Des robots à l’école primaire Saint-Vincent - La Caisse Desjardins de Sainte-Foy offre 2 000 $

(JB) Il y avait de l’électricité dans l’air en ce jour de visite à l’école Saint-Vincent, une institution d’enseignement primaire de langue anglaise située dans l’arrondissement de Sainte-Foy. De jeunes membres du club de robotique de l’école ont présenté leurs trouvailles et on peut affirmer, hors de tout doute, que l’imagination était au rendez-vous.

JSF 06 2017 article une

« L’aventure a commencé en novembre 2016 lors d’une séance d’information tenue auprès d’élèves de la troisième à la sixième année », explique M. Cédric Ferland, enseignant. « À la suite de la séance d’info, 80 jeunes se sont inscrits et ont travaillé sur leurs projets. Lors de la compétition, deux équipes se sont classées au national », poursuit-il.

« C’est la première fois que l’école Saint-Vincent fait appel à la Caisse Desjardins de Sainte-Foy pour obtenir de l’aide financière. C’est Cédric qui a proposé la demande », affirme Micheline Gagné, directrice de l’école.

« Il nous fallait des robots et des pièces électriques pour mener le projet à bien. Comme je savais que la Caisse Desjardins de Sainte-Foy offrait de l’aide financière dans le cadre du Fonds d’aide au développement du milieu, j’ai fait la demande et elle a été acceptée », poursuit M. Ferland.

Au travail de programmation, ardu et nécessitant une longue période, s’ajoutait l’originalité du projet pour susciter l’intérêt des juges.

Le projet Magnolia

C’est la ville du futur, du moins celle imaginée par Laurie, Éva et Judy. On remarque qu’il faut un passeport pour entrer dans la ville. La circulation est réglée par des robots et l’un d’entre eux, qui peut se déplacer sur 360 degrés, est en mesure d’arrêter les malfaiteurs. Le terrain de stationnement est une immense tour dans laquelle les véhicules sont acheminés vers leur espace de stationnement par l’entremise d’un ascenseur.

Du tourisme durable

Explorer le territoire au moyen d’un véhicule programmé pour réagir à toute éventualité, voilà le projet piloté par Alexis et Mathieu, des élèves de sixième année qui ont remporté le prix du tournoi provincial. Le véhicule peut se mouvoir, contourner les obstacles, identifier des dangers. Ce sont des opérations qui ont nécessité des heures de planification.

Steampunk

Dans ce projet, on se lance dans un jeu de rôle. Ici, l’accent a été mis sur les vêtements futuristes, dont une fusée qui peut faire voler sa passagère afin d’assurer son déplacement. Cette dernière est coiffée d’un chapeau qui aurait des vertus technologiques dépassant les cadres du réel. Ce projet a valu à Charles, Daniel, Maëlie, Angélique et Annabelle, élèves de 3e année, le premier prix au tournoi national.

Votre représentante :

Ginette Demers
Développement des affaires
418 871-1274
ou par courriel :
gdemers@journal-local.ca


Formats et spécifications techniques

Territoire de distribution et calendrier


Aller au haut