Le Journal de Cap-Rouge/Saint-Augustin-de-Desmaures

Le Journal de Cap-Rouge/Saint-Augustin-de-Desmaures

(DL) La Société d’histoire de Saint-Augustin-de-Desmaures (SHSAD) a tenu son assemblée générale annuelle le 13 mars dernier en présence de nombreux membres.

jcrsa 04 2019 article une 

Le président de la SHSAD, Bertrand Juneau, a présenté le bilan de la dernière année en soulignant quelques temps fort et offrant un compte-rendu des diverses activités proposées. La relocalisation de la SHSAD de la maison Praxède-LaRue à la maison Thibault-Soulard fut sans doute un moment des plus importants dans l’année. M. Juneau a tenu à souligner la confiance des membres du conseil municipal et leur support lors des activités de la SHSAD.

Les six conférences qui ont connu un grand succès, les sorties pédagogiques ont enchanté élèves et enseignants, le lancement du documentaire « Saint-Augustin-de-Desmaures, terre fertile pour l’archéologie préhistorique » et la participation de la Société à la production de deux séries produites par MAtv ont été des activités marquantes.

L’inauguration du parc des Augustines a réuni de nombreuses personnes importantes dans l’histoire passée et future de la municipalité : représentantes des Augustines, le maire de Saint-Augustin, Sylvain Juneau, ainsi que les députés de Louis-Hébert et de Portneuf–Jacques-Cartier.

Plusieurs projets sont en cours, comme la production d’un documentaire « Là où tout a commencé », un projet qui a reçu une participation financière de 15 000 $ de la Caisse Desjardins de Cap-Rouge–Saint-Augustin par son Fonds d’aide au développement du milieu.

Les membres ont aussi procédé à la nomination du conseil d’administration pour la prochaine année. Un nouveau membre s’est joint à l’équipe, Alain Charrié, afin de prendre la relève de Michelle Veilleux qui tire sa révérence après quatre ans d’engagement.

La SHSAD a aussi désigné son « coup de cœur 2018 », soit l’Hommage à Thinon Desroches et Aimée Rioux, une famille pionnière de Saint-Augustin-de-Desmaures ». Cette famille a dévoilé une plaque commémorative sur la terre ancestrale située sur le chemin du Roy, le 16 juin dernier. Un montage vidéo de cette journée a été présenté lors de l’assemblée qui rendait également hommage à Denis Desroches, initiateur du projet, qui a vu son rêve se réaliser avant son décès en octobre 2018.

(JB) Journal.ca a récemment commandé un sondage pour mieux connaître les lecteurs et les lectrices des journaux qu’il publie. À la lecture des résultats, force est d’admettre que nos journaux sont grandement appréciés. Le Journal de Cap-Rouge-Saint-Augustin-de-Desmaures s’est entretenu avec Caroline Roy, vice-présidente du bureau de Québec de la firme Léger Marketing, pour connaître les grandes lignes de cette consultation effectuée auprès de 500 répondants de la région de Québec.

sondage leger marketing 2019 photo

Un contenu qui satisfait les lecteurs

Le sondage de Léger Marketing rapporte que 89 % des lecteurs apprécient la qualité du papier et 88 %, le format de nos journaux. Quant à la qualité des photos, elle est aimée par 86 % des lecteurs et la mise en page du journal (ce que l’on appelle le visuel) fait la joie de 85 % de ceux et celles qui nous lisent. Enfin, le contenu des articles est apprécié de 83 % des lecteurs et 85 % d’entre eux optent la variété des sujets couverts par les journalistes. Autre donnée intéressante : 63 % des gens qui lisent nos journaux le consultent en entier ou presque, une donnée qui a eu de quoi surprendre agréablement Caroline Roy. « C’est chose rare de constater que les lecteurs d’un journal le lisent d’un couvert à l’autre. Ces données sont donc de très bonnes nouvelles pour la direction des journaux. Ils ont non seulement un grand bassin de lecteurs et de lectrices, mais ils connaissent également une forte popularité auprès de ces derniers », relève Caroline Roy.

Mieux connaître les habitudes de lecture

Le but de cette consultation était de mesurer plusieurs aspects auprès du lectorat de différents journaux de Journal.ca. L’entreprise a mandaté Léger Marketing afin de mener une étude dont l’objectif était de connaître les habitudes de lecture, les intérêts et la satisfaction des lecteurs au sujet de ses publications.

Parmi les objectifs, quatre éléments ont été choisis. Léger Marketing a évalué la notoriété et le lectorat des journaux locaux de Journal.ca, mesuré leur appréciation de plusieurs aspects de ceux-ci ainsi que leur appréciation globale. Léger a également fait part des habitudes des lecteurs et lectrices des journaux et, finalement, a présenté une analyse différenciée selon les variables sociodémographiques de la région. « Nous avons ciblé les répondants en fonction des territoires couverts par les dix journaux, explique Mme Roy. Le sondage a été réalisé du 8 au 17 février 2019, ce qui signifie que les données sont très récentes. » Caroline Roy ajoute que l’échantillon de 500 répondants permet de brosser un portrait juste de la situation.

Une grande notoriété et un taux de lectorat élevé

En matière de notoriété, le sondage estime que 87 % des citoyens sondés connaissent au moins une des publications de Journal.ca. De plus, cette popularité est encore plus élevée chez les 65 ans et plus. Il y a également une constatation qui a de quoi réjouir l’équipe de Journal.ca puisque le taux de lectorat est de 82 %. « Cela signifie que vos journaux ont une grande portée auprès des lecteurs. Les gens qui les reçoivent les lisent. De plus, les différentes publications sont très appréciées puisque 86 % des lecteurs ont déclaré qu’ils les aiment. »

Journal.ca, le reflet des lecteurs

À l’affirmation : « Je lis mon journal pour m’informer sur la communauté », 84 % des personnes consultées ont répondu être d’accord et 73 % d’entre elles ont été d’accord avec l’affirmation suivante : « Mon journal local est un journal qui est proche de ma réalité. » Enfin, 59 % des lecteurs sont d’accord avec l’affirmation qui se lit comme suit : « Je lis mon journal local surtout pour me divertir, me détendre.

Égal ou supérieur aux autres

Les personnes qui ont participé au sondage se sont fait demander si elles considéraient que la qualité de nos journaux était inférieure, égale ou supérieure aux autres publications régionales (comme le Journal de Québec, le Soleil, etc.). Globalement, elles estiment, à 59 %, qu’elle est égale ou supérieure à ces dernières.

Des lecteurs plus heureux que d’autres!

En plus de nous apprendre de très bonnes nouvelles sur les habitudes de lecture de notre lectorat, la firme Léger Marketing a conclu sa consultation avec ce que l’on pourrait décrire comme « la cerise sur le sundae » : l’indice de bonheur de nos lecteurs. « Celui des lecteurs de Journal.ca est en moyenne de 79,77 % alors que l’indice moyen des gens résidant dans la ville de Québec est de 75,94 %, ce qui donne à vos lecteurs un pourcentage légèrement supérieur. On peut conclure que les journaux de Journal.ca se portent très bien », conclut Caroline Roy.

(DL) Le CHSLD Vigi santé de Saint-Augustin-de-Desmaures tenait son dîner de Noël familial le 2 décembre dernier, réunissant résidents, membres des familles, ainsi que quelques invités spéciaux dans une ambiance joyeuse et festive.

JCRSA 2019 02 article une

Nathalie Martel, directrice des soins et coordonnatrice du service à la clientèle, Caroline Gagnon, récréologue, Vincent Simonetta, président-directeur général du groupe Vigi santé, Isabelle Graton, représentante de la députée Geneviève Guilbault, Sylvain Juneau, maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Maude Harvey, trésorière du comité des résidents et Michèle Lefebvre, présidente du comité des résidents.

 

Pas moins de 96 résidents sur une possibilité de 100 ont pris part au dîner en compagnie de 88 membres des familles, d’Isabelle Graton, représentante de la députée de Louis-Hébert, de Geneviève Guilbault, et du maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, qui s’est fait un plaisir de répondre à l’invitation.

« Le CHSLD Vigi santé est un établissement de qualité où les résidents sont bien traités, les familles peuvent le confirmer, et où l’on sent que les employés sont heureux d’évoluer. C’est une fierté pour la ville de compter une résidence d’une telle qualité sur son territoire », a témoigné M. Juneau.

Outre les membres du personnel, 32 bénévoles ont assuré le service et la réussite de l’activité.

Aller au haut