) fait briller l’école de Lac-Beauport. « C’est une belle reconnaissance pour la couleur Montagn’Active qui a été mise en place par les 100 membres du personnel, ça les met en valeur. On est sur la bonne voie, car Montagn’Active signifie la culture, les sciences, les sports et le plein air », se réjouit Chantal Primeau, la directrice de l’école. « Ici, on travaille ça autant sur la plage horaire de jour, en classe, qu’à l’extérieur, en parascolaire, et ce que le ministre vient de dire c’est que le sport doit prendre de plus en plus de place dans le quotidien des enfants. C’est donc avec enthousiasme et en étroite collaboration avec l’équipe-école et les membres du conseil d’établissement que Mme Primeau travaillera les modalités d’ajout de temps de récréation dès que les balises du ministère seront transmises.

Pour sa part, le maire Michel Beaulieu a fait remarquer que cela correspond parfaitement à l’ADN de Lac-Beauport de bouger, de prendre le temps de faire du sport, des activé hors de la période scolaire. « Puisqu’il est fortement conseillé de faire 60 minutes d’exercice par jour, ça nous oblige, nous les parents, à faire l’effort à la maison de combler les 20 minutes restantes », soutient-il. Et comment une municipalité peut-elle aider à bouger davantage? « Quand on contrôle la situation complètement comme c’est le cas pour le vélo de montagne et le ski de fond aux Sentiers du Moulin, on est en mesure d’offrir à nos jeunes la gratuité dans le sport, sinon un allègement financier », précise-t-il.

(CR) C’est le dimanche 24 février prochain qu’aura lieu la troisième édition de Lac-Beauport en neige sur le site du club nautique.

EDL 2019 02 article une

Au programme de cette journée plein air :

 

CLUB NAUTIQUE (219, chemin du Tour-du-Lac)

10 h à 16 h Activités familiales gratuites, animées par Horizon 5 et le Saisonnier
Défi Château de neige et murale (en collaboration avec L’Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale) 
Animation ambulante et jeux
Randonnées d’initiation en raquettes 
10 h à 16 h Salon « Quoi faire au lac? » et Foire de l’emploi
Kiosques des organismes de loisir de Lac-Beauport à l’intérieur du club nautique 
Apportez votre CV et postulez un emploi estival!
10 h 30 à 12 h Ateliers de patin pour débutants sur le lac, par A+ Action / Joël Beaulieu
11 h à 15 h BBQ à prix modique offert par la Maison des jeunes le Cabanon
13 h à 14 h 30 Obstacles de patin pour avancés sur le lac, par A+ Action / Joël Beaulieu

 HÔTEL ENTOURAGE SUR-LE-LAC (99, chemin du Tour-du-Lac)

10 h à 16 h Essais gratuits de bateau dragon
Dès 11 h Navette en calèche sur le lac entre Entourage sur-le-Lac et le club nautique par le Centre Pégase (5 $)
13 h à 16 h Compétition de bateau dragon (frais d’inscription auprès de Mission bateau dragon : www.missiondragonboat.com)

 ZONE COMMUNAUTAIRE (46, chemin du village)
8 h 30 à 17 h 30 Tournoi de hockey bottine et BBQ (frais d’inscription auprès de Rémi Simard : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
*Petite patinoire réservée pour cette activité

NAVETTE GRATUITE
10 h à 16 h École Montagnac, zone communautaire, hôtel Entourage, Club nautique
*L’horaire peut être sujet à changement; consultez la page Facebook de la Municipalité de Lac-Beauport pour connaître les détails de l’événement. ν

(CR) C’est le 3 décembre dernier que la MRC de La Jacques-Cartier rencontrait les trois députés des circonscriptions couvrant sa région, soit M. Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale et député de La Peltrie, M. Sylvain Lévesque, député de Chauveau et M. Jean-François Simard, député de Montmorency. Par cette rencontre, la MRC souhaitait leur présenter ses dossiers prioritaires. 

edl 01 2019 article une

Un fait indéniable, le sous-financement du transport collectif a fait l’objet de plusieurs revendications, notamment au cours de la dernière année, et le sous-financement criant en transport adapté pose de nombreux défis pour une MRC telle que la nôtre. « Le soutien de nos élus locaux est essentiel dans nos démarches auprès du gouvernement. En effet, en raison de sa configuration particulière, la MRC de La Jacques-Cartier se retrouve dans un contexte périurbain, alors que les programmes de financement sont adaptés soit aux contextes urbain ou rural », a mentionné M. Michel Beaulieu, préfet de la MRC de La Jacques-Cartier et maire de Lac-Beauport.

La rencontre aura aussi été l’occasion de discuter de l’accessibilité à l’Internet haute vitesse et à la téléphonie cellulaire, des nouvelles responsabilités déléguées à la MRC à titre de gouvernement de proximité, de gestion efficace quant aux délais pour l’émission d’autorisations de certains ministères et de la lourdeur de la reddition de comptes.

« Nous avons apprécié l’écoute de nos trois députés et souhaitons que cette ouverture et cet esprit de collaboration puissent faire avancer les dossiers importants de notre MRC pour le bien-être et dans l’intérêt de nos citoyennes et citoyens », a conclu M. Beaulieu sur cette rencontre.

Fonds de la région de la Capitale-Nationale

Dans un tout autre ordre d'idées, la MRC annonce le tout premier appel de projets du Fonds de la région de la Capitale-Nationale. 

Contribuer à l’essor de la région

Annoncé par le gouvernement du Québec, le Fonds de la région de la Capitale-Nationale vise à contribuer au dynamisme, à la vitalité, au développement, à l’essor et au rayonnement de la région de la Capitale-Nationale.

« Ce nouveau levier économique nous permettra de soutenir financièrement des projets régionaux qui auront, j’en suis convaincu, un effet significatif sur notre territoire et notre milieu de vie », a souligné M. Michel Beaulieu. Les personnes souhaitant démarrer une entreprise, les entreprises privées, les coopératives, les organismes à but non lucratif, ainsi que les Villes et Municipalités de la MRC de La Jacques-Cartier peuvent soumettre leur projet de développement économique dans le cadre de ce nouveau programme d’aide financière.

Les intéressés ont jusqu’au 8 février, 12 h, pour déposer leur demande. Pour connaître tous les détails, les critères d’admissibilité et les modalités du Fonds de la région de la Capitale-Nationale, visitez le www.mrc.jacques-cartier.com.

(CR) C’était le 8 novembre dernier, entourés des finalistes, de leur famille et d’élus que M. Michel Beaulieu, préfet de la MRC de La Jacques-Cartier et maire de Lac-Beauport dévoilait les lauréats de la 18e édition du concours La carte de Noël régionale. Au total, 135 toiles ont été soumises cette année, confirmant ainsi la pertinence d’un tel concours.

edl 12 2018 article une

C’est l’œuvre collective Courtepointe, des étudiants du Service de garde de l’école Alexander-Wolff de Shannon, qui a remporté les grands honneurs et qui représentera la carte de Noël que la MRC de La Jacques-Cartier remettra à ses partenaires et collaborateurs. L’œuvre fera d’ailleurs l’objet d’une exposition itinérante aux côtés des autres toiles décorées, en plus d’être aussi exposée en permanence dans les bureaux de la MRC.

« C’est la première fois qu’une œuvre de la catégorie Service de garde est choisie grande gagnante », s’est réjoui Michel Beaulieu.

La municipalité des cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury s’est particulièrement illustrée, alors que quatre artistes ont été récompensés. Les jeunes Félix Therrien et Matilde Sousa se sont distingués dans les catégories Apprentis 5-7 ans et Artistes en herbe 8-9 ans. Alors que l'œuvre de l’adolescente Léonie Bourassa a séduit le comité de sélection dans la catégorie Jeunes talents 12-16 ans, l’artiste expérimentée Suzanne Lemieux a ravi les juges avec son oeuvre « Dernière livraison », dans la catégorie Artistes initiés.

Quant aux artistes Ariane Rémillard et Marilyne Bombardier, elles ont vu leur talent récompensé pour une deuxième année consécutive, la première dans la catégorie Artistes juniors 10-11 ans et Mme Bombardier dans la catégorie Artistes de loisir 17 ans et plus.

Le prix Coup de cœur voté par le public a quant à lui été remis à Mme Marielle Rioux de Saint-Gabriel-de-Valcartier.

Visitez le www.mrc.jacques-cartier.com pour connaître les dates de l’exposition mettant en vedette les oeuvres récompensées. 

(CR) C’est le 16 octobre dernier, en plein cœur de la semaine de la coopération, sous le thème « Agissons ensemble pour les jeunes! », que 450 membres jeunesse de la Caisse populaire Desjardins de Charlesbourg étaient réunis pour le tirage de l’une des 74 bourses totalisant 100 000 $.

edl 11 2018 article une

Cette année, la Caisse présentait à ses membres une toute nouvelle formule de son programme de bourses, mais toujours avec le même objectif : donner un coup de pouce à nos jeunes pour qu’ils puissent continuer à se surpasser dans leurs études et dans ce qui les passionne! 

Catherine Bachand, animatrice à WKND Radio, et le directeur général de la Caisse, François Bergeron, ont procédé au tirage de l’incroyable somme de 100 000 $ en bourses.

Félicitations aux lauréats.

(CR) Porteuse de belles et bonnes nouvelles, la députée de Chauveau, Véronyque Tremblay, a fait quelques annonces concrètes d’aide financière, à quelques jours de son départ sur les routes pour entamer la campagne électorale. Le 16 août dernier, c’est à Lac-Beauport qu’elle a annoncé une aide financière à la Pourvoirie du Lac-Beauport et à la Société des Sentiers du Moulin.

edl 09 2018 article une

Premier arrêt, la Pourvoirie

Mme Tremblay était heureuse d’annoncer au copropriétaire Philippe Bacon qu’il pourrait aller de l’avant avec la construction d’un nouveau bâtiment d’accueil, puisqu’une aide financière de 135 000 $ leur était accordée par le biais du ministère du Tourisme Québec et de l’Office du tourisme de Québec (OTQ). En plus de la bâtisse qui comprendra une salle multifonctionnelle, cet argent servira également à l’acquisition d’équipements qui bonifieront l’offre des activités sur ce site exceptionnel qui propose de nombreuses activités : pêche à l'année, équitation, randonnée pédestre, visite du village des chiots husky, randonnée et location de motoneige, randonnée en traîneau à chiens.

Deuxième arrêt, les Sentiers du Moulin (SDM)

Toujours dans le but de favoriser le développement de l’offre touristique de la région de Québec, un montant de 200 000 $ a été accordé à la Société des Sentiers du Moulin afin de l’appuyer dans la réalisation de la phase 2 d’aménagement de sentiers de vélo de montagne. Cette initiative totalise des investissements de 610 000 $. Le projet pourra être amorcé rapidement pour le plus grand plaisir des amateurs de plein air. Beaucoup de travail pour l'équipe des SDM dans les prochaines années. D’ailleurs, les bénévoles sont déjà à pied d’œuvre.

Il va sans dire que c’est avec le plus grand plaisir, au nom de Julie Boulet, ministre du Toursime, que Véronyque Tremblay a fait ces annonces dans son comté, sa municipalité.

(CR) C’est sans tambour ni trompette que le 13 juillet dernier notre députée Véronyque Tremblay invitait en nos murs nul autre que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Petite virée bien sympathique et non annoncée qui a su créer un bel effet de surprise. 

edl 08 2018 article une

Premier arrêt en cette journée ensoleillée, la Crèmerie chez Boub. On avait là une propriétaire, Valérie Dumas, bien fière d’accueillir le premier ministre et notre dynamique députée dans le nouveau Boub 2.0.

La visite guidée s’est poursuivie aux installations du Centre AcrobatX où le directeur général, Jonathan Martin, s’est réjoui de cette visite inattendue. « Madame Tremblay a déjà fait beaucoup pour nous et aujourd’hui, elle nous amène nul autre que le premier ministre qui prend le temps d’écouter nos préoccupations et nos projets d’avenir pour le Centre. Nous sommes très reconnaissants », a-t-il lancé avec enthousiasme. Monsieur Couillard a d’ailleurs tenu à monter au sommet des rampes d’eau qui servent à l’entraînement des sauteurs acrobatiques. D’ailleurs, le Mondial AcrobatX se tiendra du 24 au 26 août prochain.

VOTRE REPRÉSENTANT :

Mme. Mireille Robitaille
Développement des affaires
581 985-5087
ou par courriel : mrobitaille@journal-local.ca
ou notre téléphoniste au : 418 780-0999


Formats, spécifications techniques, territoire de distribution et calendrier


Vous ne recevez pas votre exemplaire du Journal L'Écho du Lac?

Vous n’avez pas reçu votre exemplaire du Journal de L’Ancienne-Lorette livré à votre domicile dans un sac réservé à cet effet de Publisac? Nous vous demandons de nous le signaler en communiquant avec nous au 418 780-0999 ou bien à info@journal-local.ca en nous laissant vos coordonnées. La situation sera rapidement corrigée.

Aller au haut