À la une...

Consultez les articles de VOTRE JOURNAL en primeur!

Complexe sportif multifonctionnel de Saint-Augustin-de-Desmaures - Inauguration officielle de la...

(MS) Plusieurs dignitaires importants étaient réunis le 7 décembre dernier au sein du complexe sportif multifonctionnel de Saint-Augustin-de-Desmaures afin d’assister à l’inauguration officielle de la salle de conditionnement physique de l’école des Pionniers.

« Nous sommes très heureux de vous accueillir aujourd’hui », a mentionné d’entrée de jeu, Jasmin Bélanger, directeur de l’école des Pionniers de Saint-Augustin-de-Desmaures. « Ce projet a demandé beaucoup d'énergie et d'investissements pour permettre aux jeunes de s'entraîner en raison de leur implication sportive au sein de l'établissement scolaire », a ajouté le principal intéressé.

Des investissements importants

Les différents partenaires de ce projet majeur pour l’école des Pionniers ont investi beaucoup d’énergie à la réussite de cette salle de conditionnement. En termes de financement, la Caisse populaire Desjardins de Saint-Augustin-de-Desmaures a investi 14 000 $ grâce au Fonds d'aide au développement du milieu (FADM). La Fondation Annie-Caron et l’école des Pionniers ont respectivement investi 9 500 $ dans le projet pour un montant total de 18 000 $. Le Club Rotary de L’Ancienne-Lorette/Cap-Rouge/Saint-Augustin a contribué à la hauteur de 4 500 $ alors que le bureau de comté de Louis-Hébert, auparavant représenté par Sam Hamad a investi 2 000 $. En ce qui concerne la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, elle prête la salle au sein du complexe sportif multifonctionnel ce qui représente une valeur de 16 000 $ sur deux ans. 

En plus des représentants politiques et de la Caisse populaire Desjardins de Saint-Augustin-de-Desmaures, Roseline Drolet et Martin Corbeil, commissaires à la Commission scolaire des Découvreurs étaient présents en plus de Christian Rémillard, président du Club Rotary de L’Ancienne-Lorette/Cap-Rouge/Saint-Augustin. 

Un projet réévalué

Au départ la Fondation avait en tête un espace de conditionnement physique extérieur pour les jeunes qui aurait été situé derrière l'école des Pionniers avec des appareils extérieurs de conditionnement physique qu'il est possible de retrouver dans plusieurs parcs à la grandeur du Québec. 

Toutefois, il a fallu réévaluer le projet en raison des différentes évolutions au sein de l’établissement scolaire, notamment avec l’intégration des cinquième et sixième années. « En 2016, avec l'appui renouvelé du Fonds d'aide aux développements du milieu de Desjardins et les partenaires, le projet initial Un gym dans ma cour est devenu un nouveau projet d'une valeur de plus de 50 000$ qui a été spécifiquement conçu pour les élèves des Pionniers », a précisé Yves Gauthier, président de la Fondation Annie-Caron, lors de l'inauguration officielle de la salle de conditionnement physique de l'école des Pionniers.

Pour sa part, le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau se dit très heureux de la réussite de ce projet. « C’est le genre de projet que je préconise avec des collaborations entre les différentes institutions, dont la Ville », a-t-il précisé. 

Du côté du bureau de Louis-Hébert, le représentant officiel de Geneviève Guilbault, Vincent Caron était présent lors de la cérémonie. Il a pris la parole afin de souligner le travail du prédécesseur de madame Guilbault, Sam Hamad qui a permis et contribué fortement à la réussite de ce projet. 

Un appui sans cesse renouvelé

« On est très content d'avoir appuyé ce beau projet », a dit d’emblée Michel Desjardins, directeur général de la Caisse populaire Desjardins de Saint-Augustin-de-Desmaures. 

Il a précisé lors de son allocution que depuis les dix dernières années, près de 150 000 $ ont été donnés à l'école ou bien à la Fondation Annie-Caron de la part de Desjardins. Monsieur Desjardins a précisé que les élèves d'aujourd'hui comme de demain ont des besoins de plus en plus particuliers pour étudier ou tout simplement s'entraîner à des fins de réussite. Considérant le contexte financier des institutions d'enseignement, il est évidemment fier de pouvoir contribuer à de tels projets afin de permettre aux jeunes étudiants de poursuivre leurs études et atteindre leurs différents objectifs. 

Découvrir la fondation Annie-Caron

La fondation Annie Caron est spécifiquement dédiée aux élèves de l’école des Pionniers de Saint-Augustin-de-Desmaures. Son mandat est de supporter les initiatives encourageant le dynamisme intellectuel et sportif des jeunes de la maternelle au secondaire, tout en contribuant à leur fournir un environnement propice à leur développement personnel et social. Lorsque les professeurs et la direction en font la demande, la fondation peut intervenir financièrement dans trois champs d’activité dont les projets et activités scolaires à caractères sportif, culturel ou social, l’achat de matériel et de services et le soutien aux élèves en difficulté financière. Une grande partie des fonds récoltés provient d’activités de financement et de l’implication des organismes locaux.

Un autre bol d’Or consécutif pour le Blizzard SSF

(MS) L’équipe de football le Blizzard du Séminaire Saint-François a remporté pour une deuxième année consécutive l’estimé bol d’Or le 20 novembre dernier avec un score de 28 à 13 contre l’équipe les Loups de l’école secondaire Curé-Antoine-Labelle.

La saison sans faille du Blizzard du Séminaire Saint-François laissait présager ce scénario, mais le Blizzard se dit très heureux de ce résultat autant satisfaisant pour l’équipe d’entraîneur que pour l’ensemble des joueurs. 

À cet effet, le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, souligne le travail effectué par l’ensemble des entraîneurs qui permet aux joueurs de se surpasser saison après saison. 

Les joueurs du Blizzard sont invités au début de mois de décembre à venir signer le livre d’or au sein de l’hôtel de ville de Saint-Augustin-de-Desmaures. 

Plantation de tulipes de la Société de Parkinson à travers...

(MS) La Société de Parkinson a offert 8 000 tulipes Île-de-France à la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures pour la plantation de tulipes à travers plusieurs endroits stratégiques de la municipalité le 27 octobre dernier. 

Selon les membres de la Société de Parkinson, il s’agit d’un geste concret qui fait découvrir les actions de Parkinson Région Québec Chaudière-Appalaches (PRQCA) aux citoyens de la ville. 

« Je suis très heureux de participer à cette sensibilisation qui se fait concernant la maladie de Parkinson. Les Augustinois seront au cœur de 8 000 tulipes rouges qui nous rappellent que c'est une maladie à laquelle il faut y porter attention. Très content qu'on collabore à ça depuis trois ans », a précisé de son côté le maire sortant de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau lors de la plantation officielle de tulipes rouges Île-de-France. 

La tulipe : un symbole fort 

Avant d’effectuer la plantation des tulipes devant l’hôtel de ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, Robert d’Entremont, conseiller horticole et bénévole à PRQCA a pris la parole afin de faire découvrir le processus de l’opération des tulipes rouges pour le Parkinson. Lancée en 2014, par Parkinson Région Québec Chaudière-Appalaches, l’Opération des tulipes rouges pour le Parkinson se déroule à l’automne et au printemps. En octobre, les bénévoles du PRQCA procèdent à la corvée de plantation de milliers de bulbes de tulipes sur plusieurs sites de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches qui regroupent 25 000 tulipes chaque année. Par la suite, au printemps, les tulipes fleurissent et dessinent le paysage des jardins et des parcs du Québec, notamment à Saint-Augustin-de-Desmaures. Ces deux moments représentent une occasion idéale pour la Société de Parkinson d’informer la population sur la réalité de cette maladie neurodégénérative et de faire connaître PRQCA, qui a pour mission première d’assurer des services particuliers aux besoins des personnes atteintes de cette maladie et leurs proches.

Une fleur qui pousse l’hiver 

Les bulbes de la tulipe Île-de-France sont plantés au courant de l'automne considérant le fait que la tulipe pousse durant toute la durée de l'hiver. « Ça travaille tout l'hiver. Pendant l'hiver, les racines descendent poussent et commence à sortir. Très souvent, les fleurs sont déjà sorties de terre quand la neige fond. C’est une fleur qui fleurit très tôt au printemps. Après la floraison, on coupe le feuillage quand c'est jaune et le processus est reparti pour deux à trois ans », a expliqué Larry Hodgson, chroniqueur horticole et auteur, aux personnes présentes durant la plantation des bulbes.

Précédent123Suivant
Consultez la dernière publication!
Placement publicitaire

Vos représentants :

M. Ghislain Gaudreau
Développement des affaires
418 998-0970
ou par courriel :
ventes@journal-local.ca

 

M. Alain Lepage
Développement des affaires
581 986-4530
ou par courriel :
alepage@journal-local.ca


Formats et spécifications techniques

Territoire de distribution et calendrier


Aller au haut