Le Journal de Sainte-Foy

Le Journal de Sainte-Foy

À la base de plein air de Sainte-Foy, environ 4 000 jeunes filles, âgées de 12 à 17 ans, étaient attendues en cette journée un peu frisquette du 17 mai dernier. Pour la fondatrice de Fillactive, Mme Claudine Labelle, les participantes n’ont plus à se laisser convaincre d’y participer.

jsf 06 2018 article une filleactive

« Aujourd’hui, elles s’encouragent les unes les autres et se lancent des défis. Au départ, il fallait les inciter à faire de l’activité physique, mais maintenant elles y adhèrent tout naturellement. Je trouve extraordinaire de constater à quel point cette formule répond à un besoin criant pour les adolescentes de pratiquer de l’activité physique dans le plaisir ».

Les participantes de l’activité ont suivi le programme de dix semaines de Fillactive et sont invitées à courir un 5 km ou un 10 km afin de leur permettre de dépasser ou poursuivre leur découverte de l’activité physique. L’animatrice,
Mme Valérie Carpentier, a avoué aux jeunes filles qu’elle avait toujours été mal à l’aise dans les activités de sports d’équipe. « Mais j’aime le sport où je peux me lancer des défis et voir ma progression ».

Fillactive a été fondé en 2007 et a pour mission de faire découvrir aux jeunes Canadiennes les avantages et le plaisir qui découlent de la pratique d’activité physique. Pour y parvenir, Fillactive mise sur le développement de partenariats avec les milieux scolaire et communautaire afin d’engendrer une offre d’activités physiques durable pour les filles de 12 à 17 ans. Cette année, l’activité était commanditée par la Banque Scotia.

(JB) Les Aidants scolaires est une organisation qui a pour mission d’aider les écoles à structurer leur bénévolat afin d’offrir à leur personnel de l’aide au bénéfices des élèves.

jsf 05 2018 article une

L’organisme est allé à l’école Saint-Mathieu pour rencontrer l’une de ses enseignantes, Anne St-Pierre, qui a profité de la Semaine de l’action bénévole pour souligner la contribution des élèves qui s’engagent bénévolement au sein de leur école.

(JB) Grâce à son fameux souper spaghetti et pouding chômeur, l'organisme Entraide Sainte-Foy a pu récolter près de 2 000 $. « Notre souper est devenu une activité de plus en plus recherchée, ce qui explique le dépassement de nos objectifs », a confié Guylaine Leblanc, coordonnatrice de l’organisme.

jsf 04 2018 article une
Cette dernière explique le succès de cette activité de levée de fonds par la qualité du repas et du service, de même que la fidélité et la gentillesse des bénévoles. « L’ambiance était au rendez-vous et les bénévoles qui travaillent à la préparation du souper ont été heureux de partager leurs talents. Tout le monde est sorti de sa zone de confort et nous souhaitons refaire cette activité qui connaît une popularité grandissante », a poursuivi Mme Leblanc.

Bénévoles recherchés

Les personnes désireuses de se joindre à Entraide Sainte-Foy à titre de bénévole sont invitées à téléphoner au 418 650-5544. « Nous offrons le service de transport vers les rendez-vous médicaux, de visites d’amitié et de répit gardiennage. Contactez-nous, nous serons honorés de vous accueillir dans notre grande famille », conclut Guylaine Leblanc.

La saison de badminton Collégial D1 s’est terminée sur une note fort encourageante pour l’équipe des Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy, qui a conclu la saison au premier rang de la ligue régionale pour une sixième saison consécutive.

jsf 03 2018 article une

Les étudiants-athlètes se prépareront au cours des prochains jours pour le Championnat régional qui aura lieu le 10 mars prochain. Cette compétition sera suivie, le 24 mars, par le Championnat de la Conférence Nord-Est lors duquel l’équipe mixte des Dynamiques ira au Cégep de Sherbrooke pour affronter ses adversaires.

(JB) C’est du 29 novembre au 3 décembre 2017 que s’est tenue la 38e édition du tournoi provincial de hockey Pee-Wee. L’événement s’est déroulé à l’aréna du centre sportif de Sainte-Foy. Le Journal de Sainte-Foy était présent pour la mise au jeu protocolaire.

jsf 02 2018 article une

Pour les Caisses Desjardins de Sainte-Foy et de Sillery-Saint-Louis-de-France, qui sont parmi les commanditaires du tournoi, cette activité s’inscrit dans la mission de la coopérative financière. « Desjardins encourage vivement la pratique du sport auprès des jeunes. Le sport contribue à l’équilibre et l’épanouissement des personnes et permet de se tenir en bonne santé », explique Mme Marie-Claude Arsenault, conseillère stratégique en communication pour la Caisse Desjardins de Sainte-Foy.

Le président de l’Association du hockey mineur Sainte-Foy – Sillery, Frédéric Delaunay affirme que ce sont plus de
44 équipes et plus de 650 joueurs provenant des quatre coins de la province qui participent au tournoi. Quant au programme officiel des rencontres, il comprend une innovation. « Nous avons pris la décision de nous associer à plusieurs spécialistes de la santé afin de concevoir un guide pratique pour les joueurs qui participent au tournoi. Ce guide santé se veut une référence en la matière et sera, nous en sommes persuadés, consulté régulièrement par les joueurs et leurs parents. Nous sommes très fiers du travail accompli et espérons que les gens apprécieront cette nouveauté ».
M. Delaunay ajoute qu’il est « important de souligner l’effort et la persévérance des jeunes athlètes, ainsi que le soutien et le dévouement des parents, des entraîneurs et des accompagnateurs ».

Une loge a spécialement été aménagée et dédiée exclusivement aux membres Desjardins, permettant ainsi à une dizaine de parents et amis de vivre une expérience VIP où breuvages, nourriture et cadeaux leur ont été servis, tout en encourageant les jeunes qui se sont donnés à fond dans la pratique de leur sport préféré.

(JB) Comme chaque année, le Cercle de Fermières Sainte-Geneviève-de-Sainte-Foy présente son Salon de Noël. L’événement se tient à la mi-novembre et attire toujours une foule de gens intéressés par les créations faites à la main par les artisanes.

jsf 12 2017 article une

Cartes de vœux, vêtements, porcelaine et denrées sucrées, il y a de tout pour satisfaire les goûts des amoureux d’articles fabriqués ici. Le Journal de Sainte-Foy a fait le tour de la salle et a découvert les trésors d’inventivité des artisanes.

Qui a dit que les Fermières étaient âgées? Comme elles sont « jeunes de cœur », le temps n’a pas d’emprise sur elles. Certaines autres ont eu la piqûre de bonne heure. C’est le cas de Catherine Lavertu, une jeune femme de 27 ans qui s’adonne au tricot avec un plaisir non dissimulé. « C’est ma première année en tant que membre du Cercle de Fermières Sainte-Geneviève-de-Sainte-Foy, mais je tricote depuis plusieurs années. Je me suis dit que je n’allais sûrement pas attendre à ma retraite pour apprendre des trucs et parfaire mon travail. Ce milieu est très inspirant. Nous nous réunissons une fois par mois et je me sens soutenue par les autres Fermières qui me donnent de bons conseils pour améliorer ma technique. Et elles sont très gentilles et patientes avec moi ».

Ventre affamé n’a pas d’oreilles

« Ventre affamé n’a pas d’oreilles », dit le proverbe. Et si ledit ventre affamé a la dent sucrée, il ferait bien d’aller à la table de Lise Rousseau, une Fermière qui prépare des petites douceurs avec tout l’amour du monde : Turtles maison, cornets au sucre d’érable, biscuits et autres délices attendent gourmets et gourmands. « C’est un réel plaisir pour moi de préparer ces petites sucreries et je remarque que de moins en moins de gens ont le temps de les préparer. Mes produits connaissent beaucoup de succès! », affirme-t-elle.

Cartes et tricots d’une jeune de cœur

Aux tables de Carmel Provençal, les cartes de vœux et les tricots sont à l’honneur. Cette dame de 88 ans, qui a toujours « bon pied bon œil » ne raterait pas cette fin de semaine pour tout l’or du monde. Manifestement, elle y trouve beaucoup de plaisir. « Les gens aiment les cartes originales et se lassent vite de celles qui sont usinées. Les miennes sont faites à la main et sont plus chaleureuses. Aussi, je fais des tricots dans l’esprit de Noël. Être Fermière, c’est une façon agréable et utile de passer du bon temps », déclare celle qui est mère de deux autres Fermières.

Jacynthe et les flocons de neige

La confection de flocons de neige de papier est présente depuis toujours dans les mœurs québécoises. « Nous en avons tous fabriqué lorsque nous étions enfants, à l’école », se souvient Jacynthe Derome, responsable des communications du Cercle de Fermières Sainte-Geneviève-de-Sainte-Foy. Lorsque les visiteurs passent près du sapin, ils sont invités à découper leur propre flocon et l’installer dans l’arbre. « Ça donne une touche de participation au salon et ça nous rappelle les années passées ».

(JB) Cette année, 14 organismes ont été choisis dans le cadre de la remise des prix du Fonds d’aide au développement du milieu (FADM). Ces sommes sont tirées des ristournes de la Caisse et versées à des organismes qui en font la demande.

jsf 11 2017 article une

La cour d’école de Cœur-Vaillant-Campanile a connu récemment une véritable métamorphose. Le Journal de Sainte-Foy a assisté à l’inauguration de la phase II d’un projet qui en comprend trois. Ce vaste chantier a été entamé par
M. Simon Germain et complété par Mme Valérie Gauthier, directrice adjointe de l’école.

jsf 10 2017 article une

« Nous avons commencé notre projet par un plan de verdissement. Nous avons planté une centaine d’arbres sur le terrain de l’école. Ensuite, ça a été au tour des modules de jeu, qui ont été installés il y a une semaine et dont on fait l’inauguration officielle aujourd’hui. Enfin, nous lançons la campagne de financement pour la phase III, un terrain de soccer synthétique, dont l’objectif est de 200 000 $. Présentement, nous avons accumulé la moitié de cette somme. Nous comptons avoir atteint notre objectif en septembre 2019. Si on réussit à l’attendre avant, c’est tant mieux! Nous sommes également à la recherche de donateurs généreux », explique
Mme Michelle Frenette, enseignante en troisième année à l’école Cœur-Vaillant-Campanile.

Présente à l’événement, Mme Ihssane El Ghernati, attachée politique au bureau provincial de la circonscription de Louis-Hébert, a rappelé les nombreuses contributions de M. Sam Hamad à l’école Cœur-Vaillant-Campanile lorsqu’il était en poste. « Pour M. Hamad, l’éducation a toujours été une priorité », nous a-t-elle confié.

Avant la coupure du ruban, quelques intervenants ont pris la parole, dont M. Alain Fortier, président de la Commission scolaire des Découvreurs et président de la Fédération des commissions scolaires du Québec. « Ces installations, qui permettront aux enfants de jouer entre les périodes de classes, sont très appréciées, tant du côté des élèves que des enseignants et des parents. Je tiens à saluer la présence de M. Sébastien Proulx, que je considère comme un Découvreur. Vous serez toujours chez vous ici ».

Pour sa part, le député de Jean-Talon et ministre Sébastien Proulx n’a pas caché son plaisir de voir ces modules de jeux aux couleurs vives. « Bravo pour ce beau projet! C’est avec des réalisations comme celles-ci qu’on rend les cours d’école agréables à vivre. Comme père de famille, je suis à même de constater que ce genre d’amélioration amène les jeunes à mieux apprécier le milieu dans lequel ils reçoivent une formation qui va leur durer toute la vie ».

Mme Anne Corriveau, conseillère de district de la Pointe-de-Sainte-Foy a déclaré : « La Ville de Québec a à cœur la réussite des enfants. À ce titre, elle a accordé 40 000 $ pour ce projet. Aussi, j’aimerais saluer le travail des enseignants et des enseignantes auprès des élèves. Pour moi, le secret de la réussite des élèves repose sur la communication entre l’école et les parents ».

(JB) Grâce à une subvention de plus de 41 000 $ dans le cadre du programme Emplois d’été Canada, 18 étudiants ont eu la chance d’intégrer l’équipe du Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) – Université Laval pour la période estivale.

jsf 09 2017 article une

L’objectif de ce programme est de permettre à des étudiants d’acquérir de l’expérience de travail dans leur domaine d’études. Ils ont ainsi pu compter sur l’expertise des chercheurs, en plus d’avoir accès à de l’équipement à la fine pointe de la technologie. Le programme Emplois d’été Canada accorde du financement pour aider les organismes sans but lucratif, les employeurs du secteur public et les petites entreprises à créer des possibilités d’emplois d’été pour les étudiants de 15 à 30 ans.

(JB) Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, M. Sébastien Proulx, a récemment annoncé qu’une somme de 3 millions de dollars était octroyée pour la réalisation de 148 projets d’embellissement de cours d’école. Parmi celles-ci, trois écoles sont situées sur le territoire de la Commission scolaire des Découvreurs. En effet, l’école Cœur-Vaillant-Campanile a obtenu une somme de 25 000 $ destinée à l’installation de modules de jeux et de lignage au sol.

jsf 08 2017 article une

Quant à elle, l’école d’éducation internationale Filteau a reçu un montant de 20 453 $ pour la réfection de surfaces et l’installation de mobilier urbain avec plantation d’arbres. De plus, le pavillon Marie-Victorin de l’école secondaire De Rochebelle pourra aménager un terrain de volleyball de plage ainsi qu’un terrain de basketball, au coût de 25 000 $.

(JB) Il y avait de l’électricité dans l’air en ce jour de visite à l’école Saint-Vincent, une institution d’enseignement primaire de langue anglaise située dans l’arrondissement de Sainte-Foy. De jeunes membres du club de robotique de l’école ont présenté leurs trouvailles et on peut affirmer, hors de tout doute, que l’imagination était au rendez-vous.

JSF 06 2017 article une

« L’aventure a commencé en novembre 2016 lors d’une séance d’information tenue auprès d’élèves de la troisième à la sixième année », explique M. Cédric Ferland, enseignant. « À la suite de la séance d’info, 80 jeunes se sont inscrits et ont travaillé sur leurs projets. Lors de la compétition, deux équipes se sont classées au national », poursuit-il.

« C’est la première fois que l’école Saint-Vincent fait appel à la Caisse Desjardins de Sainte-Foy pour obtenir de l’aide financière. C’est Cédric qui a proposé la demande », affirme Micheline Gagné, directrice de l’école.

« Il nous fallait des robots et des pièces électriques pour mener le projet à bien. Comme je savais que la Caisse Desjardins de Sainte-Foy offrait de l’aide financière dans le cadre du Fonds d’aide au développement du milieu, j’ai fait la demande et elle a été acceptée », poursuit M. Ferland.

Au travail de programmation, ardu et nécessitant une longue période, s’ajoutait l’originalité du projet pour susciter l’intérêt des juges.

Le projet Magnolia

C’est la ville du futur, du moins celle imaginée par Laurie, Éva et Judy. On remarque qu’il faut un passeport pour entrer dans la ville. La circulation est réglée par des robots et l’un d’entre eux, qui peut se déplacer sur 360 degrés, est en mesure d’arrêter les malfaiteurs. Le terrain de stationnement est une immense tour dans laquelle les véhicules sont acheminés vers leur espace de stationnement par l’entremise d’un ascenseur.

Du tourisme durable

Explorer le territoire au moyen d’un véhicule programmé pour réagir à toute éventualité, voilà le projet piloté par Alexis et Mathieu, des élèves de sixième année qui ont remporté le prix du tournoi provincial. Le véhicule peut se mouvoir, contourner les obstacles, identifier des dangers. Ce sont des opérations qui ont nécessité des heures de planification.

Steampunk

Dans ce projet, on se lance dans un jeu de rôle. Ici, l’accent a été mis sur les vêtements futuristes, dont une fusée qui peut faire voler sa passagère afin d’assurer son déplacement. Cette dernière est coiffée d’un chapeau qui aurait des vertus technologiques dépassant les cadres du réel. Ce projet a valu à Charles, Daniel, Maëlie, Angélique et Annabelle, élèves de 3e année, le premier prix au tournoi national.

Votre représentante :

Ginette Demers
Développement des affaires
418 871-1274
ou par courriel :
gdemers@journal-local.ca


Formats et spécifications techniques

Territoire de distribution et calendrier


Aller au haut