Le Journal de L'Ancienne-Lorette/Val-Bélair/Shannon

Le Journal de L'Ancienne-Lorette/Val-Bélair/Shannon

(YG) La ville de L’Ancienne-Lorette vient de procéder à l’inauguration de son tout nouveau point de service aux citoyens, sis à l’ancien presbytère, un investissement total de 7,3 M$, incluant une aide financière de plus de 3,2 M$ du gouvernement du Québec. Les travaux ont duré un an et près de 110 000 artéfacts bien conservés ont été découverts. 

jalvbs 10 2019 article une

« La croissance et l’évolution des besoins des citoyens requéraient de nouveaux espaces afin de conserver la qualité de vie et la qualité des services qu’on trouve dans notre ville. Nous avons réussi une pierre deux coups avec l’ancien presbytère, un bâtiment historique auquel les citoyens étaient attachés, et nous y avons adjoint un nouveau bâtiment pour combler nos besoins. La construction de ce nouveau point de service a également été bénéfique au plan culturel puisque les travaux d’excavation ont permis la découverte d’une multitude d’artéfacts déterminants dans l’histoire du Québec », affirme le maire de L’Ancienne-Lorette, M. Émile Loranger. 

Des artéfacts correspondants à la période 1673 à 1697 ont été cédés à la Nation huronne-wendat. « C’est le plus beau cadeau que notre nation a reçu de ses voisins dans toute son existence », ajoute le Grand Chef Konrad Sioui, qui a procédé à la signature d'une entente confirmant la cession de ces objets. 

D’une superficie de 1000 mètres carrés, dont 310 mètres carrés pour la nouvelle partie seulement, ce point de service de trois étages comporte deux sections à la fois distinctes et interreliées, aux vocations respectives. Il s’avère également être le nouveau domicile de plusieurs organismes communautaires qui pourront ainsi développer leurs services et mieux servir la communauté. 

C’est la firme DG3A Architectes qui s'occupait des travaux de revitalisation et d'agrandissement du bâtiment à valeur patrimoniale, le tout dans un concept architectural axé sur la transparence, la convivialité, la fluidité et l’efficacité énergétique. Le maire a aussi souligné le travail exceptionnel du directeur des Loisirs de la ville, M. Martin Blais, qui a supervisé les travaux pour la ville.

Aller au haut