Le Journal de L'Ancienne-Lorette

Le Journal de L'Ancienne-Lorette

(DL) Pour marquer son 50e anniversaire de fondation, le Collège de Champigny procédera à l’illumination de son établissement en 2019, avec la collaboration de la Commission de la Capitale nationale qui a développé une solide expertise dans le domaine. Le Collège entrera ainsi dans le parcours d’accueil de la Capitale qui relie l’aéroport à la colline Parlementaire.

jal 06 2019 article une

Ce parcours consiste en deux options de trajets menant les dignitaires, les touristes et les visiteurs de l’Aéroport international Jean-Lesage (YBQ) jusqu’à la Colline parlementaire. Et tout au long de ce parcours, divers sites ou bâtiments sont mis en valeur afin de mettre en valeur l’identité de la capitale.

Les deux options de trajet empruntent l’autoroute Duplessis jusqu’aux ponts où il est possible de bifurquer sur le boulevard Laurier ou encore de poursuivre son chemin pour rejoindre le boulevard Champlain. Dans les deux cas, le Collège de Champigny figure en début de trajet.

Le projet de mise en lumière a été mis de l’avant par les administrateurs de la Fondation du Collège de Champigny et qui ont sollicité l’aide de la Commission de la capitale-nationale. « Par l’illumination, la Fondation veut rendre hommage à l’engagement de ses fondateurs et à la réussite des élèves qui ont fréquenté le Collège », a souligné Étienne Corbin, président du conseil d’administration de la Fondation.

Le projet de 285 000 $ sera financé à hauteur de 100 000 $ par la Commission, alors que la Fondation fournira un montant de 75 000 $, le Collège, 52 000 $, la Caisse populaire Desjardins du Piémont-Laurentien, 20 000 $ et l’aéroport de Québec, 3 000 $, pour un total de 250 000 $ déjà amassé.

« Je suis fière que notre gouvernement contribue à ce projet phare pour le Collège de Champigny qui, depuis 50 ans, participe à la réussite scolaire de nombreux jeunes élèves de la région et développe des talents au bénéfice de notre société », a souligné en conférence de presse Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité routière et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

« Notre rôle est de développer et de faire briller les talents. La perspective de mettre en valeur l’éducation tout en contribuant à l’embellissement du Collège et de la capitale représente un symbole fort pour nous », a aussi mentionné Jean-Garneau, directeur du Collège de Champigny.

Le Collège de Champigny a été fondé en 1969 par le frère Claude Bergeron, de la communauté des Frères du Sacré-Cœur. Il est devenu, en juillet 2011, un organisme autonome sans but lucratif et un établissement d’enseignement secondaire privé non sélectif qui a foi dans le potentiel de réussite de chaque élève, quelle que soit sa condition.

(DL) L’Association des gens d’affaires de L’Ancienne-Lorette et du boulevard Wilfrid-Hamel a tenu son assemblée générale annuelle le 19 mars dernier, à l’hôtel de ville de L’Ancienne-Lorette. Une trentaine de membres étaient rassemblés pour faire le bilan de la dernière année, lancer les activités des 12 prochains mois et procéder à l’élection du nouveau conseil d’administration.

jal 05 2019 article une

L’Association se veut un regroupement dynamique dont les membres se soutiennent afin d’appliquer son slogan, soit l’achat local. Le membership sera le fer de lance de l’Association pour la prochaine année, son objectif étant de faire passer le nombre de membres de 115 à 150 d’ici la fin de la prochaine année.

Le tournoi de golf annuel demeurera l’activité de financement principale, avec quelques événements ponctuels comme le souper de Noël qui se déroule depuis quelques années au restaurant le Tuscanos.

L’Association a d’ailleurs tenu à souligner la participation exceptionnelle de son copropriétaire, Demetre Triantafyllou, pour son apport exceptionnel au sein de l’Association, en lui remettant une
corbeille de produits offerts par la Corne d’Abondance

Journal.ca a récemment commandé un sondage pour mieux connaître les lectrices et lecteurs des journaux qu’il publie. À la lecture des résultats, force est d’admettre que nos journaux sont grandement appréciés. Le Journal de L'Ancienne-Lorette s’est entretenu avec Caroline Roy, vice-présidente du bureau de Québec de la firme Léger Marketing, pour connaître les grandes lignes de cette consultation effectuée auprès de 500 répondants de la région de Québec.

sondage leger marketing 2019 photo

Un contenu qui satisfait les lecteurs

Le sondage de Léger Marketing rapporte que 89 % des lecteurs apprécient la qualité du papier et 88 %, le format de nos journaux. La qualité des photos est aimée par 86 % des lecteurs, alors que la mise en page du journal (appelée le visuel) fait la joie de 85 % de ceux et celles qui nous lisent. Enfin, le contenu des articles est apprécié de 83 % des lecteurs et 85 % d’entre eux aiment la variété des sujets couverts par les journalistes. Autre donnée intéressante : 63 % des gens qui lisent nos journaux le consultent en entier ou presque, une donnée qui a eu de quoi surprendre agréablement Caroline Roy. « C’est chose rare de constater que les lecteurs d’un journal le lisent d’un couvert à l’autre. Ces données sont donc de très bonnes nouvelles pour la direction des journaux. Ils ont non seulement un grand bassin de lectrices et lecteurs, mais ils connaissent également une forte popularité auprès de ces derniers », relève Caroline Roy.

Mieux connaître les habitudes de lecture

Le but de cette consultation était de mesurer plusieurs aspects auprès du lectorat de différents journaux de Journal.ca. L’entreprise a mandaté Léger Marketing afin de mener une étude dont l’objectif était de connaître les habitudes de lecture, les intérêts et la satisfaction des lecteurs au sujet de ses publications.

Parmi les objectifs, quatre éléments ont été choisis. Léger Marketing a évalué la notoriété et le lectorat des journaux locaux de Journal.ca, mesuré leur appréciation de plusieurs aspects de ceux-ci ainsi que leur appréciation globale. Léger Marketing a également fait part des habitudes des lectrices et lecteurs des journaux et, finalement, a présenté une analyse différenciée selon les variables sociodémographiques de la région. « Nous avons ciblé les répondants en fonction des territoires couverts par les dix journaux, explique Mme Roy. Le sondage a été réalisé du 8 au 17 février 2019, ce qui signifie que les données sont très récentes. » Caroline Roy ajoute que l’échantillon de 500 répondants permet de brosser un portrait juste de la situation.

Une grande notoriété et un taux de lectorat élevé

En matière de notoriété, le sondage estime que 87 % des citoyens sondés connaissent au moins une des publications de Journal.ca. De plus, cette popularité est encore plus élevée chez les 65 ans et plus. Le taux de lectorat est de 82 %, un résultat qui a de quoi réjouir l'équipe de Journal.ca. « Cela signifie que vos journaux ont une grande portée auprès des lecteurs. Les gens qui les reçoivent les lisent. De plus, les différentes publications sont très appréciées puisque 86 % des lecteurs ont déclaré qu’ils les aiment. »

Journal.ca, le reflet des lecteurs

À l’affirmation : « Je lis mon journal pour m’informer sur la communauté », 84 % des personnes consultées ont répondu être d’accord et 73 % d’entre elles ont été d’accord avec l’affirmation suivante : « Mon journal local est un journal qui est proche de ma réalité. » Enfin, 59 % des lecteurs sont d’accord avec l’affirmation qui se lit comme suit : « Je lis mon journal local surtout pour me divertir, me détendre.

Égal ou supérieur aux autres

Les personnes qui ont participé au sondage se sont fait demander si elles considéraient que la qualité de nos journaux était inférieure, égale ou supérieure aux autres publications régionales (comme le Journal de Québec, Le Soleil, etc.). Globalement, elles estiment, à 59 %, qu’elle est égale ou supérieure à ces dernières.

Des lecteurs plus heureux que d’autres!

En plus de nous apprendre de très bonnes nouvelles sur les habitudes de lecture de notre lectorat, la firme Léger Marketing a conclu sa consultation avec ce que l’on pourrait décrire comme « la cerise sur le sundae » : l’indice de bonheur de nos lecteurs. « Celui des lecteurs de Journal.ca est en moyenne de 79,77 % alors que l’indice moyen des gens résidant dans la ville de Québec est de 75,94 %, ce qui donne à vos lecteurs un pourcentage légèrement supérieur. On peut conclure que les journaux de Journal.ca se portent très bien », conclut Caroline Roy.

(DL) Le Festival des neiges de L’Ancienne-Lorette a une fois de plus attiré un nombre impressionnant de citoyens les 15 et 16 février dernier au parc de la rivière. Si la température était un peu capricieuse le vendredi soir, elle était parfaite le samedi pour les amateurs de sports d’hiver.

jal 03 2019 article une

De nombreuses activités étaient au programme, dont la populaire compétition de sculpture sur neige. « Je suis tanné de la neige et du froid, comme plusieurs d’entre vous, mais c’est le genre de journée qui me réconcilie avec l’hiver. Je voudrais souligner que je suis encore une fois impressionné par le talent des sculpteurs qui ont participé au concours », a mentionné le député de La Peltrie, Éric Caire, lors de la remise des prix aux gagnants.

« Moi j’aime l’hiver, j’aime la neige et j’aime le froid, mais ne me lancez pas de roches pour autant, a quant à lui plaisanté le député de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell. Je trouve magnifique que tant de gens profitent de cette belle journée et je félicite les sculpteurs talentueux qui ont pris part au concours. »

Parmi les activités les plus courues, notons les randonnées en carriole, les randonnées de traîneaux à chiens et la mini-ferme, sans oublier les glissades, la tire sur la neige, le déjeuner des Chevaliers de Colomb, les jeux gonflables et le labyrinthe.

(DL) La Polyvalente de L’Ancienne-Lorette (PAL) a reçu en décembre dernier une distinction remise à l’école la plus positive du monde entier, soit le prix Émilie Bierre. Ce prix est remis chaque année par la Fondation Jasmin Roy-Sophie Desmarais.

JAL 2019 02 article une

Divers projets réalisés par l’établissement d’enseignement sont à l’origine de l’obtention de cette prestigieuse reconnaissance. On fait référence tout d’abord à l’implantation de la politique du « savoir-vivre ensemble » qui a pour objectif de promouvoir le civisme chez les jeunes; aux « Aidants secrets » dont la mission est d’être à l’affût, chez leurs pairs, de signes de détresse liés à l’intimidation, à une relation amoureuse malsaine ou à un épisode de détresse psychologique; aux élèves Sentinelles de l’Aide qui sont toujours aussi actifs pour faire la promotion de l’entraide dans la communauté, mais aussi à l’école; ainsi qu’au Club Midi qui permet aux élèves de 1er cycle du secondaire de briser l’isolement social et d’augmenter le sentiment d’appartenance à leur école.

Le prix était accompagné d’une bourse de 2500 $ afin de souligner le travail exemplaire effectué par le personnel et les élèves de la PAL pour l’ensemble des réalisations et des interventions qui permettent à l’école de devenir de plus en plus positive.

La remise du prix a été faite en présence du président de la Commission scolaire des Découvreurs (CSDD), Alain Fortier, du maire de L’Ancienne-Lorette qui contribue financièrement de manière significative à la réalisation des projets, Émile Loranger, et de Jasmin Roy.

(DL) La dernière année n’aura pas été de tout repos pour le maire de la ville de L’Ancienne-Lorette, Émile Loranger. Des 36 années qu’il a passées à la tête de la ville, il admet que ce fut la plus décevante, pas à cause des citoyens ni à cause de la plainte déposée contre lui. Mais comme il se plaît à le dire, il est une personne qui tente de toujours faire ressortir le positif de chaque situation.

jal 12 2018 article une

« Avec tous les bouleversements qui se sont produits au cours des derniers mois, je me suis rendu compte que je m’étais malheureusement éloigné des citoyens et de leurs intérêts et que j’étais devenu trop près de la machine administrative. Mais là, je retourne vers les gens ».

Même s’il affirme ne pas abuser des promesses électorales, le maire de L’Ancienne-Lorette se dit très heureux de la victoire de sa municipalité contre la ville de Québec dans le dossier de la surfacturation de certains services d’agglomération. « Ce dossier me tenait particulièrement à cœur ».

En octobre dernier, la Cour supérieure a condamné la Ville de Québec à rembourser un montant de 34 M$ à L’Ancienne-Lorette et Saint-Augustin-de-Desmaures. Une première somme de 4,5 M$ a déjà été versée à la ville et utilisée en entier pour couvrir une part des frais encourus depuis sept ans.

Toutefois, la Ville de Québec a porté la cause en appel et avec les délais nécessaires dans ce genre de causes, il pourrait se passer encore deux ans avant que le dossier ne soit définitivement clos. « Ça ne nous inquiète pas du tout, on est convaincus de gagner, mais on ne sait jamais. Ce dossier est semé d’embûches, mais les embûches, j’en fais mon affaire ! »

Une ville bien équipée

Pour Émile Loranger, il n’y a pas de limite à ce qu’on peut faire pour améliorer la qualité de vie des citoyens. Mais L’Ancienne-Lorette est déjà pas mal bien équipée ! « On a les rues les mieux entretenues de l’agglomération, tant l’hiver que l’été, nous avons un service d’horticulture très efficace et on essaie d’en donner le plus avec les moyens que l’on a. »

La municipalité a fait un sondage l’an dernier « Ma ville mon idée » au cours duquel les gens étaient appelés à dire ce qu’ils voulaient pour leur ville. « On a eu 2 000 répondants, mais aucun irritant n’est ressorti. C’était des demandes très particulières ».

Les citoyens de la circonscription de La Peltrie seront toujours bien représentés à l’Assemblée nationale puisque le député Éric Caire a été élu pour un cinquième mandat lors des élections générales qui avaient lieu le 1er octobre dernier. 

 jal 11 2018 article une

Éric Caire a été assermenté en compagnie des 73 autres députés de la Coalition Avenir Québec lors d’une cérémonie officielle qui se déroulait à l’Assemblée nationale le 16 octobre dernier. Deux jours plus tard, il était invité par le premier ministre François Legault à faire partie de son nouveau gouvernement à titre de ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale.

Toujours très présent dans sa communauté, Éric Caire rencontre avec un plaisir renouvelé les gens de sa circonscription lors des nombreuses activités qui se déroulent au cours de l’année. Il tient ainsi à être au fait de leurs besoins et peut ainsi mieux défendre leurs intérêts.

Le député de la Peltrie occupe également le poste de vice-président du Conseil du trésor depuis le 18 octobre 2018. 

Fonctions politiques

Éric Caire a été élu pour la première fois dans La Peltrie le 26 mars 2007, puis réélu le 8 décembre 2008, le 4 septembre 2012, le 7 avril 2014 et enfin le 1er octobre dernier. Au cours de ces 11 années, il a occupé à de nombreuses occasions le rôle de porte-parole de nombreux groupes, en plus d’être membre de diverses délégations.

Biographie

Éric Caire est programmeur-analyste diplômé du Collège Multi-Hexa et il a aussi enseigné l’informatique au Collège F.-X.-Garneau. 

Engagé dans sa communauté, il fut le président du Comité cour d’école de l’école Le Ruisselet de L’Ancienne-Lorette en 2005 et il occupe toujours le poste de trésorier de la Fondation de l’école Le Ruisselet. Il a été animateur de l’émission La Revue pendant deux ans à la radio communautaire
CIMI FM.

jal 2018 10 article une

(DL) De nombreux citoyens ont répondu à l’invitation que leur a lancé la Ville de L’Ancienne-Lorette à venir participer à une marche familiale dans les sentiers boisés situés au coin des rues Napoléon et Notre-Dame, le samedi 15 septembre dernier. Une activité qui a plu à bon nombre de gens qui ont redécouvert ce sentier emprunté depuis de nombreuses années et qui a subi une cure de jeunesse.

Le sentier, qui sillonne à travers bois et enjambe la rivière Lorette, traverse quelques secteurs de la ville sur une distance de 1,5 km. Il est accessible aux deux extrémités, mais peut aussi être rejoint à partir des rues qu’il croise : Saint-Olivier, Émilien-Rochette, des Braves et Notre-Dame. La poussière de pierre compressée et le débroussaillage des abords du sentier agrémentent l’expérience et assurent une plus grande sécurité aux marcheurs, coureurs et cyclistes qui l’empruntent.

La rencontre a toutefois pris une tournure politique, puisque le sentier pourrait disparaître du paysage au profit du bitume si le projet de prolongement de l’autoroute 40 jusqu’à la municipalité de Saint-Augustin-de-Desmaures devait se réaliser tel qu’il a été présenté. De nombreuses figures politiques étaient présentes et ont pris la parole avant le début de la marche.

« Si le but ultime de cette marche est de fêter le réaménagement d’un sentier que les gens empruntent depuis toujours, nous devons quand même penser à une alternative durable au prolongement de l’autoroute 40 pour conserver ce magnifique espace vert qui verra probablement d’autres sentiers s’ajouter à celui existant », a commenté le conseiller municipal Gaétan Pageau.

Pour agrémenter la journée, des jeux gonflables avaient été installés sur le gazon, près de l’entrée du parc, en plus du maquillage et d’une aire de restauration avec hot-dogs, boissons gazeuses, jus et barbe à papa.

Des prix de présence ont aussi été attribués, entre autres par l’Association des gens d’affaires de L’Ancienne-Lorette et du boulevard Wilfrid-Hamel, qui était bien représentée sur le site. Diane Ricard a remporté l’ensemble patio bistro de Rona, Paul Charlebois, un manteau Impact, alors que Christophe Dumont, Linda Poulin, Louis-Philippe Lamarre, Anthony Gendron et Dave Gendron ont mérité une bicyclette, gracieuseté de Rona également.

Temps-Danse a 30 ans

L’école de danse Temps-Danse célèbre cette année ses 30 ans d’existence. Pour souligner cet anniversaire et faire connaître davantage ses services, l’école tenait un kiosque sur le site de la marche. De nombreuses troupes existent au sein de l’école, que ce soit pour les enfants, les adolescents ou les adultes, pour le plaisir, le fitness ou pour la compétition, dans de nombreux styles de danse et sous la supervision de professeurs passionnées et chevronnées. Pour informations, visitez le tempsdanse.org. ν

(DL) La Ville de L’Ancienne-Lorette a reçu la confirmation que le gouvernement du Québec a accepté d’accorder une subvention de 3,2 M$ afin de permettre les travaux de construction d’une annexe au presbytère actuel pour y installer un point de service pouvant accueillir les bureaux d’organismes communautaires de la municipalité.

jal 09 2018 article une

L’annonce a été faite le 17 août dernier par le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sébastien Proulx, au nom du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, Martin Coiteux.

« L’annonce d’aujourd’hui est une excellente nouvelle pour L’Ancienne-Lorette. En investissant dans ce bâtiment, notre gouvernement contribuera à la pérennité et à la qualité des services offerts aux citoyens », a commenté le ministre Proulx.

« Nous sommes fiers de ce projet qui permettra de bonifier l’offre de loisirs et de services communautaires, tout en conservant notre presbytère, qui fera partie de l’histoire et du patrimoine de L’Ancienne-Lorette. Ce nouveau bâtiment sera pour nos citoyens un lieu de service, d’entraide et de rassemblement», a pour sa part indiqué Sylvie Falardeau, maire suppléant de L’Ancienne-Lorette.

« Nous devrions procéder à l’octroi des contrats pour la construction de l’annexe au presbytère lors de la séance du conseil du 28 août prochain et dévoiler les maquettes du projet à la population », a commenté Caroline Fortin-Dupuis, responsable des communications à la Ville de L’Ancienne-Lorette, puisque au moment d’écrire ces lignes la séance n’avait pas eu lieu. 

Le dossier du presbytère a fait couler beaucoup d’encre au cours de la dernière année. Le bâtiment datant de la fin des années 1800 à l’architecture typiquement italienne devait tout d’abord être rasé pour permettre la construction d’un centre communautaire dans le stationnement actuel desservant la bibliothèque municipale. Les locaux de la fabrique auraient été relocalisés sans frais ni loyer dans le nouveau bâtiment.

De nombreux citoyens s’étaient opposés à cette démolition, ce qui avait fait réagir les instances municipales qui avaient soumis une nouvelle proposition consistant à conserver le stationnement, ainsi que le presbytère. La proposition de la Ville a finalement été acceptée par la fabrique et le diocèse et la Ville a fait l’acquisition du terrain.

Fouilles archéologiques

Dans le cadre du projet, d’importantes fouilles archéologiques ont dû être effectuées du 27 mai au 27 juillet dernier sur le terrain du presbytère afin de conserver l’histoire enfouie sous terre. À l’automne 2017, des sondages exploratoires avaient permis de constater l’importance des ressources archéologiques et leur exceptionnelle préservation.

Réalisées par la coopérative de travail en archéologie GAIA, les fouilles ont permis de recueillir pas moins de 70 000 artéfacts, écofacts (ossements et restes végétaux) et vestiges couvrant toutes les périodes d’occupation du site qui s’échelonne sur une période de 350 ans.

Une conférence sera donnée en novembre prochain par le responsable des fouilles chez GAIA, Stéphane Noël, afin d’expliquer les premiers résultats obtenus aux citoyens.

(MS) La Ville de L’Ancienne-Lorette a reçu un prix OCTAS pour le Dossier Citoyen Voilà!  dans la catégorie « Ville et organisme parapublic (500 employés et moins) » lors de la Grande soirée des OCTAS, qui a eu lieu le 13 juin dernier à Montréal.

jal 08 2018 article une

Présenté par le Réseau ACTION TI, cet événement couronne chaque année les projets qui se distinguent par leur utilisation unique, créative et novatrice des technologies de l’information (TI) et du numérique. Un total de 14 prix a été remis lors de la 32e édition des OCTAS, dont 11 ont été attribués par des jurys composés de spécialistes de pointe en TI. Les prix du Français dans les TI et Jeunesse dans les TI ont été décernés par des jurys spéciaux, alors que le prix Coup de cœur a été sélectionné par vote populaire.

Découvrir ce projet stimulant

Le Dossier Citoyen est né de l’idée du maire, Émile Loranger, de créer un portail personnalisé et intégré qui simplifie la vie du citoyen en lui permettant un accès rapide, facile et sécurisé à plusieurs services de la Ville, réunis au sein d’un même et seul endroit. Calendrier personnalisé, activités de loisirs, compte de taxes, demandes et plus sont disponibles sur cette plateforme en ligne. Lancé en primeur au Québec à l’automne 2016 et réalisé en partenariat avec l’entreprise PG Solutions, le Dossier Citoyen Voilà! est maintenant implanté dans plus de 60 municipalités.

Découvrir les OCTAS

Organisé chaque année depuis 1987 par le Réseau ACTION TI, le concours des OCTAS est une occasion unique de reconnaître l’excellence dans le domaine des technologies de l’information au Québec. Depuis ses débuts, ce sont près de 3 300 projets qui ont été déposés, plus de 500 organisations qui ont remporté un trophée OCTAS et près de 26 000 personnes qui ont assisté à son gala. Chaque année, ce sont 60 experts en affaires ou en TI qui agissent bénévolement à titre de jurés.

(MS) Avant même l’annonce de la programmation officielle des activités de la 13e édition du Festival Lorettain qui aura lieu le 11 août prochain, les têtes d’affiche musicales ont été mises de l’avant.

jal 06 2018 article une

Le populaire coach de l’émission de télévision La Voix, Alex Nevsky enchantera les amateurs de musique sur la scène à proximité de la Polyvalente de L’Ancienne-Lorette. Les prestations musicales vont débuter dès 16 h avec la présence de Nicole Martin. Par la suite, Pierre-Hervé Goulet prendra le relais dès 19 h 30 avant de laisser place à Alex Nevsky à 20 h 30. Les fidèles du Festival Lorettain et ceux qui le découvriront pourront profiter des feux d’artifice à 22 h, qui font toujours le bonheur de tous année après année. La soirée va se terminer avec une prestation dès 22 h 30 de DJ Abeille. Les enfants vont également avoir accès à plusieurs artistes jeunesse au cours de la journée.

Comme chaque année, des activités pour tous seront disponibles de 9 h à 16 h. La programmation officielle du festival sera dévoilée dans la prochaine édition du Journal de L’Ancienne-Lorette, mais également sur le site Internet de la Ville de L’Ancienne-Lorette.

Page 1 sur 2
Aller au haut