Le Journal des Rivières

Le Journal des Rivières

(MS) Le début de la nouvelle saison s’amorce et les membres du Club Volkssport Nord-Sud invitent les citoyens à se joindre à eux afin de partager leurs activités. Bien que la marche soit l’activité première du Club, de nombreuses autres activités sont proposées. 

jdr 10 2017 article une

Le Club Volkssport Nord-Sud propose en effet à ses membres du vélo, de la randonnée pédestre, du ski de randonnée et de la raquette. Dans leur programmation, plusieurs marches de groupe hebdomadaires dans différents secteurs de la Ville de Québec ainsi que des randonnées de vélo sont intégrées. De plus, le Club organise une cinquantaine d’activités et événements se divisant en plusieurs catégories telles que : les marches guidées culturelles pouvant être présentées sous forme de rallye, des randonnées pédestres, des marches dans les petits boisés ou dans les marais, des marches suivies d’un repas festif. De plus, chaque année, le Club organise un ou deux voyages de marches et un voyage de vélo. La devise du Club est « Pour le plaisir, la bonne forme physique et l’amitié ». 

Recommandations et horaires

Le conseil d’administration du Club Volkssport Nord-Sud conseille aux membres du Club de porter des vêtements de couleur claire ou avec des bandes réfléchissantes, un brassard clignotant, et même une lampe de poche pour être plus visibles aux yeux des automobilistes lors des marches en soirée. Il est à noter que lorsqu’il y a une journée fériée, les marches sont retirées de l’horaire.

Les lundis à 13 h, départ du Colisée de Loretteville (l’Aréna), au 86, boulevard des Étudiants. La distance proposée est de 5 km. 

Les lundis à 18 h 45, départ du dépanneur Couche-Tard de Saint-Émile, au 1435, rue de la Faune. Les distances proposées sont de 5 et 10 km. 

Les lundis et jeudis dès 19 h, départ du restaurant Patates Plus, au 1111, boulevard Pie X1 Nord à Val-Bélair. La distance proposée est de 5 km. 

Les mercredis dès 18 h 30 à compter du 4 octobre prochain, départ du Colisée de Loretteville (l’Aréna), au 86, boulevard des Étudiants. Les distances proposées sont de 5 et 10 km. 

Les jeudis jusqu’au 12 octobre prochain, les randonnées vélo se poursuivent, départ à 10 h du Colisée de Loretteville au 86, boulevard des Étudiants. Les distances proposées varient entre 27 et 70 km. Les destinations varient selon les journées. 

Plusieurs activités événements

Lors des différentes activités événements, le Club de marche invite les membres à se présenter 30 à 40 minutes avant l’heure du départ afin d’effectuer les inscriptions, de prendre connaissance des consignes de sécurités et d’effectuer la division des groupes.

Les 7, 8, 9 octobre prochains, 85 membres feront une escapade à Rimouski pour découvrir les splendeurs du Parc National du Bic et le Canyon des Portes de l’Enfer. Ce voyage est complet et réservé aux membres seulement.

Dimanche 15 octobre, randonnées pédestre, les Chutes Larose au Mont-Sainte-Anne. 

Dimanche 22 octobre, randonnée pédestre à Duchesnay. 

Jeudi 26 octobre, marche guidée suivie de l’assemblée générale annuelle secteur Loretteville. 

Dimanche 29 octobre, marche guidée la Grande plée Bleue à Pintendre.

Dimanche 5 novembre, marche guidée sur les Plaines d’Abraham et le lacet de la côte Gilmour. 

Dimanche 12 novembre, marche guidée à l’Art public à Québec. 

Dimanche 19 novembre, marche guidée dans le Parc de l’Escarpement. 

Si certaines personnes désirent se joindre au Club et devenir membres par la même occasion, elles peuvent se déplacer lors de l’une des activités du Club Volkssport Nord-Sud ou en visitant le site Internet du club : volkssport-nordsud.qc.ca.

(MS) Le lancement d’une campagne de financement pour « Mobilisation Vanier », qui permettra à des jeunes de l’école secondaire de Vanier de bénéficier d’un soutien technique et matériel, a eu lieu le 21 août dernier en compagnie de nombreuses personnalités politiques.

jdr 09 2017 article une

Le coquetel-bénéfice au profit de « Mobilisation Vanier » aura lieu le 19 septembre prochain à la brasserie La Voie Maltée. Cet événement-bénéfice met en évidence que grâce au sport, cela peut aider les jeunes à réussir leur année scolaire en évitant le décrochage. Le maire de Québec, Régis Labeaume et Pierre Dolbec, président et chef de la direction de Dolbec International et président de la Corporation des parcs industriels de Québec ont accepté d’être les coprésidents d’honneur.

« La cause des jeunes me tient à cœur et le projet de Mobilisation Vanier est une initiative qui donne des résultats concrets, comme le prouvent les plus récentes données du ministère de l’Éducation. À l’école Vanier, en cinq ans, grâce aux nombreux efforts déployés, le taux de décrochage est passé de 57 % à 23 % », a précisé le maire de Québec, Régis Labeaume.

(MS) Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, le député de Vanier-Les Rivières et whip adjoint du gouvernement, Patrick Huot, et la députée de Chauveau, Véronyque Tremblay, ont donné au parc Chauveau, le 2 juin dernier, le coup d’envoi des activités de la Fête de la pêche 2017.

 jdr 08 2017 article une

Lors de cette occasion, le ministre Blanchette a souligné le 150e anniversaire de la Protection de la Faune en dévoilant la toute nouvelle unité éducative qui sillonne les régions du Québec pendant l’été. Quatre-vingts jeunes élèves étaient présents lors du coup d’envoi des activités de la Fête de la pêche 2017. Les élus et les élèves ont ensemencé 2 000 truites dans la rivière Saint-Charles.

« Cet événement annuel est très important pour courtiser et assurer la relève québécoise en ce qui a trait à la pratique de la pêche sportive. Il s’agit en même temps d’une occasion idéale pour les agents de la faune de sensibiliser les jeunes et les moins jeunes aux enjeux relatifs à la protection des ressources fauniques. Profitez-en pour taquiner le poisson dans les eaux du Québec », précise Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs.

(RSR) Le 15 mai dernier, le Carrefour Jeunesse-emploi Chauveau et l’école Amplisson ont organisé une rencontre avec les élèves qui font partie du programme « Persévérer autrement ». La Caisse Desjardins Des Rivières de Québec était présente à l’événement.

jdr 06 2017 article une

Le programme « Persévérer autrement » offre des alternatives nouvelles ainsi qu’un accompagnement personnalisé pour susciter l’intérêt des différents élèves participants à s’impliquer dans un projet collectif. Un projet visant à les stimuler et les motiver et finalement, qui vise aussi à les aider à persévérer dans leurs études.

Dans le cadre du programme « Persévérer autrement », les jeunes peuvent ainsi mettre de l’avant leurs talents et dynamiser le développement de leurs qualités et compétences entrepreneuriales.

La saison 2016-2017 du programme mettait en perspective la musique et l’audiovisuel comme contextes d’intervention, car la musique et la vidéo sont des aspects bien présents dans la vie des adolescents. Dans ce projet, les jeunes ont pu s’exprimer sur différentes thématiques qui les touchent tout en se servant de leur créativité.

Il s’agit d’un projet mis en place pour une vingtaine d’élèves, âgés de 15 à 17 ans et qui sont à risque du décrochage scolaire et qui fréquentent une classe d’adaptation scolaire de 4e secondaire, à l’école secondaire Roger-Comtois.

(MS) Philippe Couillard, premier ministre du Québec, est allé à la rencontre de jeunes étudiants de l’École primaire Les Prés-Verts, le 6 avril dernier, en compagnie de deux de ses confrères. 

jdr 05 2017 article une

Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre de la Famille, et M. Patrick Huot, député de Vanier-Les Rivières et whip adjoint du gouvernement, ont accompagné le premier ministre lors de sa visite auprès des élèves de 6e année dans la classe de Mme Manon Légaré. Les parlementaires ont notamment discuté d’un projet scientifique avec les jeunes étudiants.

Les élèves de 6e année de l’École primaire Les Prés-Verts ont profité de l’occasion pour échanger sur leurs différents projets de sciences avec les acteurs politiques. C’était pour eux l’occasion de montrer leur savoir-faire et leurs ambitions.

(YG) L’école secondaire Vanier se distingue particulièrement depuis quelques années pour des initiatives positives pour contrer le décrochage scolaire dans ses rangs. Ces initiatives proviennent tant du milieu que des gens d’affaires déterminés à apporter leur contribution au développement de ces jeunes en difficultés, qui méritent d’être aidés.

jdr 04 2017 article une

L’une de ces initiatives est le programme Le Diplôme avant la Médaille né en 2012 comme une initiative individuelle d’une entraîneure de basketball, Mme Béatrice Turcotte Ouellet, pour aider à la réussite scolaire de ses joueuses. Cette initiative s’est progressivement transformée en un programme structuré et a pris la forme d’un organisme à but non lucratif incorporé en 2016. La 1re édition du souper-bénéfice a réuni récemment 300 personnes à Vanier. Un succès à la hauteur de la réussite du programme.

Pour la conseillère municipale du district de Vanier, Mme Natacha Jean, très impliquée dans ce type d’interventions, elle souligne toute l’importance de ce type d’interventions pour changer la vie de ces jeunes. Pour le député de Vanier-Les Rivières et whip adjoint du gouvernement, M. Patrick Huot, il s’agit d’une très belle cause valant la peine, et ce, même pour aider une seule personne.  Ce qui n’est pas le cas ici. De très nombreux jeunes en ont déjà bénéficié. 

Le député de Québec et ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, a souligné le travail de la fondatrice pour aider les jeunes. Il a rappelé qu’il a débuté ses activités en enseignement à l’école de Vanier à titre de remplaçant dans une classe de secondaire II.

Le Diplôme avant la Médaille (DAM) a pour mission de favoriser la persévérance et la réussite scolaires des élèves à risque de décrochage en utilisant le sport comme levier d’intervention. Ils oeuvrent à contrer le décrochage scolaire grâce au sport et à un accompagnement personnalisé des élèves à risque, car ils sont convaincus que tous les jeunes ont la capacité et le droit d’accéder aux meilleures perspectives d’avenir. Les jeunes des équipes sportives doivent réussir tous leurs cours pour avoir du temps de jeu au sein de leur équipe. 

Rappelons que l’école secondaire Vanier est une école multiethnique d’environ 375 élèves et dont le taux de décrochage en 2013 était de 63 %. 93 élèves de 12 à 18 ans sont soutenus par DAM, répartis dans 7 équipes sportives (basketball, soccer et volleyball). Environ 70 % de ces élèves-athlètes sont des immigrants de 1re ou de 2e génération. 12 entraîneurs formés par DAM. Plus de 50 tuteurs bénévoles recrutés et encadrés par DAM, offrant plus de 1 200 heures d’aide aux devoirs bénévoles.

Depuis l’entrée du programme, notons que près de 40 % des élèves avaient déjà redoublé une ou plusieurs années scolaires avant leur participation au programme. Ils ne sont plus que 5 % pendant qu’ils y participent. 9 élèves sur 10 ayant été soutenus par DAM ont obtenu leur diplôme d’études secondaires ou poursuivent leurs études en vue de l’obtenir.

Pour l’année scolaire 2015-2016, 46 élèves-athlètes ont été soutenus par DAM. 89 % des élèves qui étaient préalablement en situation d’échec ont réussi la matière pour laquelle ils étaient aidés par un tuteur bénévole, lorsque cette aide était soutenue pendant six mois ou plus. 3 élèves sur 4 affirment qu’ils ont consacré plus de temps à leurs études à la maison. 93 % des élèves affirment que les diverses mesures de soutien les ont aidés à réussir leurs cours. 8 des 10 élèves finissants de la cohorte 2016 ont obtenu leur diplôme dans les temps. Les professeurs constatent une amélioration du comportement de leurs élèves. Certains notent qu’ils sont plus calmes, plus impliqués et plus attentifs.  

« D’ici 2019, nous visons à établir des ententes de partenariat avec deux autres écoles secondaires de la région de la Capitale-Nationale, avec l’objectif de soutenir plus de 300 élèves afin qu’ils obtiennent leur diplôme d’études secondaires dans les temps, deviennent des citoyens responsables et puissent contribuer à la société québécoise », termine Mme  Béatrice Turcotte Ouellet, fondatrice et directrice générale de l’organisme.

Aller au haut