Le Journal de Saint-Augustin-de-Desmaures

Le Journal de Saint-Augustin-de-Desmaures

(DL) C’est maintenant officiel depuis le 26 août dernier, le parc situé près du calvaire du lac à Saint-Augustin-de-Desmaures porte le nom de parc des Augustines. La cérémonie protocolaire a eu lieu en présence d’élus municipaux et provinciaux, de résidents et de représentantes de cette communauté religieuse qui a marqué l’histoire de la municipalité par sa participation active à l’activité économique de l’époque.

jsa 09 2018 article une

Le parc des Augustines est situé à l’intersection du chemin de la Butte et du chemin du Lac, là où a été reconstruit le calvaire du lac Saint-Augustin en 2016. En 1747, c’était aussi à cet endroit que les Augustines avaient érigé le premier calvaire, elles qui ont été à la tête de la seigneurie pendant plus de 100 ans.

Bien au-delà de leur vocation et de leur devoir envers l’église, les Augustines ont été des pionnières en participant de manière très active à la vie commerciale, tout en poursuivant leur mission sociale et culturelle.

« Les Augustines de l’Hôtel-Dieu de Québec ont marqué l’histoire de Saint-Augustin-de-Desmaures. La présence de ce parc rappelle les 134 années de l’administration de seigneuresses sur leur territoire et confirme les liens historiques qui les unissent à la ville », a mentionné le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau.

Sœur Lise Tanguay, supérieure générale de la Fédération des Monastères des Augustines, a quant à elle loué l’initiative de la Ville. « N’oublions jamais que la croisée des chemins était pour nos ancêtres un lieu de rendez-vous dans les beaux comme dans les mauvais jours. Ainsi, quels que soient nos allégeances religieuses, un devoir de mémoire s’impose et c’est pour respecter leur mémoire et leur rendre hommage que l’inauguration du parc des Augustines et la réhabilitation du calvaire a lieu aujourd’hui. »

Les Augustines se sont installées en Nouvelle-France dans les années 1600 et y ont fondé le premier hôpital en Amérique du Nord. En tout, elles ont aussi fondé 12 monastères-hôpitaux et ont jeté les bases du système de santé actuellement en vigueur au Québec.

(MS) Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau a participé récemment à l’accueil de plusieurs nouveaux travailleurs au sein de l’entreprise Chronox, présente dans le parc industriel François-Leclerc.

jsa 08 2018 article une

En effet, l’entreprise, qui vit le manque de main-d’œuvre en raison du plein emploi au Québec, a pris les devants et les grands moyens en allant directement recruter à l’étranger, notamment en Tunisie et au Brésil. Elle travaille depuis plus d’un an afin de pouvoir accueillir ses travailleurs et leurs familles. Après de multiples démarches, notamment au niveau des différents paliers gouvernementaux, Chronox a pu accueillir ses nouveaux travailleurs afin que ces derniers commencent à exercer leur emploi au sein de l’entreprise.

Grâce à une étroite collaboration avec la Caisse populaire Desjardins de Saint-Augustin-de-Desmaures, les nouveaux arrivants ont pu s’établir dans la municipalité afin d’avoir un accès rapide à leur nouveau lieu de travail. De plus, tout a été mis en ordre afin de permettre l’accès aux enfants de ces travailleurs et de leur famille respective à la bibliothèque municipale et aux différentes activités de loisirs dès cet automne. 

Denis Dubois, président et directeur général chez Chronox est très heureux de cette réussite. En effet, il soutient que les nouveaux membres de son équipe vivent très bien leurs premiers moments au sein de la municipalité, et ce, grâce au soutien de plusieurs personnes et organisations. 

Plusieurs entités pour une immigration réussie

Plusieurs organismes, organisations et personnes sont impliqués dans la réussite de l’immigration de ces nouveaux arrivants dans la municipalité. En effet, la Caisse populaire Desjardins de Saint-Augustin-de-Desmaures a mis des employés sur le projet d’immigration avec ces nouveaux membres afin de faciliter leur arrivée, de la meilleure manière qui soit. En effet, depuis leur pays d’origine, les travailleurs ont eu l’occasion de commencer leur démarche afin d’avoir accès à un compte en banque pour subvenir à leurs besoins, et ce, dès leur arrivée. 

« C’est une très belle initiative et je trouve que l’expérience est très intéressante », a précisé Sylvain Juneau. Il a d’ailleurs mentionné que dans la mesure du possible, la municipalité va faire en sorte de faciliter l’arrivée de ces nouveaux arrivants, afin qu’ils vivent une très belle expérience d’immigration.

Un projet dynamique à reproduire

Monsieur Dubois espère que son initiative va convaincre d’autres entreprises, non seulement à Saint-Augustin-de-Desmaures, mais également à l’extérieur d’enclencher les démarches nécessaires afin d’accueillir des travailleurs qualifiés à l’étranger pour des emplois qui ne trouvent pas preneur au Québec. En effet, ce dernier soutient que les postes comblés grâce à ces nouveaux employés étaient vacants depuis de nombreuses années et que malgré une promotion de ces postes, rien ne pouvait régler la situation. 

L’accueil des citoyens de Saint-Augustin-de-Desmaures et des alentours à ces nouveaux travailleurs a été plus que réussi. En effet, tout est mis à disposition afin que le changement face à la culture soit progressif, dans un milieu d’accueil ouvert et actif.

(MS) Dernièrement, plusieurs jeunes artistes ont exposé leur œuvre à la maison Thibault-Soulard à Saint-Augustin-de-Desmaures dans le cadre du concours des créations artistiques 2018. 

jsa 06 2018 article une jeunes artistes

Plus d’une cinquantaine de personnes étaient présentes lors de cet événement, marquant pour les enfants. Le thème de ce concours de création artistique 2018 était « Mes Olympiques à moi ». Les élèves étaient sous la supervision de la professeure Nancy Caron. 

Les artistes gagnants sont : Camille, Justine, Anaïs et Gabriel. En effet, quatre prix ont été remis soit : le grand prix du public, le coup de cœur du maire, la mention spéciale et le prix du public. Ils ont eu l’occasion de partager avec le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, qui est impressionné d’année en année par le talent des jeunes de sa ville. 

Il s’est dit très touché du talent de ces jeunes artistes, qui travaillent essentiellement avec la peinture. Par l'entremise de leurs œuvres tout en suivant la thématique imposée, les jeunes ont dû démontrer leur passion personnelle tout en faisant référence aux Jeux olympiques.

(MS) Le Groupe vocal La-Mi-Sol a choisi d’offrir un spectacle-bénéfice au profit d’Autisme Québec en compagnie de l’artiste Mélissa Bédard le 15 avril dernier à la salle Sylvain-Lelièvre à Saint-Augustin-de-Desmaures. Ce concert-bénéfice a permis d’amasser un peu plus de 19 000 $ grâce à ses partenaires financiers et aux dons recueillis. 

jsa 05 2018 article une

Devant une salle comble, le Groupe vocal La-Mi-Sol, accompagné des Petits Chanteurs La-Mi-Sol, de choristes autistes ainsi que de Mélissa Bédard, a conquis l’ensemble du public. Cette soirée, riche en émotions, a été marquée par un élan de solidarité et de générosité foudroyante. 

Le Groupe vocal La-Mi-Sol tient à remercier de tout cœur tous ses partenaires financiers et généreux donateurs pour leur soutien et leur contribution à la réalisation de son spectacle-bénéfice « De tout chœur pour l’autisme ». Sans eux, cet événement n’aurait pas eu tout le succès escompté. L’organisation a grâce à eux fait de cette soirée une véritable réussite en plus de dépasser les objectifs fixés.

Un autre spectacle à venir

De leur côté, les Petits Chanteurs La-Mi-Sol seront en représentation le 3 juin prochain dès 14h. Sous le thème « De toutes les couleurs », les Petits Chanteurs La-Mi-Sol invitent les citoyens à leur spectacle de fin d'année. Le concert aura lieu à la salle Jobin de l'hôtel de ville. Le prix des billets est de 10 $ pour les adultes et de 5 $ pour les enfants de 12 ans et moins. Il est possible de se procurer des billets à l'adresse courriel suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

(MS) La Société musicale de Saint-Augustin-de-Desmaures est heureuse d’inviter les citoyens de Saint-Augustin-de-Desmaures au concert printanier du Groupe Chant Libre. Le concert sera présenté le 28 avril prochain à 20 h à la salle de spectacle du Séminaire Saint-François.

jsa 04 2018 article une 

Sous la direction de Lise Langevin, accompagnée au piano par Clémence Cottinet, les choristes du Groupe Chant Libre ont bien hâte de partager avec les invités cet envol printanier tout en musique et en chansons. Les billets, au coût de 10 $, sont en vente auprès des choristes et le soir même, à l'entrée de la salle de spectacle du Séminaire Saint-François. L’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 12 ans. Des informations sont disponibles en contactant les responsables aux coordonnées suivantes : 418 576-8368.

(MS) L’église de Saint-Augustin a reçu le 22 février la visite d’une vingtaine de jeunes immigrants de la région de Québec, qui ont parcouru à vélo la distance Montréal-Québec, dans le cadre de l’Expédition polaire organisée par l’organisme Motivaction Jeunesse. 

jsa 03 2018 article une

Tout au long de leur trajet sur la route 138, les cyclistes ont eu le plaisir de rencontrer d’autres jeunes dans les écoles et les organismes qui œuvrent dans le domaine de l’immigration et dans l’accueil de nouveaux arrivants. Ils ont pu partager avec eux leurs messages d’ouverture et de vivre ensemble.

La vingtaine de jeunes immigrants accueillis chaleureusement à l’église de Saint-Augustin, par le vicaire Laurent Audet et des bénévoles de la paroisse, ont beaucoup apprécié cette pause autour d’un bon chocolat chaud. Après leur arrêt au sein de la municipalité de Saint-Augustin-de-Desmaures, les jeunes ont poursuivi leur route à vélo sous la neige en direction de Québec où les attendaient les participants au Grand Forum social sur l’inclusion. En parcourant le trajet Montréal-Québec à vélo sous la neige et le verglas, ces jeunes de toutes nationalités ont fait preuve de beaucoup de courage et de détermination.

(MS) En plus de célébrer le deuxième anniversaire de l’acquisition de l’établissement, les pharmaciennes propriétaires, Nancy Martel et Marie-Claude Thivierge, et McMahon Distributeur Pharmaceutique inc., franchiseur de l’enseigne Brunet, ont annoncé le 2 février dernier l’ouverture officielle d’un centre de prélèvements aménagé à même la succursale Brunet Plus - Saint-Augustin, située sur la rue de l’Hêtrière à Saint-Augustin-de-Desmaures.

jsa 02 2018 article une

Les deux pharmaciennes propriétaires avaient à cœur de bonifier l’offre santé mise à la disposition de la communauté du secteur. Aménagé grâce à un investissement de quelque 120 000 $ et créant par le fait même quatre nouveaux emplois, le centre de prélèvements propose de nombreux services complémentaires à ceux de la pharmacie. 

« Nancy et moi sommes très heureuses de concrétiser aujourd’hui un grand projet qui nous donne la chance d’encore mieux soutenir la population de Saint-Augustin-de-Desmaures et des environs dans l’atteinte de ses objectifs santé. Nous sommes aussi très fières d’être affiliées à une enseigne québécoise qui met la santé et l’expérience client au premier plan de ses décisions, particulièrement dans un contexte où les pharmaciens jouent un rôle de plus en plus grand auprès de leurs patients », a déclaré Marie-Claude Thivierge, pharmacienne propriétaire.

Pour sa part, Nancy Martel, pharmacienne propriétaire soutient que : « depuis notre arrivée, il y a de cela déjà deux ans, notre principal objectif a toujours été de bâtir une relation de proximité et de confiance avec nos patients. Nous souhaitions prendre le temps de bien comprendre leurs besoins, afin de mieux y répondre. En plus des services proposés à la pharmacie, l’ouverture de notre propre centre de prélèvements nous permet d’offrir un nouvel éventail de services et nous donnera la possibilité d’en développer d’autres en fonction des besoins quotidiens ».

Des services complémentaires

Une équipe d’infirmières qualifiées est sur place, entre autres, pour effectuer différents prélèvements, réaliser des consultations santé-voyage, ainsi que pour administrer des vaccins aux personnes qui viendront les rencontrer. Outre la vaccination antigrippale et d’autres vaccins, il s’agit de l’un des rares centres certifiés fièvre jaune dans la région. Les patients pourront également demander une analyse de leur carnet de vaccination, obtenir de l’aide pour l’injection de médicaments et procéder à la location d’appareils pour effectuer les tests de mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA). 

Au cours de la prochaine année, d’autres améliorations seront prévues afin d’élargir l’offre et développer d’autres services, tels que les soins de pieds et des plaies, le changement de pansements, le lavage d’oreille et la pesée de bébé.

« Nous sommes heureux de poursuivre le développement de notre réseau dans la Capitale-Nationale, particulièrement avec l’ouverture du tout premier centre de prélèvements de l’enseigne Brunet. Une grande première qui confirme encore une fois que Brunet est plus que jamais axée sur la santé et le bien-être! Notre mission est d’offrir aux Québécois les conseils et les services liés à la santé les plus personnalisés qui soient. Ce centre est la preuve que vos pharmaciennes vous ont écouté », a déclaré Richard Corbeil, directeur Développement des affaires et service à la clientèle, McMahon Distributeur Pharmaceutique inc.

À propos de Brunet

Fondée en 1855, Brunet a pour mission d’offrir aux Québécois les conseils et les services liés à la santé les plus personnalisés. L’entreprise poursuit son développement en bonifiant sans cesse son offre de produits et de services. Brunet est la propriété de McMahon Distributeur pharmaceutique inc., filiale de Metro Richelieu inc., agissant à titre de franchiseur pour plus de 180 établissements pharmaceutiques affiliés aux enseignes Brunet, Brunet Plus, Brunet Clinique et Clini Plus qui emploient près de 3 000 personnes.

(MS) À l’occasion de deux représentations, un grand concert de Noël a été proposé par le groupe vocal Les Loriots de Cap-Rouge le 2 décembre dernier à compter de 20 h et le 3 décembre dès 15 h à l’église de Cap-Rouge située sur la rue Provancher. Plusieurs membres du groupe vocal séjournent dans le secteur de Sillery-Saint-Louis-de-France. 

jssf 02 2018 article une

À l’aube de l’arrivée du temps des Fêtes, les Loriots de Cap-Rouge ont invité les amateurs de musique et de la magie de Noël à découvrir et redécouvrir la richesse des chants et des airs de Noël connus. La salle était comble lors des deux représentations. 

Noël d'Amérique est un spectacle sous la direction du chef Guillaume Boulay, accompagné de Louis Laprise au piano et d'un orchestre composé de cinq musiciens : Marie-Noëlle  Harvey et Marie-Ève Dumontet aux violons, Éric Dufour au hautbois, Serge Vallières à la contrebasse et Rachel Baillargeon au violoncelle. 

Les personnes présentes ont pu vivre un véritable voyage à travers les airs de Noël connus comme des Noëls traditionnels d'Ernest Gagnon qui s'entendent dans les églises du Québec depuis des années. Le chef Guillaume Boulay a aménagé un tout nouveau medley autour des airs populaires du temps des Fêtes au Québec, mais aussi des chansons anglophones qui remplissent l'atmosphère de Noël comme Jingle Bells, We wish you a Merry Christmas et quelques autres classiques francophones de cette période de l'année, comme Noël Blanc. Il a également effectué un solo lors de la pièce I’ll be home for Christmas. Lors de leurs représentations, le groupe vocal Les Loriots de Cap-Rouge a reçu maintes et maintes ovations en plus d’offrir quelques pièces supplémentaires pour poursuivre la magie du temps des Fêtes. 

Plusieurs nouveaux spectateurs en provenance de Cap-Rouge, mais également du secteur de Sainte-Foy et de Sillery-Saint-Louis-de-France ont mentionné aux membres des Loriots de Cap-Rouge avoir été renversés par la qualité de leur prestation et de constater l’ampleur du dynamisme que le groupe dégage.

(MS) Plusieurs dignitaires importants étaient réunis le 7 décembre dernier au sein du complexe sportif multifonctionnel de Saint-Augustin-de-Desmaures afin d’assister à l’inauguration officielle de la salle de conditionnement physique de l’école des Pionniers.

jsa 01 2018 article une

« Nous sommes très heureux de vous accueillir aujourd’hui », a mentionné d’entrée de jeu, Jasmin Bélanger, directeur de l’école des Pionniers de Saint-Augustin-de-Desmaures. « Ce projet a demandé beaucoup d'énergie et d'investissements pour permettre aux jeunes de s'entraîner en raison de leur implication sportive au sein de l'établissement scolaire », a ajouté le principal intéressé.

Des investissements importants

Les différents partenaires de ce projet majeur pour l’école des Pionniers ont investi beaucoup d’énergie à la réussite de cette salle de conditionnement. En termes de financement, la Caisse populaire Desjardins de Saint-Augustin-de-Desmaures a investi 14 000 $ grâce au Fonds d'aide au développement du milieu (FADM). La Fondation Annie-Caron et l’école des Pionniers ont respectivement investi 9 500 $ dans le projet pour un montant total de 18 000 $. Le Club Rotary de L’Ancienne-Lorette/Cap-Rouge/Saint-Augustin a contribué à la hauteur de 4 500 $ alors que le bureau de comté de Louis-Hébert, auparavant représenté par Sam Hamad a investi 2 000 $. En ce qui concerne la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, elle prête la salle au sein du complexe sportif multifonctionnel ce qui représente une valeur de 16 000 $ sur deux ans. 

En plus des représentants politiques et de la Caisse populaire Desjardins de Saint-Augustin-de-Desmaures, Roseline Drolet et Martin Corbeil, commissaires à la Commission scolaire des Découvreurs étaient présents en plus de Christian Rémillard, président du Club Rotary de L’Ancienne-Lorette/Cap-Rouge/Saint-Augustin. 

Un projet réévalué

Au départ la Fondation avait en tête un espace de conditionnement physique extérieur pour les jeunes qui aurait été situé derrière l'école des Pionniers avec des appareils extérieurs de conditionnement physique qu'il est possible de retrouver dans plusieurs parcs à la grandeur du Québec. 

Toutefois, il a fallu réévaluer le projet en raison des différentes évolutions au sein de l’établissement scolaire, notamment avec l’intégration des cinquième et sixième années. « En 2016, avec l'appui renouvelé du Fonds d'aide aux développements du milieu de Desjardins et les partenaires, le projet initial Un gym dans ma cour est devenu un nouveau projet d'une valeur de plus de 50 000$ qui a été spécifiquement conçu pour les élèves des Pionniers », a précisé Yves Gauthier, président de la Fondation Annie-Caron, lors de l'inauguration officielle de la salle de conditionnement physique de l'école des Pionniers.

Pour sa part, le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau se dit très heureux de la réussite de ce projet. « C’est le genre de projet que je préconise avec des collaborations entre les différentes institutions, dont la Ville », a-t-il précisé. 

Du côté du bureau de Louis-Hébert, le représentant officiel de Geneviève Guilbault, Vincent Caron était présent lors de la cérémonie. Il a pris la parole afin de souligner le travail du prédécesseur de madame Guilbault, Sam Hamad qui a permis et contribué fortement à la réussite de ce projet. 

Un appui sans cesse renouvelé

« On est très content d'avoir appuyé ce beau projet », a dit d’emblée Michel Desjardins, directeur général de la Caisse populaire Desjardins de Saint-Augustin-de-Desmaures. 

Il a précisé lors de son allocution que depuis les dix dernières années, près de 150 000 $ ont été donnés à l'école ou bien à la Fondation Annie-Caron de la part de Desjardins. Monsieur Desjardins a précisé que les élèves d'aujourd'hui comme de demain ont des besoins de plus en plus particuliers pour étudier ou tout simplement s'entraîner à des fins de réussite. Considérant le contexte financier des institutions d'enseignement, il est évidemment fier de pouvoir contribuer à de tels projets afin de permettre aux jeunes étudiants de poursuivre leurs études et atteindre leurs différents objectifs. 

Découvrir la fondation Annie-Caron

La fondation Annie Caron est spécifiquement dédiée aux élèves de l’école des Pionniers de Saint-Augustin-de-Desmaures. Son mandat est de supporter les initiatives encourageant le dynamisme intellectuel et sportif des jeunes de la maternelle au secondaire, tout en contribuant à leur fournir un environnement propice à leur développement personnel et social. Lorsque les professeurs et la direction en font la demande, la fondation peut intervenir financièrement dans trois champs d’activité dont les projets et activités scolaires à caractères sportif, culturel ou social, l’achat de matériel et de services et le soutien aux élèves en difficulté financière. Une grande partie des fonds récoltés provient d’activités de financement et de l’implication des organismes locaux.

(MS) L’équipe de football le Blizzard du Séminaire Saint-François a remporté pour une deuxième année consécutive l’estimé bol d’Or le 20 novembre dernier avec un score de 28 à 13 contre l’équipe les Loups de l’école secondaire Curé-Antoine-Labelle.

jsa 12 2017 article une

La saison sans faille du Blizzard du Séminaire Saint-François laissait présager ce scénario, mais le Blizzard se dit très heureux de ce résultat autant satisfaisant pour l’équipe d’entraîneur que pour l’ensemble des joueurs. 

À cet effet, le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, souligne le travail effectué par l’ensemble des entraîneurs qui permet aux joueurs de se surpasser saison après saison. 

Les joueurs du Blizzard sont invités au début de mois de décembre à venir signer le livre d’or au sein de l’hôtel de ville de Saint-Augustin-de-Desmaures. 

(MS) La Société de Parkinson a offert 8 000 tulipes Île-de-France à la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures pour la plantation de tulipes à travers plusieurs endroits stratégiques de la municipalité le 27 octobre dernier. 

jsa 11 2017 article une

Selon les membres de la Société de Parkinson, il s’agit d’un geste concret qui fait découvrir les actions de Parkinson Région Québec Chaudière-Appalaches (PRQCA) aux citoyens de la ville. 

« Je suis très heureux de participer à cette sensibilisation qui se fait concernant la maladie de Parkinson. Les Augustinois seront au cœur de 8 000 tulipes rouges qui nous rappellent que c'est une maladie à laquelle il faut y porter attention. Très content qu'on collabore à ça depuis trois ans », a précisé de son côté le maire sortant de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau lors de la plantation officielle de tulipes rouges Île-de-France. 

La tulipe : un symbole fort 

Avant d’effectuer la plantation des tulipes devant l’hôtel de ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, Robert d’Entremont, conseiller horticole et bénévole à PRQCA a pris la parole afin de faire découvrir le processus de l’opération des tulipes rouges pour le Parkinson. Lancée en 2014, par Parkinson Région Québec Chaudière-Appalaches, l’Opération des tulipes rouges pour le Parkinson se déroule à l’automne et au printemps. En octobre, les bénévoles du PRQCA procèdent à la corvée de plantation de milliers de bulbes de tulipes sur plusieurs sites de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches qui regroupent 25 000 tulipes chaque année. Par la suite, au printemps, les tulipes fleurissent et dessinent le paysage des jardins et des parcs du Québec, notamment à Saint-Augustin-de-Desmaures. Ces deux moments représentent une occasion idéale pour la Société de Parkinson d’informer la population sur la réalité de cette maladie neurodégénérative et de faire connaître PRQCA, qui a pour mission première d’assurer des services particuliers aux besoins des personnes atteintes de cette maladie et leurs proches.

Une fleur qui pousse l’hiver 

Les bulbes de la tulipe Île-de-France sont plantés au courant de l'automne considérant le fait que la tulipe pousse durant toute la durée de l'hiver. « Ça travaille tout l'hiver. Pendant l'hiver, les racines descendent poussent et commence à sortir. Très souvent, les fleurs sont déjà sorties de terre quand la neige fond. C’est une fleur qui fleurit très tôt au printemps. Après la floraison, on coupe le feuillage quand c'est jaune et le processus est reparti pour deux à trois ans », a expliqué Larry Hodgson, chroniqueur horticole et auteur, aux personnes présentes durant la plantation des bulbes.

Page 1 sur 2

Vos représentants :

M. Ghislain Gaudreau
Développement des affaires
418 998-0970
ou par courriel :
ventes@journal-local.ca

M. Alain Lepage
Développement des affaires
581 986-4530
ou par courriel :
alepage@journal-local.ca


Formats, spécifications techniques, territoire de distribution et calendrier


Aller au haut